Naviguer par titre

You are looking at 1 - 7 of 7 items for :

  • Postmodernism x
  • Primary Language: fr x
Tout effacer

Series:

Adina Balint-Babos

Que se passe-t-il lors du surgissement de l’inspiration ? Comment traverser des expériences-choc ? Ou encore, quels sens donner à la transposition du vécu dans la fiction ? Le processus de création dans l’œuvre de J.M.G. Le Clézio examine les étapes du travail créateur dans l’œuvre du lauréat du prix Nobel de littérature 2008. L’analyse des modes d’inscription du processus de création dans le narratif apporte un nouvel éclairage sur l'oeuvre de J.M.G. Le Clézio au croisement du poétique et des discours philosophique et psychanalytique.

What happens when inspiration bursts forth? How does one live through shocking experiences? And what meaning can be gleaned from transforming life experiences into fiction? Le processus de création dans l’œuvre de J.M.G. Le Clézio examines the process of literary creation in the writings of the 2008 Nobel Prize laureate for literature by outlining the relationships between poetics, philosophy and psychoanalysis.

Un passé contraignant

Double bind et transculturation

Michèle Bacholle-Bošković

Un passé contraignant. Double bind et transculturation de Michèle Bacholle constitue jusqu’à présent la seule étude à regrouper trois écrivains contemporains venus d’horizons très différents et formés par deux mondes contradictoires : le milieu petit-commerçant et la bourgeoisie pour Annie Ernaux, la Hongrie communiste et la Suisse francophone pour Agota Kristof, et les valeurs françaises et les traditions arabo-musulmanes pour Farida Belghoul. S’adressant aux chercheurs en littérature et culture françaises et francophones contemporaines, ainsi qu’aux psychologues, sociologues et anthropologues, Un passé contraignant présente une approche originale de l’œuvre d’Ernaux, de Kristof et de Belghoul. A la différence des travaux critiques déjà parus, ce livre tente de dépasser les binarités fondatrices de chaque écrivain et montre comment, par la mise en écriture du double bind, au moyen du double et de la schizophrénie, ces écrivains sont parvenus à échapper à une situation contraignante et à la “réorienter”. L’auteur montre que, dans ces textes empreints de postmodernisme deleuzo-guattarien, les deux mondes formateurs ont été traités de façon égalitaire et que seul un tel traitement garantit le succès de la transculturation en permettant la création d’un “tiers-espace”, né mais distinct des deux mondes originels, où peut s’épanouir la “tierce-identité” du sujet transculturé.

L'Architexture du rêve

La littérature et les arts dans Matière de rêves de Michel Butor

Jacques la Mothe

L'architexture de rêve constitue la première étude approfondie portant sur les liens qui existent entre la littérature et les arts en leur mutuelle élaboration, à partir de l'analyse d'une oeuvre contemporaine d'importance, le cycle des Matières de rêves de Michel Butor.
Cette exploration critique, effectuée par un butorologue canadien de renom, éclaire de façon originale le dialogue entre le pictural, le scriptural et le musical à travers le processus d'élaboration d'une oeuvre poétique. En effet, elle met en valeur différents procédés littéraires utilisés par Michel Butor et tente de les définir en regard des pratiques contemporaines, littéraires certes, mais également picturales et musicales, à travers des oeuvres réalisées en collaboration avec des artistes (Kolar, Delvaux, Alechinsky) et des musiciens (Koering, Pousseur).
Le repérage et la description des mécanismes de fonctionnement de l'élaboration d'un texte poétique nécessite un repérage des structures objectives dans les textes, entre les textes et entre les différents états du même texte. Elle nécessite aussi une étude intersémiotique des différents systèmes de langage utilisés ici, qu'il s'agisse du langage articulé ou des mathématiques, de la peinture ou de la musique. Pour effectuer ce travail qui peut s'apparenter aux prémisses d'une rhétorique du texte moderne qui ne serait pas univoque, mais aurait intégré ses possibles répétitions et variations, une entreprise de déconstruction, puis d'identification et enfin de reconstruction était nécessaire.
Ce volume est donc d'un grand intérêt pour qui s'intéresse au dialogue des formes picturales, poétiques et musicales, pour qui se passionne pour la mouvance des problèmes esthétiques dans une perspective postmoderne ou encore, plus simplement, pour qui apprécie la lecture d'une oeuvre irremplaçable, celle de Michel Butor.

Marc Lapprand

La critique générale tend à ignorer la production des membres de l'Oulipo en l'enfermant dans le paradigme des jeux et acrobaties de langage. La critique oulipienne, même si elle a déjà effectué des incursions notoires, reste encore assez embryonnaire. L'Ouvroir de Littérature Potentielle, dont les activités ne cessent depuis 1960, l'année de sa fondation, constitue un laboratoire unique d'expérimentation en matière de poésie et de prose. Né du mariage des mathématiques et de la littérature, l'Oulipo s'est tôt saisi des ressources de l'informatique, dans le but de rechercher de nouvelles formes et structures à mettre à la disposition des écrivains. La complexité et le caractère parfois abstrus de ses textes-prototypes font que la critique tend à gloser sur la ou les contraintes qui génèrent le texte, au détriment du produit fini.
Cette Poétique de l'Oulipo veut offrir, pour la première fois, d'une manière synthétique et concise, les bases d'une étude linguistique plus approfondie des textes oulipiens, pour eux-mêmes, en tenant compte de leur mode de composition, mais sans pour autant que celui-ci élude l'intention littéraire qui subsiste derrière cette énonciation spécifique. Les cinq grandes lois opératoires de la composition oulipienne, définies dans cet ouvrage, permet-tront de mieux comprendre la Praxis du texte oulipien. Néanmois, nous voulons montrer qu'il est possible d'appréhender ces textes pour eux-mêmes, dans toute leur dimension poétique, sans ignorer leur contenu structurel, mais en valorisant leur aspect esthétique, sémantique, et bien sûr ludique.

Passer en douce à la douane

L’écriture minimaliste de Minuit: Deville, Echenoz, Redonnet et Toussaint

Fieke Schoots

Les quatre auteurs réunis ici, Deville, Echenoz, Redonnet et Toussaint, ont beaucoup attiré l'attention de la critique littéraire depuis la fin des années 80. Or, l'objectif de cette étude est, tout en respectant leur singularité, d'analyser leurs romans à partir de traits communs. Publiés aux Éditions de Minuit, ils représentent une pratique de l'écriture caractéristique de la littérature française actuelle, que l'on qualifie ici d'`écriture minimaliste'.
Outre ce minimalisme, les recherches romanesque de ces auteurs se rejoignent sur un certain nombre de points. Ainsi, le jeu citationnel qu'ils pratiquent ne manque pas de mettre en cause la représentation de la réalité. De plus, l'organisation de leurs récits témoigne d'une réflexion sur les notions d'ordre et de chaos, de hasard et de nécessité. Enfin, l'étude de leur vision du monde montre que la réalité y fait tout de même sa rentrée 'en douce'.
Le jeu d'ensemble que propose ce livre s'attache à repérer, à la lumière du Nouveau Roman et du postmodernisme, un nouveau territoire dans le paysage littéraire français et souligne en même temps quelques affinités entre la littérature et la pensée actuelles.

Claudine Guégan Fisher