Abstract

J’ attendais Beckett dans le hall de l’ hôtel quand un homme entra par la porte du café, me dépassa et s’ arrêta au milieu du hall, c’ était le 8 septembre 1988. Il semblait chercher quelqu’ un et, au moment où il se tourna vers moi, je reçus la confirmation de l’ impression que j’ avais eue : c’ était bien lui ! Il m’ invita à l’ accompagner au café. J’ étais assez angoissé à l’ idée de l’ interview qui se préparait car je voulais essayer de le faire parler de son œuvre et plus particulièrement de ses pièces et de leur mise en scène.