Browse results

You are looking at 1 - 5 of 5 items for :

  • Theology and World Christianity x
  • Early Church & Patristics x
  • Literature and Cultural Studies x
  • Primary Language: French x
Clear All

Series:

Beatrijs Vanacker

In Altérité et identité dans les « histoires anglaises » au XVIIIe siècle. Contexte(s), réception et discours Beatrijs Vanacker offers new insights into the widespread Anglomania-movement that pervaded French literary and cultural life during the 18th century. She examines the ambivalent discourse on literary and cultural “Englishness” as it took form in a wide array of non-fictional textual practices (French travel literature, literary journals,…). She also analyses the sociocultural and literary dynamics at work in a corpus of histoires angloises, by making use of concepts drawn from the fields of discourse analysis and Imagology.

Dans Altérité et identité dans les « histoires anglaises » au XVIIIe siècle. Contexte(s), réception et discours Beatrijs Vanacker présente une vue inédite sur le mouvement d’Anglomanie qui a inondé la littérature et la culture françaises au XVIIIe siècle. Cet ouvrage contient une étude du discours ambivalent au sujet de l’anglicité, littéraire et culturelle, tel qu’il prit forme dans les récits de voyage et les journaux littéraires en France, et présente une analyse des dynamismes socio-culturels et littéraires mis en œuvre dans un corpus d’histoires angloises, ayant recours à des concepts de l’analyse du discours et de l’Imagologie.

Rousseau et la Bible

Pensée du religieux d'un Philosophe des Lumières

Series:

Geneviève Di Rosa

Le rapport au texte biblique est de toute évidence une voie d’entrée privilégiée pour qui veut étudier les représentations du religieux au XVIIIe siècle. A un moment où une méfiance bien plus ancienne vis-à-vis de L’Ancien Testament s’étend pareillement au Nouveau perçu lui aussi comme fabrique et donc, pour une part au moins, comme imposture, le cas Rousseau montre exemplairement comment la Bible, pour être de moins en moins appréhendée comme une Vérité Révélée, reste toujours un intertexte littéraire de toute première grandeur et sans doute même plus influent que jamais. La présente étude interroge donc les diverses représentations de Jean-Jacques lecteur de la Bible, ses réécritures de narrations bibliques et le retour, tout au long de son oeuvre, de schèmes de pensée chrétiens et christiques.

The relation to the Biblical text is a privileged starting point for anyone interested in studying eighteenth-century religious representations. At a time when an old suspicion towards The Old Testament reverberates on The New Testament which is also perceived as man-made and thus partly as a sham, the example of Rousseau demonstrates how the Bible, although less and less considered as a Revealed Truth, remains a primary literary intertext, probably more influent than ever. The present study interrogates the different representations of Jean-Jacques as a reader of the Bible, his rewritings of Biblical narratives and the presence of Christian and Christ-like ways of thinking throughout his work.

Series:

Charlène Deharbe

Tout semble opposer le théâtre au récit de soi. Le premier se rattache aux arts du spectacle, tandis que le second relève de l’intime. Genre littéraire emblématique du XVIIIe siècle, le roman-mémoires invite à dépasser cette opposition. S’il place l’expérience vécue au cœur de son écriture, il s’approprie également le langage de la scène comique ou tragique au profit d’une fiction de l’intériorité. Ce livre montre ce que le roman-mémoires doit au théâtre, en étudiant comment son écriture s’élabore à partir de différents emprunts et procédés caractéristiques de la scène. En s’inventant au sein d’une culture dominée par le goût du spectacle, ce genre lègue ainsi à la littérature à venir les éléments constitutifs d’un langage de l’intime.

Theatre and fictional memoir are supposedly opposites: the former has to do with the performing arts, while the latter focuses on the intimate side of life. A literary genre emblematic of the eighteenth century, fictional memoir invites readers to move beyond this assumption. Although lived experience is at the heart of the memoir, such fiction also appropriates the language of comedy or tragedy for the benefit of a novel of interiority. This book highlights fictional memoir’s debt to the theatre, while examining how its writing developed based on various borrowings and processes characteristic of the stage. By self-inventing within a culture dominated by enthusiasm for stage performance, this genre thereby endowed future literature with the constitutive elements of a language of the intimate.

Series:

Edited by Émilie Klene, Emiliano Ranocchi and Przemysław B. Witkowski

Cinquante-deux ans après la première édition partielle du Manuscrit trouvé à Saragosse, voici, réunis ici, les échos que l’œuvre de Jean Potocki suscite et éveille dans l’esprit et la conscience du XXIe siècle. Regards croisés qui vont s’efforcer d’interroger des textes dont on a le sentiment qu’ils recèlent beaucoup de choses à nous dire et qu’ils n’ont pas encore totalement livré leur mystère et leur secret. Ce volume présente également des documents inédits : le Recueil Raisoné des plus anciennes notions historiques, l’Essai sur le deluge, ainsi que la première version du Manuscrit trouvé à Saragosse (« version de 1794 »), dans une édition modernisée.

Series:

Mireille Blanchet-Douspis

L’influence de l’histoire contemporaine dans l’œuvre de Marguerite Yourcenar propose de montrer que, loin d’être seulement un écrivain classique qui s’intéresse à l’histoire du passé, Marguerite Yourcenar ne cesse d’évoquer l’histoire contemporaine et en subit nettement l’influence. La confrontation avec les historiens révèle que Le Labyrinthe du monde reflète avec fidélité les événements politiques, les réalités sociales et les mentalités du XIXème et du début du XXème siècles. Dans la représentation des siècles passés se profilent très fréquemment les préoccupations que vivent les contemporains de l’écrivain. L’intérêt de cet essai réside dans la mise en évidence de la répercussion des connaissances scientifiques sur la pensée de Marguerite Yourcenar. Sensible aux apports de la modernité tant dans ses idées que dans sa création littéraire mais profondément imprégnée de culture classique et convaincue de l’universalité de l’humanité, elle définit pour aujourd’hui un humanisme qui réalise la synthèse entre les valeurs de l’Antiquité, de l’Orient et celles de l’Occident moderne.