Browse results

You are looking at 1 - 10 of 625 items for :

  • Primary Language: French x
  • Search level: Titles x
Clear All
Volume Editors: and
Comment une femme pouvait-elle s’affirmer et faire carrière dans le monde du spectacle entre 1650 et 1914 ? Dans une perspective interdisciplinaire, les quinze études réunies dans ce volume apportent des éléments de réponse à travers l’analyse de parcours d’autrices, de compositrices et de performeuses aux profils très variés, actives dans les domaines du théâtre, de la danse et de l’opéra. Ces études proposent une meilleure compréhension et contextualisation des obstacles et préjugés auxquels ces artistes ont dû faire face dans un milieu socio-professionnel majoritairement masculin, ainsi qu’une interprétation analytique des stratégies artistiques et discursives mises en place pour les surmonter. Il en ressort une approche renouvelée et une meilleure connaissance de notre matrimoine culturel.


Volume Editor:
Ce volume interroge les conditions de l’interprétation des textes littéraires, à la lumière des propositions de Stanley Fish sur L’autorité des communautés interprétatives (1980): leurs présupposés, leurs compétences et croyances, conditionnent l’activité herméneutique, interrogée ici par des spécialistes de littérature française, espagnole ou comparée. Réfléchir au fonctionnement concret de telles communautés – création, renouvellement, adhésion, dissidence, relation concurrentielle entre communautés, volonté d’imposer une interprétation… –, amène à envisager des implications en termes de libre arbitre et d’individualité essentielles pour nos disciplines, et à repenser les relations entre texte, auteur et lecteurs, parfois en opposant des objections nouvelles aux postulats de Fish, parfois en proposant des alternatives.
L’œuvre de Marcel Proust a été traduite dans de nombreuses langues et ces traducteurs offrent toute une panoplie de variantes selon leurs perspectives. La critique internationale s’est également penchée sur la Recherche dès les années 1920 pour se déplier ensuite en une multitude d’approches. D’autre part tout un ensemble d’auteurs littéraires a trouvé dans l’écriture proustienne une source d’inspiration. Et les lecteurs partout dans le monde ont suivi le conseil de Proust de créer leur propre version du texte. De toutes ces expériences en trouvera ici un reflet et des échos provenant de tous les coins de la planète, de la Chine au Brésil, de l’Italie à la Turquie, des Pays-Bas à la Suisse, de la Suède à la Catalogne, de la Hongrie à l’Allemagne, du Québec à la Grèce.
Si les contes de Perrault suscitent un nombre incalculable d’analyses et de commentaires depuis leur parution, le vêtement y reçoit relativement peu d’attention. Or, des robes de Peau d’Âne, utilisées pour exercer une pression incestueuse, aux têtes couronnées puis décapitées des petites ogresses dans Le Petit Poucet révélant une critique politique acerbe, le thème vestimentaire est loin d'y être anodin. Sans être le dernier travail littéraire de Perrault, le recueil de contes constitue cependant son ouvrage-testament dans lequel l'auteur livre ses messages les plus subversifs et ses constats les plus amers sur les maux de son temps. À travers le vêtement, l'académicien dénonce l’immoralité des possesseurs de pouvoir, le sadisme masculin, les impostures bourgeoises, la cupidité des élites et jusqu'au système politique de son temps.

While Perrault's tales have sparked countless analyses and commentaries since their publication, clothing has received relatively little attention therein. Yet, from the dresses of Donkeyskin, used to exert incestuous pressure, to the crowned and decapitated heads of the little ogres in "Hop-o'-My-Thumb," revealing a sharp political critique, the theme of clothing is far from inconsequential. While not Perrault's final literary work, the collection of tales nevertheless serves as his magnum opus, in which the author delivers his most subversive messages and bitter observations about the ills of his time. Through clothing, the academician denounces the immorality of those in power, male sadism, bourgeois deceptions, the greed of the elite, and even the political system of his era.
Ce volume édité offre des nouvelles perspectives sur la vie intérieure de l'Architecture africaine de paix et de sécurité (APSA) et présente aux spécialistes dand la domaine paix et securité africaine des approches épistémologiques, conceptuelles et méthodologiques innovantes. Basé sur une ouverture intellectuelle et un intérêt pour les perspectives transdisciplinaires, le volume remet en question les courants dominants, nous invitant à réfléchir sur les pratiques de recherche elles-mêmes. S'appuyant sur les perspectives des études globales et des études critiques internationales, les auteurs suivent des approches inductives et laissent les données empiriques enrichir leurs cadres théoriques et leurs outils conceptuels. Dans cette entreprise, ils se concentrent sur les acteurs, les pratiques et les discours impliqués qui donne forme aux institutions regionales. Les analyses ici-présentes examine les hypothèses qui informent habituellement les études sur le régionalisme et la gouvernance en Afrique.
Théorie littéraire et fragilité du divers
L’infini culturel est autour de nous, mais, comme l’horizon, il tend à fuir sous nos yeux. Il est sur les murs investis par le street art ; ou dans les toiles d’araignée auxquelles Tomás Saraceno a rendu hommage ; ou dans les timbres-poste qui, comme savaient Walter Benjamin et Italo Calvino, sont des fenêtres ouvertes sur le monde.
Quelles que soient ses manifestations, l’infini nous engage à considérer l’extraordinaire diversité de la planète.
Face à lui, que faire, en littérature ?
Rester humble, par exemple, et formuler des hypothèses adéquates. Tenter de déjouer les asymétries qui empêchent les uns et les autres de s’exprimer partout dans de bonnes conditions. Revoir les fondements de la world literature et se mettre en résonance avec une culture authentiquement planétaire.


Cultural infinity surrounds us; but, just like the horizon, it tends to run away right in front of our eyes. It might appear on walls full of street art; in the spider webs deeply esteemed by Tomás Saraceno; in postage stamps which, as Walter Benjamin and Italo Calvino acknowledged, are open windows on the world.
Whatever its manifestations, the infinite dares us to consider the extraordinary diversity of the planet. In front of such a challenge, what can we do with literature?
Stay humble, for example, and formulate adequate hypotheses. Try to reduce the asymmetries that prevent us from expressing ourselves everywhere in good conditions. Build the foundations of world literature and resonate with an authentically global culture.