Espace méditerranéen

Écritures de l’exil, migrances et discours postcolonial

Series:

À l’ère postcoloniale, les littératures de la migration et de l’exil se sont considérablement développées dans les pays de la Méditerranée qui ont connu, sous des formes diverses, le colonialisme, les guerres d’indépendance, puis la décolonisation. « Espace-mouvement » autour de trois aires culturelles, la chrétienté, le monde orthodoxe et la oumma musulmane, la Méditerranée a connu nombre d’affrontements, de heurts et de bouleversements identitaires. Au-delà de la crainte et de la méfiance nées de cette histoire, il existe une capacité d’invention renouvelée manifestée par les textes des écrivains issus des différents pays méditerranéens: Algérie, Chypre, Croatie, Égypte, Grèce, Liban, Maroc, Tunisie.
À la lumière de la critique postcoloniale, Espace méditerranéen : écritures de l’exil, migrances et discours postcolonial analyse la dimension politique de ces œuvres et le rôle qu’a pu jouer la découverte de cultures différentes – à travers la migration, l’exil, l’expatriation – dans le parcours de certains écrivains ou penseurs caractérisés par une double appartenance. Les auteurs de cet ouvrage s’attachent donc à montrer les complexités mais aussi tout l’intérêt des écritures de l’exil et de la migrance à la croisée des cultures et des langues de la Méditerranée contemporaine.

E-Book : List price

EUR  €51.00USD  $64.00
Biographical Note
Jean-Marc Moura est professeur de littératures francophones et comparées à l’Université de Paris Ouest et membre de l’Institut Universitaire de France. Auteur de nombreux ouvrages et articles, il a notamment publié Exotisme et lettres francophones (2003), Le Sens littéraire de l’humour (2010) Littératures francophones et théorie postcoloniale (3ème édition, 2013).
Vassiliki Lalagianni est professeur en littératures et cultures européennes à l’Université du Péloponnèse, en Grèce. Auteur de nombreux articles sur la littérature de migrance et la littérature de voyage, elle a publié le livre Voyages des femmes en Orient (2007).
Table of contents
Jean-Marc Moura et Vasiliki Lalagianni: Écrire l’exil et la migrance à l’ère postcoloniale
Margarita Alfaro: Le harem méditerranéen: la femme écrivaine face à un espace de rêve ou un espace d’exil culturel et personnel
Beatriz Mangada: Le bassin méditerranéen, espace d’errances topographiques et de dérives énonciatives chez Andrée Chedid
Arzu Etensel Ildem: De Beyrouth à Montréal, Abla Farhoud: la voix de l’exil et de la solitude
Ilaria Vitali: De l’errance géographique au nomadisme littéraire: le cas de Vénus Khoury-Ghata
Alison Rice: Navigations textuelles des femmes marocaines dans l’espace méditerranéen : mémoires, mères, monde
Cheryl Toman: Écrire la guerre, la migration et l’exil: voix des femmes du Liban et de Croatie
Vasiliki Lalagianni: Exil et mémoire traumatique dans les écrits de Mimika Kranaki et d’Aline Apostolska
Elena-Brandusa Steiciuc: Déchantement postcolonial et migrance dans les écrits de Boualem Sansal
Georges Fréris: Le « mythe » de El Greco exilé dans la culture néohellénique
Antoine Sassine: L’exil et la quête du paradis dans l’oeuvre de Georges Schehadé
Louisa Christodoulidou: Trauma, identité nationale et discours post-colonial dans Portes Closes de Costas Montis
Adelaida Porras Medrano: Le discours postcolonial chez quelques écrivains maghrébins de langue française: autour des libérations des motifs exiliques et d’expatriation
Odile Cazenave: Dire le retour sans le dire tout en le disant: Nouvelle configuration
Jean-Marc Moura: De la critique et des lettres postcoloniales dans l’aire euroméditerranéenne. Désert de J.M.G. Le Clézio et L’Enfant de sable de Tahar Ben Jelloun
Contributeurs et contributrices
Index Card
Collection Information