Nietzsche, Pascal et le suicide du sens historique

In: Perspektiven der Philosophie
Author:
Lucie Lebreton
Search for other papers by Lucie Lebreton in
Current site
Google Scholar
PubMed
Close

Purchase instant access (PDF download and unlimited online access):

$40.00

Résumé

En prenant pour point de départ le fragment posthume d’ Aurore 7 [254], cet article met en évidence la profonde ambivalence de Nietzsche à l’ égard de la pensée pascalienne. Si, dans ce fragment, il reproche à Pascal son manque de sens historique, et son incapacité à considérer autre chose que « l’ individu isolé », d’ autres textes en revanche montrent qu’ il n’ en reconnaît pas moins en lui un très grand penseur de la coutume, donc de ces habitudes collectives qui forgent au fil du temps la diversité des peuples. Nous tenterons d’ expliquer ce contraste en montrant que, selon Nietzsche, le christianisme interdit au fond toute enquête de type historique. En parlant, à la suite de Nietzsche, d’ un « suicide de la raison » et, plus précisément, d’ un suicide du sens historique, nous tenterons de comprendre ce que le penseur français – tiraillé entre son sens aigu de l’ histoire et la profondeur de sa foi – a fait de cette « terrible tension ».

  • Collapse
  • Expand

Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 273 37 3
Full Text Views 4 2 0
PDF Views & Downloads 8 3 0