14 Entre miniaturisme et minimalisme : Maestà d’Andy Guérif

in La miniature, dispositif artistique et modèle épistémologique
Restricted Access
Get Access to Full Text

Subject Highlights

Abstract

À la croisée des arts plastiques, de la scène et du cinéma, le dernier film d’Andy Guérif, réalisé en 2015, se présente comme un long plan séquence d’une heure environ qui s’inspire du fameux retable polyptique médiéval de Duccio di Buoninsegna, Maestà, conservé à Sienne. Andy Guérif a reconstruit minutieusement les petits décors du maître primitif italien à échelle humaine puis il y a filmé les scènes de la Passion du Christ qui s’y déroulent une à une, les rassemblant ensuite en split screen. En juxtaposant ces tableaux vivants sur grand écran, Guérif produit sur le spectateur l’effet d’unespectaculaire miniaturisation, sans aucun gros plan. Mais quel sens donner à ce jeu du cinéaste avec la narration évangélique et avec la miniaturisation ? Après avoir présenté les aspects techniques, et la fonction didactique de ce film, nous proposons deux niveaux de lecture, l’un pour chacune des vignettes et l’autre pour l’ensemble de ces vignettes. Nous discutons aussi le traitement de la bande son, l’absence de dialogues et de musique, qui renforce l’importance visuelle des scènes miniaturisées, ainsi que l’absence d’effets spéciaux. Finalement, à partir de certaines réflexions de Fumaroli et de Kristeva, nous nous interrogeons sur la fonction pédagogique et la portée cathartique du film.


Table of Contents

Information

Metrics

Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 2 2 1
Full Text Views 0 0 0
PDF Downloads 0 0 0
EPUB Downloads 0 0 0

Related Content