Edouard Glissant: de mémoire d'arbres

Series:

Né en 1928 à Sainte-Marie en Martinique, Edouard Glissant compte aujourd'hui parmi les écrivains les plus importants de la littérature antillaise d'expression française. Depuis la parution La Lézarde, qui lui valut le prix Renaudot en 1958, il n'a cessé de s'imposer comme l'auteur le plus fécond de sa génération prenant ainsi la relève de celle qui nous imposa les noms d'Aimé Césaire, René Ménil, Joseph Zobel et Franz Fanon. Poète, romancier, essayiste, dramaturge, critique d'art, Glissant déploie son oeuvre sur différents registres reprenant inlassablement la question de l'identité antillaise. Mais sans doute l' antillanité ne saurait-elle se laisser saisir par le concept d'identité sans le mettre violemment en question. En effet, que peut être la littérature d'un peuple arraché à son origine il y a quatre siècle par la Traite et qui, en l'absence d'une mémoire collective, n'a jamais pu élaborer au moyen de mythes et d'épopées, la catégorie du passé ? Qu'est ce qu'un peuple ne brutalement à la modernité et qui n'a pu mûrir dans les profondeurs stratifiées du temps? La question de la mémoire et de l'origine renvoie ainsi à une question plus profonde: qu'est-ce qu'oublier? Car la force énigmatique de l'oublié c'est qu'il nous laisse toujours en rapport avec ce qui est oublié. Si la poésie est chant de la mémoire, que peut être désormais le chant antillais?

Prices from (excl. VAT):

€30.00$38.00
Préface du directeur de la collection. INTRODUCTION. Chapitre I: DU COMBAT DE LONGOUE ET DE BÉLUSE. L'instant et la durée. Ubiquité et finitude. Voix épique et cri d'esclave. Le Maître et l'Esclave. Chapitre II: SPLENDEURS ET AMERTUMES DE L'UN. L'Un et la blessure du monde. Le Vent. La Saison Unique. Le cri et la parole. L'oubli et l'odeur du temps. Chapitre III: L'ARBRE, LE NOM ET LA SOUCHE. L'Autre et autrui. L'arbre et le nom. Chapitre IV. DE LA RACINE AUX RHIZOMES. La parole du paysage. La clairière des mots. Les herbes et l'écriture. EN GUISE DE NON-CONCLUSION: TRAITÉ DE L'ARCHIPEL. Bibliographie.