Femme nue, femme noire de Calixthe Beyala : Pour une mythologie de l’érotisme africain

in Mythes et érotismes dans les littératures et les cultures francophones de l’extrême contemporain

Dans l’œuvre de Calixthe Beyala, Femme nue, femme noire se présente comme un roman érotique très audacieux. Il regorge de descriptions de scènes sexuelles choquantes et déroutantes. Le but de cette étude est de montrer qu’en recourant dans ce roman à une écriture de l’insolite, du troublant et du dérangeant, l’écrivaine camerounaise met aussi bien son imagination que son engagement dans l’avancement d’un érotisme africain propre au continent noir, présenté dans une démarche libérale et libératrice des réserves, de fausse pudeur, voire de la honte.