Naviguer par titre

You are looking at 1 - 10 of 41 items for :

  • Gender Studies x
  • Primary Language: fr x
Tout effacer

Series:

Edited by Efstratia Oktapoda

Mythes et érotismes propose une réflexion neuve sur l’Érotisme en rapprochant l’érotique et le mythe dans la production littéraire et culturelle de l’extrême contemporain. Par la diversité des thèmes et des écrivains analysés, la multitude des approches et des points de vue théoriques, méthodologiques et textuels proposés, l’ouvrage se veut une exploration profonde de la littérature érotique, une cartographie moderne des nouvelles tendances d’écriture, masculine et féminine, et des mariages des genres de l’extrême contemporain. Le mythe de l’érotisme constitue un outil de l’idéologie, des croyances de la société, un discours et un métadiscours. Par sa double approche épistémologique, du Mythe et de l’Érotisme, cette étude vise à renouveler les études féminines et les études de genre dans les littératures et les cultures françaises et francophones.

Series:

Edited by Frédérique Chevillot and Colette Trout Hall

Les femmes rebelles et/ou criminelles seraient-elles plus monstrueuses que leurs homologues masculins parce qu’elles transgressent la construction socio-sexuée d’une élusive « nature féminine »? La représentation de la rébellion et de la criminalité des femmes par les écrivaines d’expression française soulève la question de la représentation de la violence tout autant que celle de la violence de cette représentation, à travers le temps mais aussi à travers l’espace. Ce n’est que très récemment qu’écrire a commencé de ne plus être vécu par les femmes dans la violence de la transgression; qu’en devient-il dès lors que celles-ci écrivent pour revendiquer leur propre violence? N’y a-t-il pas là une rébellion scripturale et sociétale doublement subversive? « Une violence à soi » tel pourrait être le sous-titre de cet ouvrage qui, dans une perspective résolument féministe, s’adresse à un lectorat pluridisciplinaire. Son originalité tient en ce qu’il offre, par le biais de disciplines telles que l’histoire, la psychanalyse ou la linguistique, ainsi que sous l’angle de théories récentes sur la narratologie, le postcolonialisme, le traumatisme ou la glottophagie, une diversité d’approches sur un sujet d’actualité trop longtemps resté tabou.

Scènes des genres au Maghreb

Masculinités, critique queer et espaces du féminin/masculin

Series:

Edited by Claudia Gronemann and Wilfried Pasquier

Dans la lignée des études postcoloniales et des études sur le genre, Scènes des genres au Maghreb examine les manifestations du genre dans différentes formes d’expression artistique de l’espace franco-maghrébin. Ce volume réunit les réflexions et analyses captivantes de spécialistes en littérature, cinéma et linguistique dans le but d’éclairer la fonction structurante des mythes génériques et de souligner l’impact social des images et des codes genrés ainsi que leur incidence dans les différents champs artistiques. D’Isabelle Eberhardt à Yasmina Khadra en passant par Bernard-Marie Koltès, Assia Djebar, Abdelkébir Khatibi ou Rachid Boudjedra, la littérature du (ou en rapport avec le) Maghreb y occupe une place de choix, à côté d’œuvres cinématographiques de Julien Duvivier, Mehdi Ben Attia ou encore Merzak Allouache. L’ouvrage, qui aborde en outre la question de la musique (raï) et des traditions iconographiques et culturelles, interroge ainsi l’ensemble des modes de création, réécriture, subversion ou perpétuation des mythes.

Témoignages fictionnels au féminin

Une réécriture des blancs de la guerre civile algérienne

Series:

Névine El Nossery

Face à un réel qui avait atteint une violence innommable et par défaut de consensus historique, les romancières algériennes, fatalement ébranlées par la recrudescence de la violence en Algérie avec la montée de l’intégrisme islamiste des années 1990, se sont armées de leur plume pour combattre cet obscurantisme impétueux. Tout en reconnaissant la difficulté de dire l’horreur, l’écriture romanesque fonctionne comme un détour, le seul souvent possible pour appréhender l’inimaginable et représenter l’irreprésentable et, surtout, en rendre compte pour ceux qui ne savent pas ou refusent tout simplement de le croire.
Témoignages fictionnels au féminin analyse les rapports existant entre le factuel et le fictionnel, entre témoigner et raconter, dans une conjoncture où de telles frontières semblent floues. À travers l’étude des « témoignages fictionnels » d’Assia Djebar, Malika Mokeddem, Leïla Marouane et Latifa Ben Mansour, ce livre tente de répondre à cette question si épineuse: jusqu’à quel degré la littérature est-elle capable de transcender sa propre littérarité à travers un mode d’expression figurative qui représente le réel même? En d’autres termes, comment la volonté de dire la vérité peut-elle s’allier à l’envie de faire de la fiction, sans que la question éthique compromette l’intention esthétique? Bref, comment écrire une fiction du réel?

Jean Genet

Une écriture des perversions

Series:

Geir Uvsløkk

Jean Genet. Une écriture des perversions est la première étude consacrée entièrement au sujet de la perversion dans l’œuvre de Jean Genet (1910-1986). Ce sujet – primordial pour Genet – est ici analysé selon trois perspectives à la fois distinctes et profondément liées : les perversions morales, les perversions sexuelles et les perversions textuelles.
Voleur, pédéraste et écrivain, Genet attaque la société dite « normale » en arborant ses « perversions » au grand jour. En même temps, il subvertit la dichotomie perversion/normalité et chante la gloire de ceux qui osent se libérer du discours normatif. Car, comme il le dit lui-même, Genet ne voit pas double : il voit « le double des choses ».

L’Énigme-poésie

Entretiens avec 21 poètes françaises

Series:

John C. Stout

L’Énigme-poésie présente une série d’entretiens avec vingt-et-une poètes françaises contemporaines. Une grande diversité de voix et d’approches face à l’objet poème se fait entendre dans ces discussions exceptionnelles. A travers un dialogue en profondeur, chaque poète cherche à définir et à explorer sa conception et sa pratique de la poésie. Les écrivaines reconnaissent toutes l’influence des ancêtres poétiques, surtout celle des poètes de la modernité française et européenne. Ces entretiens fournissent une excellente introduction à la poésie française contemporaine, ce volume s’adressant à la fois aux universitaires et à un plus large public qui essaie de s’orienter face à la production poétique actuelle. Les échanges servent aussi de guide permettant aux lecteurs et aux lectrices de découvrir des oeuvres et des pratiques individuelles richement impressionnantes qui méritent d’être infiniment mieux connues. La question du féminisme revient, certes, souvent dans ces entretiens mais la plupart des poètes interviewées expriment une certaine ambivalence à l’égard d’étiquettes parfois trop contraignantes.

Helen Vassallo and Cathy Wardle

L’activité littéraire de Jeanne Hyvrard ne reste plus à présenter : de Les prunes de Cythère, Mère la mort, Les doigts du figuier jusqu’à Canal de la Toussaint, La pensée corps, Cellla, Le fichu écarlate et bien au-delà, la voix de Jeanne Hyvrard, émouvante et ferme, terriblement ancrée et radieusement visionnaire, est parvenue à fonder, sans conteste, une des grandes œuvres de notre temps. Les dialogues que présente ce livre interrogent avec une chaleureuse intelligence le cheminement de la pensée qui sous-tend l’aventure ontologique exceptionnelle de cette œuvre et cherchent à pénétrer dans les secrets et les clartés de ses parfois déroutantes mais toujours exaltantes beautés.

Series:

Edited by Lawrence R. Schehr

The essays collected in this volume address and illuminate a number of works, both canonic and not, in French literature and culture through the use of queer theory as it pertains to a European, and specifically, French, context. The volume brings together studies of classic literature and film, including Balzac, Genet, and Godard, and juxtaposes these works with works by lesser-known artists as well as with implicit and explicit theoretical understandings of “queer.” This volume will be of interest to all researchers in French literature and culture and to those interested in the ramifications of queer theory in a contemporary context.

Genèses du roman

Balzac et Sand

Edited by Lucienne Frappier-Mazur

Le présent ouvrage reprend en termes contemporains le dialogue littéraire entamé de leur vivant par Balzac et Sand et revient sur les notions d’origine et de genèse telles qu’elles se déploient chez ces deux auteurs. La discussion engage les champs romanesque, individuel, social et politique, rapprochant et parfois opposant deux écrivains d’une fécondité exceptionnelle, l’un catalogué comme réaliste, l’autre comme idéaliste, mais tous deux inséparables de leurs origines romantiques et de la coupure révolutionnaire. C’est ainsi que leur œuvre comporte une profonde réflexion sur le rapport de l’artiste à la tradition et à la nouveauté – à la production et à la reproduction, qu’il s’agisse de création artistique, de rapports de filiation ou de mutations politiques. En oeuvrant sur l’idée de genèse, le roman investit le corps féminin, la différence des sexes, le désir et la Loi.

Noces pour femme seule

Le féminin et le sacré dans l’oeuvre d’Albert Camus

Geraldine F. Montgomery

Alors que l’œuvre d’Albert Camus est souvent perçue comme dominée par le masculin, Noces pour femme seule étudie pour la première fois l’importante présence du féminin dans l’ensemble des textes fictifs, la reliant à celle du sacré. La mise en présence de ces deux paradoxes de l’œuvre y dégage de nouvelles lignes de force et met en évidence, à travers les présences et les voix féminines, des aspirations fondamentales souvent méconnues.
L’analyse du paradoxe du sacré, d’ordre religieux et philosophique, cherche à concilier l’agnosticisme de l’auteur et sa philosophie initiale de l’absurde, qui nie toute transcendance, avec un sens du sacré quasi omniprésent. L’analyse du paradoxe du féminin, d’ordre mythique et psychique et se manifestant à travers un jeu alterné d’absences/présences et de silences/paroles, se base principalement sur une approche sémiotique kristevienne du maternel et du féminin comme “dernier refuge du sacré”.
Cette double approche éclaire les différends métaphysiques entre le masculin et le féminin, la solitude de la femme, et enfin l’expérience initiatique de “La Femme adultère”, nouvelle qui culmine dans la fusion des deux paradoxes traités — soit les “noces” du féminin et du sacré. Finalement, il apparaît au cours de l’étude que la relation du féminin et du sacré dans l’œuvre est fondée sur l’expérience du désir qu’engendre l’absence/silence de l’Autre.