Bilinguisme et autotraduction à l’ œuvre dans l’ écriture de Samuel Beckett

in Samuel Beckett Today / Aujourd'hui
Restricted Access
Get Access to Full Text
Rent on DeepDyve

Have an Access Token?



Enter your access token to activate and access content online.

Please login and go to your personal user account to enter your access token.



Help

Have Institutional Access?



Access content through your institution. Any other coaching guidance?



Connect

Résumé

L’ autotraduction dans l’ œuvre de Beckett témoigne de la tentative de miner la fonction auteur (Foucault, 1969) et le rôle de l’ original dans la littérature occidentale moderne. Censée effacer celui ‘qui parle’, non plus en tant qu’ auteur, mais en tant que “traducteur servile,” l’ autotraduction met en scène un ‘moi’ sans cesse changeant. En multipliant les ‘egos’ de l’ auteur, les langues, les références et les textes, l’ autotraduction permet d’ interroger la croyance en l’ unité de l’ origine et donc l’ aura (Benjamin, 1937) de l’ œuvre d’ art et de l’ auteur. Écriture et traduction finissent par se rencontrer : elles sont les deux têtes de Janus Bifrons. Grâce à l’ autotraduction Beckett représente ce qu’ il y a de paradoxal dans l’ écriture et dans le rapport du sujet au langage.

Bilinguisme et autotraduction à l’ œuvre dans l’ écriture de Samuel Beckett

in Samuel Beckett Today / Aujourd'hui

Sections

Index Card

Content Metrics

Content Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 12 12 5
Full Text Views 6 6 6
PDF Downloads 2 2 2
EPUB Downloads 0 0 0