Magie et politique : événements historiques et pensée politique dans le Šams al-maʿārif attribué à al-Būnī (mort en 622/1225)

in Arabica
Restricted Access
Get Access to Full Text
Rent on DeepDyve

Have an Access Token?



Enter your access token to activate and access content online.

Please login and go to your personal user account to enter your access token.



Help

Have Institutional Access?



Access content through your institution. Any other coaching guidance?



Connect

Résumé

À la fin de l’époque médiévale, les cercles du pouvoir se sont beaucoup intéressés aux sciences occultes. Que l’on étudie les civilisations chrétienne ou islamique, on constate que des gouverneurs, leurs conseillers ou leurs agents faisaient la promotion de l’astrologie, de l’alchimie, de la magie, etc. À titre d’exemple, nous trouvons des copies de l’ouvrage de magie le plus important de l’Islam médiéval, le Šams al-maʿārif wa-laṭāʾif al-ʿawārif, avec des dédicaces pour des personnalités de premier plan. Les origines de ce traité demeurent obscures, d’où la paucité des recherches sur son contexte historique. Attribué à Abū l-ʿAbbās al-Būnī, un soufi maghrébin que l’on suppose mort en 622/1225, il pourrait plutôt avoir été écrit à la fin du viie/xiiie siècle ou dans la première moitié du viiie/xive siècle, à l’époque mamelouke. La tombe d’al-Būnī était l’objet de visites en tant que lieu de pèlerinage soufi et le Šams al-maʿārif est réputé contenir les secrets de ce šayḫ, connu comme étant « celui dont les prières sont exaucées » (muǧāb al-daʿawāt). Notre propos ici est d’analyser ces éléments du Šams al-maʿārif qui contiennent une dimension historique ou politique afin de mettre en évidence des perspectives politiques et l’influence de la pensée politique sur cet ouvrage. Certains éléments peuvent nous informer sur le contexte historique de l’écriture de ce livre.

Magie et politique : événements historiques et pensée politique dans le Šams al-maʿārif attribué à al-Būnī (mort en 622/1225)

in Arabica