Browse results

You are looking at 1 - 10 of 403 items for :

  • Criticism & Theory x
  • Search level: All x
Clear All
Perspektiven der Philosophie. Neues Jahrbuch eröffnet Forschern, denen die philosophische Begründung des Denkens wichtig ist, eine Publikationsmöglichkeit. Wir verstehen uns nicht als Schulorgan einer philosophischen Lehrmeinung, sondern sehen unsere Aufgabe darin, an der Intensivierung des wissenschaftlichen Philosophierens mitzuwirken. Besonders fördern wir den wissenschaftlichen Nachwuchs und laden ihn zur Mitarbeit ein.

Mit Beiträgen von: Arantzazu Saratxaga Arregi, Artur R. Boelderl, Elke Brock, Angelo Cicatello, Steffen Dietzsch, Christian Fernandes, Jutta Georg-Lauer, Rolf Kühn, Salvatore Lavecchia, Andrea Le Moli, Thorsten Lerchner, Rosa Maria Marafioti, Harald Seubert und Thorsten Streubel.
Les études sur le rôle de la musique dans l’œuvre de Proust ont presque toutes un trait en commun : celui de se situer, au moins en partie, dans la recherche musico-littéraire traditionnelle qui relève les allusions, identifie les œuvres auxquelles il est fait référence et cherche à montrer le rôle joué par la musique à l’intérieur du schéma traditionnel d’analyse du roman. Ainsi dans la Recherche les multiples éléments qui composent le thème de la musique se manifestent sous trois aspects différents :
la première manifestation musicale et la plus évidente est celle de la musique-art. A ce niveau il faut faire une distinction entre la musique réelle et la musique imaginaire de Vinteuil. Quel rôle jouent les allusions à la musique dans l’action, dans la psychologie des personnages, dans le retour des thèmes, enfin dans la composition de l’œuvre ? Ainsi Proust utilise la musique pour peindre la société. Mais la musique apparaît également en tant que telle dans les récits de concert, notamment la musique de Vinteuil.
La deuxième manifestation de l’expérience musicale est celle des sons, des bruits et des voix : la musique naturelle. De nombreuses pages de la Recherche portent l’empreinte des sonorités de la nature et des bruits.
Et troisièmement il y la musique née non pas de sensations auditives, mais visuelles, tactiles ou psychologiques : la métaphore musicale. Ces trois aspects sont traités diversement dans le présent recueil. Et comme l’a écrit Marcel Proust : "Il y a pourtant un royaume de ce monde où Dieu a voulu que la Grâce pût tenir les promesses qu’elle nous faisait, descendît jusqu’à jouer avec notre rêve […] : c’est le royaume de la musique."

Avec des contributions de Sabine van Wesemael, Sjef Houppermans, Manet van Montfrans, Laurence Miens, Luc Fraisse, Isabelle Perreault, Kaéko Yoshikawa, Manola Antonioli, Nell de Hullu-van Doeselaar, Arthur Morisseau, Anne Penesco, Akio Wada, Cédric Kayser, Annelies Schulte Nordholt.
Volume Editors: Gisèle Sapiro and Delia Ungureanu
Pascale Casanova’s World of Letters and Its Legacies proposes a wide-ranging appraisal of the work, influence and intellectual profile of a major figure in the humanities and social sciences, from sociology to literary theory and criticism. Both a tribute to the life and work of Pascale Casanova and a critical examination of the dissemination of her theoretical ideas around the world and in fields as diverse as world literature, comparative literature, translation studies, and the sociology of literature, the essays selected here are signed by leading scholars in these disciplines including David Damrosch, Claire Ducournau, Mads Rosendahl Thomsen, Tiphaine Samoyault and Jing Tsu among others.
An important aspect of narrative motivation is emotional understanding. The sequence of events completes an emotional cadence in the audience, which makes narratives meaningful for them. In this regard, negative emotions have an outstanding role. Based on general emotion-theories, positive emotions support approaching action tendencies while negative emotions endorse distancing and avoiding. However, this notion is not valid for aesthetic reception, because as research shows, aesthetic objects eliciting negative emotions greatly attract recipients and increase the intensity of the aesthetic experience. In aesthetic experience, it seems, negative emotions interweave with pleasure; moreover, they can be a source of pleasure. The studies of this volume discuss the role of negative emotions in the reception of fictional narratives with special interest to fear and disgust.
Editor: Pierino Gallo
Le statut polygraphique et la structure hétérogène de l’Histoire des deux Indes invitent à réexaminer les méthodes et les stratégies employées par les rédacteurs, et amènent à lire le texte dans une double perspective : celle dictée par la tradition historiographique et celle suggérée, en parallèle, par les intrusions du discours philosophique. C’est ce dernier aspect que tâchent d’interroger les études ici réunies, en mettant l’accent sur le recyclage des sources et le croisement des voix textuelles (ce qui finit par « mettre en scène » une pluralité de visions sur les thématiques traitées), sur les phénomènes rhétoriques utilisés par les auteurs (apostrophes, commentaires, dialogues fictifs et apartés), et/ou sur les figures qui marquent la narration d’une polyphonie subjective.

The polygraphic status and the heterogeneous structure of the Histoire des deux Indes invite us to re-examine the methods and strategies employed by the editors, and lead us to read the text from a double perspective: that dictated by the historiographical tradition and that suggested, in parallel, by the intrusions of philosophical discourse. It is this latter aspect that the articles gathered here attempt to examine, focusing on the recycling of sources and the crossing of textual voices (which ends up "staging" a plurality of visions on the themes treated), on the rhetorical phenomena used by the authors (apostrophes, commentaries, fictitious dialogues and asides), and/or on the figures that mark the narrative with a subjective polyphony.
Risiko und Erzählstruktur
Was ist überhaupt ein Glücksritter? Was ist ein Abenteurer oder eine Abenteurerin? Und wie erzählt man deren Geschichten? Der vorliegende Band dokumentiert Antworten, die im Umfeld der Forschungsgruppe „Philologie des Abenteuers“ auf solche Fragen gefunden wurden.
Es werden aufschlussreiche Stationen aus der Geschichte der Abenteuerliteratur beleuchtet. Anhebend mit der innovativen Figur des mittelalterlichen Ritters, der freiwillig in die Fremde zieht, um dort sein Glück zu finden – Reichtum, sozialer Status, erotische Erfüllung –, schlägt die Ringvorlesung einen großen historischen Bogen, der über die Übersteigerungen und parodistischen Brechungen der frühen Neuzeit, über Vagabunden und Entdecker bis zu Alltagsabenteurern und den invertierten Helden Kafkas führt.
Volume Editor: Franc Schuerewegen
Vous ne lisez pas les notes en bas de page ? Vous avez tort. Rien de plus passionnant qu’une note infrapaginale, ou marginale, ou finale car il est vrai que nos dispositifs d’annotation sont divers. Souvent c’est la note qui contient l’essentiel. C’est alors par elle qu’il faut commencer. Nous distinguons entre le texte et le paratexte mais le paratexte est aussi une autre sorte de texte. Une « frange d’incertitude » (Genette) nous permet de passer d’un régime à l’autre. Les choses deviennent intéressantes à ce moment. Imaginez la note à la place du texte, le texte à la place de la note. Votre univers bascule, vous entrez dans un monde parallèle. La littérature est le lieu où la frontière entre le texte et les notes devient indécidable. Le présent volume passe en revue les pratiques d’annotation en contexte européen et ailleurs. Il offre au lecteur une riche série « d’études de cas » où le geste de l’annotateur est observé in actu. Parmi les auteurs étudiés : Balzac, Chateaubriand, Eliot, Mallarmé, Nabokov, Proust, Rimbaud, Oliver Rolin, et bien d’autres.

You don’t read footnotes? You are mistaken. There’s nothing more passionate than a footnote, a sidenote, or an endnote. The essential part of the message is the footnote. Narratologists distinguish between texte and paratexte, but the paratexte is just a different kind of texte. A frange d’incertitude (Genette) allows one to switch from one system to another. Imagine the note in the position of the text and the text in the position of the note. Your universe switches: you enter into a parallel world. Literature is the place where the border between the text and the notes becomes undecidable. The current volume reviews annotation practices in and outside of the European context. It offers a substantial series of “case studies” to the reader, where the actions of the annotateur are observed in actu. Among the studied authors: Balzac, Chateaubriand, Eliot, Mallarmé, Nabokov, Proust, Rimbaud, Oliver Rolin, and many others.

Avec des contributions de / With contributions from Anikó Ádám, Emmanuel Bouju, Maria de Jesus Cabral, Riccardo Campi, Ana Paula Coutinho, Andrea Del Lungo, Karen Haddad, Vincent Jouve, Fatima Outereirinhou, Claude Perez, Marika Piva, Nathalie Roelens, Franc Schuerewegen.
Ce volume comporte un dossier sur la thématique du rire dans À la recherche du temps perdu. Toutes sortes de procédés rhétoriques, de multiples collusions avec le destinataire, un discours nourri de plaisir et d’intentions caustiques, donnent à cette dimension une place de première importance. Ironie raffinée qui subtilise les perspectives, satire mordante ou subreptice, burlesque caricatural et grotesque scabreux, humour bonhomme ou raillerie polissonne, moquerie ou sarcasme, toutes les nuances du rire, du plus léger au gros calibre, se rencontrent tout au long de l’apprentissage de ‘Marcel’.

This volume includes a major section on the theme of laughter in the Recherche. Various rhetorical processes, many collusions with the recipient, a discourse nourished with pleasure and caustic intentions, make that this dimension plays a prominent role. Sophisticated irony that subtilises the perspectives, harsh or subreptitious satire, caricatural burlesque and scabrous grotesque, good humour or rascally moquerie, sarcasm or derision, we encounter all kinds and variants of laughter, from the most gentle to its extremely furious manifestations, throughout the apprenticeship of ‘Marcel’.

Avec des contributions de/contributors: Paul Aron; Dominique Defer; Nell de Hullu-van Doeselaar; Karen Haddad; Sjef Houppermans; Didier Hurson; Mathieu Jung; Bérengère Moricheau-Airaud; Anne-Aël Ropars; Thanh-Vân Ton That; Manet van Montfrans; Ruud Verwaal; Philippe Willemart.