Relations anaphoriques et (in)cohérence

Series: 

L'anaphore est à la mode : il suffit de considérer le nombre d'études qu'on publie les derniers temps sur le sujet pour s'en convaincre. Par rapport à ce flot de publications, les études réunies dans ce recueil ont pour particularité de s'intéresser au rapport qu'entretient l'anaphore non pas avec la cohérence, mais avec l'incohérence.
La première série d'études s'intéresse au pronom il lorsque celui-ci est employé pour désigner des référents en transformation (les référents évolutifs) ou pour marquer l'hétérogénéité discursive et les changements d'univers de croyance associés, et pose le problème de la notion de focalisation.
La deuxième série concerne l'emploi anaphorique des syntagmes nominaux définis, dont le statut anaphorique même est remis en question. Leur interprétation est en effet plutôt indirecte, puisqu'elle exige la récupération d'un cadre. L'accessibilité de celui-ci dépend de facteurs cognitifs et argumentatifs. Les syntagmes sans nom et les syntagmes nominaux démonstratifs posent des problèmes particuliers à cet égard.
La dernière série d'analyses porte sur les mécanismes anaphoriques qui sous-tendent les indéfinis (pronoms et adjectifs) même, autre, et tel, qui ont chacun leur fonctionnement anaphorique propre et qui imposent chacun des contraintes spécifiques sur les inférences nécessaires pour récupérer le contexte qui permet de les interpréter. Ce qui pose la question de la définition même de l'anaphore. Faut-il élargir la notion et considérer comme anaphoriques des phénomènes comme le redoublement clitique en bulgare? Ou faut-il au contraire la restreindre et distinguer l'anaphore d'autres types de relations (en l'occurrence la relativisation ou les rapports corrélatifs)? En dernière analyse, une réponse à ses questions engage la notion de cohérence.

This volume is a collection of studies on pronominal and nominal anaphoric expressions. The central question of the volume is how anaphoric expressions contribute to the creation of textual coherence or, even, incoherence. It covers a range of French expressions, from pronomina as such to adjectives such as tel and même as well as nominal expressions. Specific types of anaphora studied include associative and evolutive anaphora, as well as the more formal semantic representation of anaphora. The volume thus finally poses the more general problem of the definition of anaphora as such and its relation with coherence more in particular.

Prices from (excl. VAT):

€78.00$99.00
Paperback
”…einen sehr guten Überblick über die aktuelle französischsprachige Forschung zum Problem der Anapher.” in: Zeitschrift für französische Sprache und Literatur CX/3, 2000
Walter DE MULDER, Liliane TASMOWSKI-DE RYCK et Carl VETTERS: Introduction: relations anaphoriques et (in)cohérence. Georges KLEIBER: Anaphore nominale et référents évolutifs ou Comment faire recette avec un pronom. Marie-José REICHLER BÉGUELIN: Anaphores pronominales en contexte d'hétérogénéité énonciative: effets d'(in)cohérence. Henning NØLKE: Anaphoricité et focalisation: Le cas du pronom personnel disjoint. Bertrand GAIFFE, Anne REBOUL et Laurent ROMARY: Les SN définis: anaphore, anaphore associative et cohérence. Catherine SCHNEDECKER: A quelles conditions l'anaphore associative peut-elle être transitive? Quelques suggestions. Lita LUNDQUIST et Robert J. JARVELLA: Anaphores et échelles. Comment les inférences scalaires contribuent à la désambiguïsation référentielle. Jean-Marie MARANDIN: Une autre perspective sur la dépendance contextuelle des GN sans nom du français. Denis APOTHÉLOZ, Catherine CHANET et Marleen VAN PETEGHEM: Défini et démonstratif dans les nominalisations. Mécanismes anaphoriques sous-jacents aux indéfinis autre et même. Maria MANOLIU-MANEA: La pragma-sémantique de l'identité. Martin RIEGEL: Tel adjectif anaphorique: variable de caractérisation et opérateur d'abstraction. André ROUSSEAU: L'anaphorique en indo-européen: Faits, réflexions et hypothèses. Zlatka GUENTCHÉVA: Le phénomène de redoublement clitique est-il expression d'anaphore? Francis CORBLIN: L'anaphore en subordiantion modale. Anne REBOUL: (In)cohérence et anaphore: mythes et réalité.