Save

Aux origines de la « frankokratia »

Genèse, péripéties idéologiques et apologie d’un néologisme de l’historiographie néo-hellénique (Seconde partie)

In: Frankokratia
Authors:
Gilles Grivaud Université de Normandie-Rouen Rouen France

Search for other papers by Gilles Grivaud in
Current site
Google Scholar
PubMed
Close
and
Angel Nicolaou-Konnari Université de Chypre Nicosie Chypre

Search for other papers by Angel Nicolaou-Konnari in
Current site
Google Scholar
PubMed
Close
Download Citation Get Permissions

Access options

Get access to the full article by using one of the access options below.

Institutional Login

Log in with Open Athens, Shibboleth, or your institutional credentials

Login via Institution

Purchase

Buy instant access (PDF download and unlimited online access):

$40.00

Résumé

La Grande Idée et la guerre de Crimée façonnent le cadre idéologique et politique dans lequel se déroule une prise de conscience de la période spécifique que constitue la « φραγκοκρατία ». En multipliant les parallèles entre les événements des années 1850 et ceux du XIIIe siècle, on entend démontrer que l’Occident ne comprend rien au monde grec, qui, en conséquence, doit le rejeter. Byzance obtient ainsi sa complète réhabilitation, entraînant par ricochet une virulente critique contre les « Francs », coupables de son renversement. Cette appréhension des rapports de force est amplifiée par Constantin Paparrigopoulos qui construit le roman national grec en proposant sa conception de l’hellénisme trimillénaire. Progressivement, l’hostilité à la « φραγκοκρατία » se diffuse, et devient un segment original de l’histoire médiévale grecque sous l’impulsion de Spyridon Lambros, au début du XXe siècle. (La première partie de l’étude figure dans Frankokratia 1 (2020), 3‑55.)

Content Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 129 0 0
Full Text Views 67 35 7
PDF Views & Downloads 167 94 18