Naviguer par titre

You are looking at 1 - 2 of 2 items for :

  • Hispanic Studies x
  • Status (Books): LFB x
  • Primary Language: fr x
Tout effacer

Violence de l'interprétation (XVIe-XVIIe s).

Le texte devant l'inquisition

Séries:

Edited by Anne Duprat

This collection of essays aims to measure the minimum scope for interpretation, with reference to texts produced under absolute constraints: those governing the trials of the Spanish Inquisition, as well as trials for witchcraft and libertinage, in polemical writings during the French wars of religion, or in the words of common law convicts in Italy and England.
Written by ten specialists in Early Modern literature and edited by Anne Duprat, these studies examine the violence inflicted on certain texts via the act of interpretation, and the means of resistance used in response. The essays illustrate how the violence of interpretation can also create the conditions necessary for the text to take on meaning.

Cet essai collectif propose de mesurer l’espace minimal nécessaire au déploiement d’une interprétation, à partir de textes produits sous une contrainte absolue : celle des procès d’Inquisition espagnols, mais aussi des procès pour sorcellerie ou libertinage, dans l’écriture polémique des guerres de religion en France, ou dans la parole de condamnés de droit commun en Italie et en Angleterre.
Produites par dix spécialistes de littérature des XVIe et XVIIe siècle, ces études réunies par Anne Duprat interrogent la violence qu’exerce l’interprétation sur certains textes, et les modes de résistance qu’ils déploient face à elle. Elles permettent de comprendre comment cette violence, qui fait dire à un texte ce qu’elle veut, peut aussi construire les conditions de possibilité de son sens.

Infiltrations d’images

De la réécriture de la fiction pastorale ibérique en France (XVIe-XVIIIe siècles)

Séries:

Marta Teixeira Anacleto

Infiltrations d’images. De la réécriture de la fiction pastorale ibérique en France (XVIe-XVIIIe siècles) propose une relecture actuelle de la fiction pastorale née du dialogue original entre les espaces littéraires ibérique et français: Jorge de Montemayor, Lope de Vega, Cervantès, Honoré d’Urfé, Gomberville, Du Verdier, Du Broquart….
En analysant un corpus pluriel qui couvre près de deux siècles, d’Amyot-traducteur à Prévost-traducteur, cet ouvrage met en avant le rôle prépondérant de la traduction dans l’établissement des différents modèles d’écriture en abyme (les images infiltrées) qui accompagnent l’évolution de l’écriture bucolique en France, du roman à la nouvelle galante ou à la pastorale dramatique. On tente ici de démontrer que des enjeux de convergence littéraire, historique, culturelle, sociale marquent la conception, la transposition et la lecture des Arcadies de fiction, reprises, depuis Sannazar, par Jorge de Montemayor et Honoré d’Urfé.
Ainsi, plus que de présenter une confrontation circonscrite d’écritures du roman pastoral en Espagne et en France, on s’efforce de renouveler l’histoire de la légitimation du genre pastoral, de la fin du XVIe siècle jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, dans la littérature française – et a fortiori dans la littérature européenne. L’inscription de cette nouvelle hypothèse de lecture dans le cadre d’un univers épistémologique, où « la littérature est l’épreuve de la traduction » (Meschonnic), ouvre cette étude au domaine du Poétique.