Browse results

Author: Delphine Calle
Dans Racine et les trois publics de l’amour Delphine Calle analyse la séduction du théâtre racinien à partir des débats sur les passions du XVIIe siècle français. Concupiscence ou pur amour, amour-propre ou désir de plaire, l’amour est au cœur de la tragédie racinienne : moteur de l’action tragique, il émeut le public. Celui-ci est triple : le protagoniste amoureux est non seulement scruté par les spectateurs dans la salle, passionnés par la passion, il s’expose devant le personnage qu’il aime et paraît devant le tribunal de sa propre conscience. À l’instar des moralistes du XVIIe siècle, grands censeurs du théâtre, ce livre établit le parallèle entre les expériences amoureuse et théâtrale, pour mieux percer la dramaturgie de l’amour chez Racine.

In Racine et les trois publics de l’amour Delphine Calle unravels the seductive power of Racinian tragedy by turning to the 17th-century French debates on love. Whether it is staged as concupiscence or pure love, as self-love or the desire to please, love is at the heart of Racinian theatre: it sparks tragic action and moves its spectators. These spectators are threefold: the tragic lover is not only scrutinized by the real audience, who is passionate about passion, he also feels the gaze of his loved one and of his own conscience, that questions the value of his love. Following the 17th- century moralist theatre critics, this monograph aligns amorous and theatrical experiences, in order to reveal Racine’s dramaturgy of love.
Le nouveau fantastique de Jean-Pierre Andrevon analyse les facettes étranges du fantastique de Jean-Pierre Andrevon, écrivain contemporain appelé le « King » ou « Lovecraft » français. Andrevon propose une nouvelle vision du fantastique ancré profondément dans le quotidien contemporain, en apparence monotone et banal, dans lequel évoluent aussi bien ses personnages que ses lecteurs. L’auteur révèle ainsi le revers angoissant du monde, qui devient une source d’horreur puissante car familière au lecteur : catastrophes naturelles (pandémies mystérieuses, désastres climatiques, fin de l’Anthropocène) et historiques (guerres, totalitarismes), problèmes sociaux et psychologiques (folie, psychoses collectives, solitude). Un signe emblématique du fantastique andrevonien est également son dialogue avec le cinéma d’horreur.

Le nouveau fantastique de Jean-Pierre Andrevon analyses the uncanny facets of the fantastic by Jean-Pierre Andrevon, a contemporary writer called “the French Stephen King” or “the French H.P. Lovecraft". Andrevon presents a new vision of the fantastic, deeply rooted in contemporary everyday life, seemingly monotonous and banal, in which both his characters and his readers evolve. Thus, the author reveals a different, harrowing side of the world familiar to the reader, as it turns into a powerful source of horror: natural catastrophes (mysterious pandemics, climate-related disasters, end of the Anthropocene), historical tragedies (wars, totalitarianism), social and psychological problems (madness, collective psychosis, loneliness). Another hallmark of Andrevonian fantastic is its dialogue with horror cinema.
Expérimentation et sémentation au XXIe siècle
Author: Claire Olivier
Dans Les écritures de l'image par Jean-Philippe Toussaint Claire Olivier s’intéresse à la manière dont l’écrivain, cinéaste, photographe et plasticien Jean-Philippe Toussaint, expérimente la puissance des images pour composer en ce début du XXIe siècle une œuvre singulière fondée sur des relations transesthétiques. Elle s’attache à montrer que les écritures toussaintiennes, quel que soit le médium choisi, sont visuelles. Elles donnent à voir, à penser, à rêver et composent un « essai-image ». Ce dernier constitue une forme toujours en devenir qui s’appuie sur un processus de « sémentation », néologisme qui désigne une véritable alchimie du signe où le sens est continuellement réactivé par des contextualisations différentes. Sur le mode de l’opera operta, cet « essai-image » toussaintien déploie ses séductions réflexives comme romanesques.

In Les écritures de l'image par Jean-Philippe Toussaint, Claire Olivier is concerned with the way the writer, filmmaker, photographer and plastic artist Jean-Philippe Toussaint experiments with the power of images to create, in the 21st century, a singular work based on transaesthetic relationships. She endeavours to demonstrate that toussaintian writings are visual, independently from the chosen medium. They allow to see, think, dream and compose an “image-essay”. The latter forms a shape always in the making, relying on a “sémentation” process, neologism designating a true sign alchemy where the meaning is constantly revived through different contextualisations. On the model of the opera operta, this toussaintian “image-essay” deploys its reflective seductions as novelistic.
L’écolâtre cathédral en France septentrionale du ixe au xiiie siècle
Author: Thierry Kouamé
This book traces the history of one of the central actors in the transformation of the Western educational system between the 9th and 13th centuries: the cathedral schoolmaster. Originally responsible for running the episcopal school, this ecclesiastical official eventually became a true school administrator with a territorial monopoly and coercive powers, including in particular issuing ‘licentia docendi’ to masters under his jurisdiction. Using a wide range of sources and taking in thirty-nine dioceses in northern France, the study analyses the construction of the office from the Carolingian period, the place of the schoolmaster within the canonical community and in feudal society, and the institutionalisation of his function with the Gregorian Reform and the birth of universities.
Exotisme et établissement français aux Îles (1625-1671)
Cette étude propose d’examiner les ramifications historiques de l’exotisme à partir d’une lecture critique de l’ Histoire générale des Antilles (1654/1667-71) écrite par le missionnaire dominicain, Jean-Baptiste Du Tertre. En procédant d’une analyse littéraire, notre étude suggère une reconfiguration de l’exotisme basée à la fois sur la théorisation contemporaine et sur le contexte historique et l’esthétique de l’époque. Notre travail se veut donc à la fois théorique en offrant une analyse critique des différentes orientations de l’exotisme ; et historique, en présentant une lecture approfondie d’une œuvre dont l’importance est considérable aussi bien pour l’histoire de la littérature française et antillaise que pour l’histoire de l’anthropologie. À cet égard, cette étude fournira aussi une exploration de la toute première colonisation française des îles et de la manière dont elle a été représentée.

This book examines the historical ramifications of the concept of exoticism through a literary analysis of Histoire générale des Antilles (1654/1667-71) written by Dominican missionary Jean-Baptiste Du Tertre. The study gives a thorough account of the early French colonization of the islands and the ways in which this violent process of cultural encounters was represented. It argues for the necessity to reconfigure the notion of exoticism, both by revisiting contemporary theorization and by contextualizing it in regard to the history and aesthetics of the times. The study is thus both theoretical, in proceeding by a critical reading of different orientations of exoticism, and historical in offering an in-depth study of an author and a period that have received little attention despite their impact on French Caribbean literature and on the history of anthropology.
Cartographie d’un genre émergent
Volume Editor: Alexandre Gefen
Si les siècles qui précédaient avaient vu le couronnement du roman, la littérature du XXIe siècle débute avec le triomphe du document : écritures de voyage, d’investigation, enquêtes judiciaires ou ethnologiques, autobiographies, factographies, factions, rapports et enregistrements littéraires, et autres formes de récits refusant de se dire fictions occupent nos librairies : émerge sous nos yeux une toute nouvelle littérature d'information, de témoignage, d’inventaire ou de documentation. Or ces textes ne se contentent pas de déjouer les critères des classements des bibliothèques et d’intriguer les théoriciens du récit, ils modifient profondément les catégories du littéraire et imposent leur poétique propre. C’est dire si l’heure est à inventorier et à comprendre les territoires de la non-fiction, genre capital de notre contemporain.

If the previous centuries had seen the crowning of the novel, the literature of the 21st century begins with the triumph of the document: travel writings, investigative, criminal or ethnological investigations, autobiographies, “factographies”, factions, literary reports and recordings, and other forms of narrative that refuse to call themselves fictions occupy our bookstores : a whole new literature of information, testimony, inventory or documentation is emerging before our eyes. Yet these texts not only thwart the criteria of library classifications and intrigue narrative theorists, they also profoundly modify the categories of the literary and impose their own poetics. In other words, the time has come to inventory and understand the territories of non-fiction, the capital genre of our time.
Volume Editor: Franc Schuerewegen
Vous ne lisez pas les notes en bas de page ? Vous avez tort. Rien de plus passionnant qu’une note infrapaginale, ou marginale, ou finale car il est vrai que nos dispositifs d’annotation sont divers. Souvent c’est la note qui contient l’essentiel. C’est alors par elle qu’il faut commencer. Nous distinguons entre le texte et le paratexte mais le paratexte est aussi une autre sorte de texte. Une « frange d’incertitude » (Genette) nous permet de passer d’un régime à l’autre. Les choses deviennent intéressantes à ce moment. Imaginez la note à la place du texte, le texte à la place de la note. Votre univers bascule, vous entrez dans un monde parallèle. La littérature est le lieu où la frontière entre le texte et les notes devient indécidable. Le présent volume passe en revue les pratiques d’annotation en contexte européen et ailleurs. Il offre au lecteur une riche série « d’études de cas » où le geste de l’annotateur est observé in actu. Parmi les auteurs étudiés : Balzac, Chateaubriand, Eliot, Mallarmé, Nabokov, Proust, Rimbaud, Oliver Rolin, et bien d’autres.

You don’t read footnotes? You are mistaken. There’s nothing more passionate than a footnote, a sidenote, or an endnote. The essential part of the message is the footnote. Narratologists distinguish between texte and paratexte, but the paratexte is just a different kind of texte. A frange d’incertitude (Genette) allows one to switch from one system to another. Imagine the note in the position of the text and the text in the position of the note. Your universe switches: you enter into a parallel world. Literature is the place where the border between the text and the notes becomes undecidable. The current volume reviews annotation practices in and outside of the European context. It offers a substantial series of “case studies” to the reader, where the actions of the annotateur are observed in actu. Among the studied authors: Balzac, Chateaubriand, Eliot, Mallarmé, Nabokov, Proust, Rimbaud, Oliver Rolin, and many others.

Avec des contributions de / With contributions from Anikó Ádám, Emmanuel Bouju, Maria de Jesus Cabral, Riccardo Campi, Ana Paula Coutinho, Andrea Del Lungo, Karen Haddad, Vincent Jouve, Fatima Outereirinhou, Claude Perez, Marika Piva, Nathalie Roelens, Franc Schuerewegen.