Naviguer par titre

You are looking at 21 - 30 of 369 items for :

  • Status (Books): LFB x
  • Primary Language: fr x
Tout effacer

Le roman de la création

Écrire entre mythes et pratiques

Series:

Françoise Grauby

Un phénomène nouveau est sur le point de modifier en profondeur la représentation traditionnelle, vieille de plus de deux siècles, de la création littéraire : l’atelier d’écriture. Entre une pratique scripturale de plus en plus ouverte et un système qui repose encore sur une conception sacrée de la littérature, du moins en France, une situation inédite s’énonce : les mythes de l’écriture et de l’écrivain sont-ils en passe d’être détrônés ?
Afin de mieux comprendre la faveur dont jouissent les ateliers depuis quelques années, cet ouvrage interroge la place que nous accordons encore aux mythes et aux rites de l’écriture. Portant sur l’expérience particulière de l’écriture, de la naissance de la vocation au phénomène de l’inspiration, observant la relation que les écrivains entretiennent avec une création tissée de rituels, de représentations anciennes et de techniques, Le Roman de la création trace les changements, entre mythes et pratiques, qui s’esquissent dans le champ littéraire actuel.

Series:

Edited by Michel H Kowalewicz

Auch wenn die Namensgebung erst zu Beginn des 20. Jahrhunderts in den USA erfolgte, reichen in Europa die ersten Ansätze der Ideengeschichte viel tiefer in die Vergangenheit zurück. Im Laufe der letzten knapp einhundert Jahre erlebte die ideengeschichtliche Forschung dabei ihre Höhen und Tiefen, wurde als interdisziplinäre Praxis mal mit Begeisterung, mal mit Reserve aufgenommen, ihre Begriffe immer wieder aufs Neue definiert und in manchen Sprachkontexten sogar durch neue ersetzt. Heutzutage – und neuerlich mit besonderer Überzeugung – wird verstärkt versucht zu bestimmen, was sie „eigentlich“ sein soll. Bevor man aber zu einer Übereinkunft kommen kann, was die Ideengeschichte sei und was sie in der Zukunft nicht sein soll, ist es nötig, die Vielfalt der Traditionen dieser immer wieder umgedachten Begriff anhand ausgewählter Beispiele in einer Zwischenbilanz zu würdigen.

La rébellion et le droit international

le principe de neutralité en tension

Series:

Olivier Corten

Traditionnellement, le droit international se caractérise par une certaine neutralité vis-à-vis du phénomène de la rébellion qui n’est, en tant que tel, ni permis ni interdit. Depuis quelques années, cette position traditionnelle est cependant l’objet de tensions croissantes, qui se manifestent dans deux sens a priori opposés. D’un côté, dans la mesure où se développe, depuis les années 1990, une règle de droit international imposant l’Etat de droit, la remise en cause du gouvernement constitutionnel par la force paraît avoir été progressivement interdite. D’un autre côté, cependant, le renversement par la violence de certaines autorités à la fois légales, mais aussi considérées comme autoritaires ou dictatoriales semble avoir été accepté et même favorisé par un grand nombre d’Etats et d’organisations internationales, en particulier l’ONU, notamment dans le contexte du « printemps arabe ». Ainsi pourrait-on envisager l’émergence d’une certaine forme de droit à la rébellion, même si c’est dans des limites qui restent à définir et à concilier avec les règles qui confèrent à l’Etat un droit, voire un devoir, de maintenir l'ordre. Spécialement dans ses évolutions récentes, le droit international paraît donc entretenir une relation ambivalente avec le phénomène de la rébellion.

Series:

Olivier Cachard

La comparaison du Lockheed Constellation de la KLM desservant l’aéroport d’Amsterdam Schiphol dans les années 1950 et de l’actuel Boeing Dreamliner résume bien les mutations profondes du transport aérien de passagers : sa massification avec l’essor des capacités des aéronefs, sa mondialisation avec l’essor des rayons d’action et sa technicisation avec les commandes assistées, le guidage et le contrôle aérien. L’entrée en vigueur de la Convention de Montréal, qui vient moderniser l’ancienne Convention de Varsovie, reflète ce processus.

Parallèlement, l’essor du droit dérivé de l’Union européenne et l’humanisation du droit international conduisent à considérer toujours plus les droits du passager, qu’il s’agisse de droits subjectifs ou de droits fondamentaux. L’actualité rappelle cependant, hélas, que le transport aérien de passagers n’est jamais prémuni des soubresauts de l’actualité géopolitique internationale ou des conséquences de la libéralisation des marchés.

En matière aérienne, aux fins de la détermination concrète des droits des passagers et des compagnies, le jurisconsulte est confronté au défi de l’articulation des ordres juridiques : ordre juridique international, ordre juridique intégré de l’Union européenne ou des organisations régionales d’intégration économique, ordres juridiques nationaux…

Series:

Robert Kolb

Also available as an e-book

L’article 103 de la Charte des Nations Unies touche à la priorité, pour les membres de l’Organisation, des obligations en vertu de la Charte des
Nations Unies par rapport aux obligations découlant de tout autre accord. Cette disposition a constamment gagné en importance dans la pratique
internationale et nationale de ces dernières années. On pense évidemment à la concurrence entre les régimes de sanction des Nations Unies
par rapport aux obligations contenues dans des traités de droits de l’homme. A vrai dire, cette disposition pose toutefois déjà en elle-même
toute une série de questions et de problèmes d’interprétation. Que signifie avoir la primauté? Quelles sont les obligations visées? Qu’en est-il
d’obligations contenues dans des textes juridiquement liés à la Charte? Qu’en est-il d’obligations issues du droit international coutumier? Et
ainsi de suite. Le présent ouvrage cherche en tout premier lieu à donner des éléments d’exégèse de cette disposition importante et difficile du
point de vue juridique, dans les multiples directions dans lesquelles son champ d’application est susceptible de rayonner.

Aventures et expériences littéraires

Écritures des femmes en France au début du vingt-et-unième siècle

Series:

Edited by Amaleena Damlé and Gill Rye

Dans ce nouveau millénaire, le champ littéraire en France continue à nous offrir des écrivains et des écrivaines étincelant(e)s, qui ne craignent pas de provoquer et de prendre des risques littéraires et philosophiques. Plus que jamais, les écrivaines, qui ont longtemps lutté pour être reconnues comme artistes et penseuses égales aux hommes, se trouvent au premier plan des expérimentations littéraires contemporaines. Aventures et expériences littéraires identifie et explore les mouvements clés de l’écriture des femmes au cours de la première décennie du vingt-et-unième siècle, regardant en arrière afin de remarquer l’évolution des thèmes féminins et féministes précédents, et s’ouvrant à de nouveaux horizons et à « l’encore à venir ». Les aventures et expériences des femmes sont explorées ainsi que les parcours littéraires suivis par des écrivaines reconnues telles que Christine Angot, Nina Bouraoui, Virginie Despentes, Régine Detambel, Annie Ernaux et Marie NDiaye au côté de nouvelles voix comme Gwenaëlle Aubry, Chloé Delaume ou Sumana Sinha.

Coprésences, entrecroisements

Le pictural et le narratif chez Marie-Claire Blais et Sergio Kokis

Series:

Kirsty Bell

Coprésences, entrecroisements propose une étude de différentes interactions entre la littérature et la peinture dans des romans de deux auteurs québécois importants, Marie-Claire Blais et Sergio Kokis. Les romans de Blais et Kokis font preuve d’une grande saturation du pictural et permettent ainsi une exploration de plusieurs types de rapports texte-image: que se passe-t-il lorsque l’image accompagne, complète et prolonge le texte littéraire? Comment aborder l’ekphrasis, l’illustration, l’illustration paratextuelle et l’auto-illustration? Quels effets de sens sont produits par ces coprésences et entrecroisements? Les modes d’inscription du visuel dans le narratif jettent une lumière nouvelle sur les romans de Blais et Kokis et élucident divers concepts fondamentaux que partagent texte et image, tels le portrait, l’autoportrait, la perception, le miroir, le masque, la contrefaçon, la création et la déformation. Les récits s’ouvrent ainsi aux sensibilités picturales.

Series:

Yona Hanhart-Marmor

Voir dans l’ ekphrasis, description d’une œuvre d’art, l’une des clés essentielles du roman, et par là-même ouvrir une réflexion novatrice sur le texte, l’image et leurs multiples intrications : tel est le défi qui sous-tend cet essai. A travers une analyse fouillée des processus que Claude Simon élabore afin de rendre inopérante l’habituelle distinction entre récit et pause descriptive, le regard se dévoile comme catalyseur de l’écriture, en ce qu’il la détermine tout en se laissant happer par elle. Cette relecture du corpus simonien, qui s’effectue au plus proche du texte, met en évidence le rôle capital de l’ ekphrasis dans le passage du regard au mot. Dans cette approche, l’ ekphrasis constitue le moteur de la démarche simonienne, constant tâtonnement entre le dire et le voir. L’étude de la nature et du rôle de l’ ekphrasis permet ainsi d’éclairer des pans entiers de l’œuvre, tributaire qu’est celle-ci du regard dans la détermination des objets ekphrastiques. La réflexion se poursuit par une interrogation sur le statut de ces objets de passage. La mise en écriture du temps s’avère dès lors cruciale pour tenter de dépasser ce que l’écriture pourrait avoir d’anecdotique et lui imprimer le sceau de l’universel, du non-datable ; ce qui ne manque pas de susciter des collisions fécondes entre différentes temporalités. A la lecture de cet ouvrage, qui s’inspire notamment de la pensée de Walter Benjamin et de Georges Didi-Huberman, et qui perçoit dans l’ ekphrasis bien davantage qu’une simple pause dans le récit, on voit apparaître un système de mises en résonance dont l’objet auratique constitue le noyau fondamental.

Dystopie et poïein, agnose et reconnaissance

Seize études sur la poésie française et francophone contemporaine

Series:

Michael Bishop

René Depestre, Claude Esteban, Esther Tellermann, Bernard Noël, Gaston Puel, Ananda Devi, Gérard Titus-Carmel, Jean-Paul Michel, Heather Dohollau, Pierre Dhainaut, Christian Hubin, Béatrice Bonhomme, Herménégilde Chiasson, Bernard Vargaftig, Eugène Guillevic, Yves Bonnefoy: seize grandes voix poétiques de nos jours, françaises et francophones, seize poét(h)iques distinctives, seize manières puisant dans le stock des options formelles infinies afin d’installer leurs fourmillantes spécificités locutoires, seize études, tantôt embrassant la totalité d’une œuvre, tantôt centrées sur un seul recueil emblématique, permettant toutes de pénétrer dans des mondes hautement individualisés, des visions à la fois cohérentes et constamment complexifiées et paradoxales du poétique et de tout ce qui, fatalement, en excède les signes.

Espace méditerranéen

Écritures de l’exil, migrances et discours postcolonial

Series:

Edited by Vassiliki Lalagianni and Jean-Marc Moura

À l’ère postcoloniale, les littératures de la migration et de l’exil se sont considérablement développées dans les pays de la Méditerranée qui ont connu, sous des formes diverses, le colonialisme, les guerres d’indépendance, puis la décolonisation. « Espace-mouvement » autour de trois aires culturelles, la chrétienté, le monde orthodoxe et la oumma musulmane, la Méditerranée a connu nombre d’affrontements, de heurts et de bouleversements identitaires. Au-delà de la crainte et de la méfiance nées de cette histoire, il existe une capacité d’invention renouvelée manifestée par les textes des écrivains issus des différents pays méditerranéens: Algérie, Chypre, Croatie, Égypte, Grèce, Liban, Maroc, Tunisie.
À la lumière de la critique postcoloniale, Espace méditerranéen : écritures de l’exil, migrances et discours postcolonial analyse la dimension politique de ces œuvres et le rôle qu’a pu jouer la découverte de cultures différentes – à travers la migration, l’exil, l’expatriation – dans le parcours de certains écrivains ou penseurs caractérisés par une double appartenance. Les auteurs de cet ouvrage s’attachent donc à montrer les complexités mais aussi tout l’intérêt des écritures de l’exil et de la migrance à la croisée des cultures et des langues de la Méditerranée contemporaine.