Abstract

En 1968 je préparais une thèse de doctorat à Cairo sur le personnage dans l’ œuvre romanesque de Samuel Beckett. Je dois reconnaître que j’ ai été parmi ‘les heureux’ qui ont pu le rencontrer, lui parler, correspondre avec lui, et recevoir ses livres dédicacés. Arrivée à Paris le 8 juin 1969, je m’ empresse d’ aller repérer le 38 boulevard Saint-Jacques afin de bien connaître l’ adresse, pour ne pas me tromper ou perdre du temps à chercher. Le jour suivant à dix-huit heures précises, je sonne à sa porte et me voilà devant Samuel Beckett …