Browse results

You are looking at 1 - 10 of 33 items for :

  • Early Modern History x
  • Literature and Cultural Studies x
  • Primary Language: French x
Clear All

Racines et déracinements au grand écran

Trajectoires migratoires dans le cinéma français du XXIème siècle

Series:

Edited by Marianne Bessy and Carole Salmon

Racines et déracinements au grand écran examine les représentations de la migration dans le cinéma français contemporain. L’héritage du passé colonial français, la décolonisation et les vagues d’immigration vers l’Hexagone continuent de jouer un rôle majeur dans la société française d’aujourd’hui. Les débats liés à l’« identité nationale » et à l’insécurité, la banalisation du programme du Front National, les reconduites à la frontière de Roms ou la crise des migrants en Méditerranée font que la question migratoire est une préoccupation pour la société et la scène politique française. L’ouvrage analyse comment des réalisateurs français tels que Yamina Benguigui, Laurent Cantet, Philippe Faucon, Philippe Lioret ou Marie-Claude Pernelle abordent les trajectoires migratoires (passées et présentes) propres à l’espace national français et les débats qu’elles suscitent.


Racines et déracinements au grand écran examines representations of migration in contemporary French cinema. The historical legacy of the French colonial past and of decolonization, with its subsequent waves of immigration to the Hexagone continues to impact French society. Debates over “national identity” and insecurity, the increasing success of the Front National platform, the recent Roma repatriations, and migrant crisis in the Mediterranean are only a few examples of the importance of the migration question in French society and politics today. The book analyzes how migratory trajectories (past and present) within the national French space, and the debates surrounding them, have been addressed by contemporary French directors - amongst others Yamina Benguigui, Laurent Cantet, Philippe Faucon, Philippe Lioret and Marie-Claude Pernelle - in their films.


Series:

Michał Obszyński

Manifestes et programmes littéraires aux Caraïbes francophones étudie les textes manifestaires et programmatiques publiés aux Caraïbes francophones durant le XXe siècle. Il fait apparaître les enjeux esthétiques et idéologiques qui sous-tendent les débats littéraires en Haïti et aux Antilles françaises. Il montre également l’évolution de ces manifestes au gré des mutations socio-politiques et intellectuelles de cette période.
De la génération de La Ronde à la littérature-monde, en passant par, entre autres, l’indigénisme, la négritude, le réalisme merveilleux et la créolité, Michał Obszyński dresse un large panorama des principaux projets littéraires de la Caraïbe francophone. Son ouvrage permet de mieux comprendre l’émergence de ces courants littéraires et montre le rôle vital du manifeste dans leur formation et leur diffusion.


Manifestes et programmes littéraires aux Caraïbes francophones analyses the manifestoes and programmatic texts published in the French speaking Caribbean since the beginning of the twentieth century until present times. It uncovers the aesthetic and ideological issues underlying the literary debates in Haiti and the French West Indies. It also shows the evolution of these manifestos according to the socio-political and intellectual changes of that period.
From the generation of La Ronde to the concept of littérature-monde, through, inter altra, indigénisme, négritude, réalisme merveilleux or créolité, Michał Obszyński provides a broad overview of the major literary projects of the French speaking Caribbean. His work sheds light on the emergence of these literary movements and shows the vital role of the manifesto in their establishment and propagation.

Scènes des genres au Maghreb

Masculinités, critique queer et espaces du féminin/masculin

Series:

Edited by Claudia Gronemann and Wilfried Pasquier

Dans la lignée des études postcoloniales et des études sur le genre, Scènes des genres au Maghreb examine les manifestations du genre dans différentes formes d’expression artistique de l’espace franco-maghrébin. Ce volume réunit les réflexions et analyses captivantes de spécialistes en littérature, cinéma et linguistique dans le but d’éclairer la fonction structurante des mythes génériques et de souligner l’impact social des images et des codes genrés ainsi que leur incidence dans les différents champs artistiques. D’Isabelle Eberhardt à Yasmina Khadra en passant par Bernard-Marie Koltès, Assia Djebar, Abdelkébir Khatibi ou Rachid Boudjedra, la littérature du (ou en rapport avec le) Maghreb y occupe une place de choix, à côté d’œuvres cinématographiques de Julien Duvivier, Mehdi Ben Attia ou encore Merzak Allouache. L’ouvrage, qui aborde en outre la question de la musique (raï) et des traditions iconographiques et culturelles, interroge ainsi l’ensemble des modes de création, réécriture, subversion ou perpétuation des mythes.

Series:

Edited by Christine Dupouy

Depuis la disparition de l’écrivain en 1991, l’œuvre prolifique d’André Dhôtel n’a cessé de grandir et de faire la preuve de son actualité paradoxale. Largement rééditée, elle a trouvé de nouveaux lecteurs et attiré l’attention d’une critique quelque peu revenue des éclats de l’avant-garde et plus curieuse, désormais, de la fonction d’émerveillement de toute grande littérature. Il y a bien du mystère en effet dans la simplicité sinueuse et déconcertante des romans d’André Dhôtel, et sa « rhétorique fabuleuse » n’a pas encore livré tous ses secrets.
Ce livre offre un aperçu exemplaire des interrogations critiques qui se sont développées depuis une vingtaine d’années autour de cette œuvre singulièrement attachante, saluée en son temps par les plus grands – notamment Philippe Jaccottet – et dont l’importance dans l’histoire littéraire du « second vingtième siècle » ne manquera pas de s’affirmer dans les années à venir.

Series:

Edited by Clotilde Thouret and Lise Wajeman

L’interprétation n’aurait-elle pas besoin des émotions ? Ce livre répond à cette question par une série d’études sur l’articulation entre l’expérience esthétique et l’activité herméneutique dans des œuvres des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. Si le corps et l’interprétation ont longtemps été placés dans un rapport d’exclusion, une partie de la pensée philosophique et critique a récemment proposé de repenser une continuité entre la réception sensible et l’élaboration du sens. La période qui s’étend de la Renaissance aux Lumières nous aide à le faire, parce qu’avant l’autonomisation de la sphère esthétique, une œuvre ou une pratique esthétique ne sont jamais pensées hors de leurs effets sur leurs destinataires. Les études réunies dans ce volume invitent à repenser en profondeur l’expérience esthétique, qui se reformule plus exactement en relation esthétique : l’objet à interpréter n’est pas tant l’œuvre que la réaction, l’affection, du corps face à l’œuvre, ou la relation que le lecteur/spectateur établit avec l’œuvre. C’est en fonction de cette interprétation seconde que l’on pourra décider du sens – ou de l’un des sens possibles – de l’œuvre. On voit ainsi apparaître des manières différentes d’engager l’expérience sensible dans l’interprétation, ce qui nous importe à la fois comme pédagogues, dans nos pratiques de transmissions, comme chercheurs, pour comprendre comment opère l’élaboration du sens, mais aussi comme spectateurs, dans l’appréhension des œuvres d’art qui nous entourent.

Series:

Edited by Marc Escola

La critique littéraire est-elle vouée par nature et fonction à rester un « discours second » entièrement subordonné à un texte premier qui peut seul prétendre à la dignité d’un discours créateur? L’interprète peut-il se départir de toute déférence à l’égard des décisions de l’auteur pour les regarder comme des choix parmi d’autres, de fragiles options ou des arrêts toujours révisables? Peut-on concevoir une forme de critique authentiquement créatrice qui s’émanciperait du respect attaché à la lettre du texte pour entrer dans l’élan dont l’œuvre est le produit, en tentant par exemple de lui offrir quelque supplément, voire en l’imaginant tout à fait autrement?
Les auteurs critiques ici réunis s’accordent à donner priorité au possible sur le réel, en traquant dans les œuvres déjà faites la trace de scénarios abandonnés ou de livres qui restent à écrire. Renouant parfois avec des convictions très anciennes – celles de la tradition rhétorique ou de la philologie – ils jettent les bases d’une théorie des textes possibles qui invite à aimer dans les grands textes littéraires non seulement le passé dont ils viennent mais aussi le futur qu’ils recèlent en puissance.

Une intention de salut

Essais sur la poésie française moderne

Series:

John T. Naughton

Comment participer à ce que la vie a de divin – si on ne croit plus en Dieu ? Comment lui donner une signification, si on la sent privée du fondement ontologique qui autrefois lui garantissait sa cohérence? Que deviennent enfin l’ espérance, et surtout la charité, dans un monde où la foi ne semble plus praticable ? Voici les questions que ce livre propose d’aborder, en étudiant cinq réponses apportées par la poésie moderne à la crise métaphysique qu’elle se voit contrainte d’affronter. Celle de Baudelaire, dont le rapport à la tradition chrétienne est resté profondément ambigu. Celle de Rimbaud, dont le projet poétique a remis en cause cette tradition au nom d’une réinvention de l’amour et d’une réintégration de l’être. Celle de Claudel, seul à avoir vécu la foi sans équivoque, mais au prix d’un refus péremptoire de bien des aspects de la pensée moderne. Celles, pour finir, de Louis-René des Forêts et d’Yves Bonnefoy, conscients l’un et l’autre de venir « après les dieux », ce dernier pourtant voulant identifier poésie et espoir, et affirmant avec insistance que « l’acte vraiment moderne est de vouloir fonder une vie ‘divine’ sans Dieu ».

Series:

Murielle Lucie Clément

L’œuvre d’Andreï Makine, depuis Au temps du fleuve Amour, Le Testament français et Le Crime d’Olga Arbélina jusqu’à Requiem pour l’Est, La Musique d’une vie et La Vie d’un homme inconnu, ne cesse de déployer une sensibilité historique et une fine connaissance des comportements humains, ceci souvent dans le contexte d’une thématique de l’exil et de la migrance. Ceci dit, et comme le démontre avec pertinence l’étude de Murielle Lucie Clément, la force de l’œuvre réside plus fondamentalement, comme celle de tout grand écrivain, dans la souplesse de l’expression et la valeur multifonctionnelle des tactiques scripturales. Cette étude examine ainsi de façon insistante et avec pénétration un des éléments d’une telle souplesse makinienne, les ekphraseis qui exploitent les riches ressources de la photo, de la musique et du film avec leurs différentes fonctions, souvent fusionnées, où c’est tantôt la dimension psychologique, tantôt celle de l’ontologie, que régissent et complexifient les fonctionalités plus strictement rhétoriques et structurales. On lira ainsi avec profit et plaisir le texte de Murielle Lucie Clément, texte qui, pour la première fois, permet d’aller beaucoup plus loin que les plutôt ordinaires équations autobiographiques ou culturelles.

Series:

Edited by Sjef Houppermans, Manet van Montfrans and Annelies Schulte Nordholt

Vassilis Alexakis

Exorciser l’exil

Series:

Marianne Bessy

Vassilis Alexakis: Exorciser l’exil est le premier ouvrage critique consacré à l’œuvre littéraire de l’auteur grec d’expression française Vassilis Alexakis, lauréat du prix Médicis en 1995 et du Grand prix du roman de l’Académie française en 2007. Les schémas de dépossessions culturelles, de quêtes linguistiques, de crises identitaires et de déplacements géographiques propres aux écrits d’Alexakis y sont analysés selon trois axes (autofictionnel, linguistique et spatial) dans les œuvres publiées entre 1974 et 2007 afin de révéler une esthétique du déplacement qui permet à l’auteur de se libérer progressivement de la problématique de l’exil. Cette étude critique s’adresse particulièrement à ceux qui s’intéressent aux écrits contemporains en langue française, aux études littéraires francophones, au bilinguisme littéraire ou à l’autotraduction. L’ouvrage comporte un entretien exclusif avec l’auteur effectué en janvier 2010 à Athènes.