Les Idrissides à la lumière de fulūs frappes à Volubilis et Tahert

in Arabica
Restricted Access
Get Access to Full Text
Rent on DeepDyve

Have an Access Token?



Enter your access token to activate and access content online.

Please login and go to your personal user account to enter your access token.



Help

Have Institutional Access?



Access content through your institution. Any other coaching guidance?



Connect

L’existence de fulūs frappés à Volubilis et Tahert par Rāšid b. Qādim avait d’abord poussé des historiens coloniaux à identifier le personnage avec un gouverneur abbasside, avant que des archéologues marocains ne préfèrent l’identification avec un prince local. La présente étude vise à démontrer que Rāšid b. Qādim ne peut être que le « régent » d’Idrīs ii appelé simplement Rāšid par les sources médiévales. Car les fulūs au nom de Rāšid b. Qādim frappés à Volubilis et à Tahert sont analogues (type et légendes) aux fulūs frappés à Volubilis au nom d’Idrīs ii (175/791-213/828) et à Tahert et Tlemcen par le Rustumide ʿAbd al-Wahhāb b. Rustum (r. 167/784-199/824). Ce type de fulūs est clairement différent de tous les types de monnayage du Maghreb de l’époque et il n’est représenté que par ces ateliers idrissides et rustumides.

Les Idrissides à la lumière de fulūs frappes à Volubilis et Tahert

in Arabica

Sections

References

6

Joseph-Dominique BrèthesContribution à l’histoire du Maroc par les recherches numismatiques : monnaies inédites ou très rares de notre collectionCasablancaLes Annales marocaines1939 p. 77.

34

Al-Bakrīal-Masālik wa-l-mamālikii p. 301. Al-Bakrī affirme tout de même que des Awraba subsistaient près de Bône à son époque encore (p. 234).

35

Ibid.ii p. 249. Tadeusz Lewicki « L’État nord-africain de Tāhert et ses relations avec le Soudan occidental à la fin du viiie et au ixe siècle » Cahiers d’études africaines 8/2 (1962) p. 514.

37

EustacheCorpus p. 150.

38

Ibid. p. 303. Ryka Giselen et Arlette Nègre « Un trésor de Gazīra (Haute Mésopotamie) : monnaies d’argent sasanides et islamiques enfouies au début du iiie siècle de l’Hégire/ixe siècle de notre ère » Revue numismatique 24/6 (1982) p. 179.

40

Ibid.i p. 7-8.

42

EustacheCorpus p. 184.

43

Al-Bakrīal-Masālik wa-l-mamālikii p. 293-295 ; Ibn ʿIḏārī al-Bayān al-muġrib p. 103 ; Charles L. Redman « Survey and test excavation of six medieval islamic sites in northern Morocco » Bulletin d’Archéologie Marocaine 15 (1983-1984) p. 320.

Figures

  • View in gallery
    fals (no 1) d’Idrīs ii frappé à Walila (2,29 g pour 15 mm).
  • View in gallery
    fals (no 2) de ʿAbd al-Wahhāb frappé à Tahert (2,10 g pour 15 mm).
  • View in gallery
    fals (no 3) de ʿAbd al-Wahhāb frappé à Tilimsīn (3,81 g pour 17 mm).
  • View in gallery
    fals (no 4) de Rāšid b. Qādim frappé à Walila (2,45 g pour 16 mm)19
  • View in gallery
    fals (no 5)20 de Rāšid b. Qādim frappé à Tahert (2,48 g pour 16,5 mm).
  • View in gallery
    fals (no 6) avec erreur de frappe (2,59 g pour 16,18 mm).

Index Card

Content Metrics

Content Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 48 48 20
Full Text Views 18 18 12
PDF Downloads 9 9 7
EPUB Downloads 3 3 1