PROPOS AUTOUR DE LA MORT D'UN ENFANT 2 SAMUEL XI, 2-XII, 24

in Vetus Testamentum
Restricted Access
Get Access to Full Text
Rent on DeepDyve

Have an Access Token?



Enter your access token to activate and access content online.

Please login and go to your personal user account to enter your access token.



Help

Have Institutional Access?



Access content through your institution. Any other coaching guidance?



Connect

Abstract

À la mort de son premier fils avec Bethsabée, le roi David ne respecte pas les rites funèbres. Ce fait exceptionnel dans le comportement du souverain ne laisse pas de surprendre, puisque ce dernier n'a jamais manqué de les observer, même pour ses pires ennemis. Cette réflexion cherche une explication possible au travers d'une perspective à la fois sémantique et anthropologique. Cette dernière approche est éclairée par l'attitude et la personnalité du souverain. Dès 2 Samuel xii, 13, le texte indique que Dieu a décidé de substituer l'enfant, fruit du péché, à son père, auteur du péché. Le verbe choisi par Nathan est explicite, et la forme verbale du hiphil révèle que Dieu « a fait passer », he'ebîr, le péché, et l'a transféré sur l'enfant. Celui-ci remplit toutes les conditions pour jouer le rôle de victime expiatoire. Le sacrifice, exutoire à la colère divine, illumine le projet divin puisque sa violence mais aussi son efficacité permettront, en échange, de fonder la dynastie davidique.

PROPOS AUTOUR DE LA MORT D'UN ENFANT 2 SAMUEL XI, 2-XII, 24

in Vetus Testamentum

Sections

Index Card

Content Metrics

Content Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 11 11 7
Full Text Views 6 6 6
PDF Downloads 2 2 2
EPUB Downloads 0 0 0