Résumé

Le film Intouchables (Olivier Nakache and Éric Toledano, 2011) suggère par son titre que les protagonistes masculins – un aristocrate paralysé et un immigré noir, devenu sa ‘nurse’ après un pari – sont tous deux exclus du système économique courant, chacun à sa manière. Et pourtant le malade et sa ‘nurse’ se conduisent comme si les règles de comportement ne s’appliquent pas à eux, et se considèrent comme « intouchables ». En prenant au sérieux ce film, et en le considérant comme une comédie importante sur l’amitié masculine, j’examinerai d’abord le rôle de l’aristocrate comme un médiateur rusé, en me basant sur les théories d’Henri Bergson et d’Alenka Zupančič sur le rire et l’humour. Ensuite, je relativiserai l’objection que le fauteur de trouble français – véritable Eddy Murphy français – a été représenté comme un personnage négligent et soumis. Malgré la légitimité de cette objection, je suggérerai que la nature de la comédie qu’est Intouchables nous permet de voir la négligence et la soumission d’une autre manière.

Jeux de mots – enjeux littéraires, de François Rabelais à Richard Millet

Essais en hommage à Sjef Houppermans

Series:

Table of Contents

Information

Metrics

Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 99 80 6
Full Text Views 90 89 18
PDF Downloads 25 25 4
EPUB Downloads 0 0 0

Related Content