Naviguer par titre

Series:

Solveig Hudhomme

Dans L'Elaboration du mythe de soi Solveig Hudhomme démontre comment les oeuvres de Samuel Beckett construisent leur propre mythe, mythe d'un espace, d'une intériorité permanente par-delà les frontières textuelles. Cette intériorité, ce que l'on peut appeler "le soi", est un lieu affranchi du biographique, du "moi", mais peuplé d'invariants. Cette étude se concentre sur la façon dont les histoires introduisent un principe de répétition et de reconnaissance, reconnaissance d'un lieu, d'une trame, d'un personnage. Dans l'ordre du récit, la contingence laisse place à la nécessité.

In L'Elaboration du mythe du soi Solveig Hudhomme highlights how Samuel Beckett’s works build a myth of their own, the myth of a space, a permanent inner space going beyond the textual boundaries. This inner place, "the self" as we can call it, is a place liberated from biography, from the « ego » but also a place in which some invariants can be found. This study focuses on the way stories introduce a principle of repetition so that the reader can recognize a place, a narrative, a character. As the story develops, contingency slowly grows into necessity.

Series:

Edited by Marc Hersant and Catherine Ramond

La représentation de la vie psychique dans les récits factuels et fictionnels de l’époque classique rassemble des études de spécialistes de l’histoire (au sens large, incluant les Mémoires ou l’autobiographie) et de la fiction narrative des XVIIe et XVIIIe siècles. Cet ouvrage traite une question théorique rarement appliquée à la première modernité : l’entrée dans l’intériorité des personnages, ce que Dorrit Cohn a appelé la « transparence intérieure », est-elle réservée à la seule fiction ? Permet-elle d’établir une ligne de partage claire entre récit factuel et récit de fiction à une époque où se multiplient des catégories mouvantes et hybrides telles les pseudo-mémoires, les romans-mémoires ou les nouvelles historiques ?

Series:

Edited by Cornelia M. Ridderikhoff and Hilde De Ridder-Symoens

The four Livres des procurateurs de la nation germanique de l’Université d’Orléans (1444-1602) are a unique source for the history of European universities. The quarterly reports of the presidents of the association of law students allow us to reconstitute in detail the everyday life of students from the Germanic countries during the Renaissance. From the published first , second and third Livres between 1444-1587 (same authors, Brill 1971-2013) it appears that the alumni got key positions in Church and State in their homelands. The reports of the fourth Livre for the years 1587-1602 describe the fortunes of the German Nation and the University and offer a unique look at the role of Orleans and its graduates in the religious wars and the growing confessionalisation of Europe.

Faiblesse et force, présidence et collégialité chez Paul de Tarse

Recherche littéraire et théologique sur 2 Co 10–13 dans le contexte du genre épistolaire antique

Series:

Loïc Berge

In 2 Cor. 10–13, as in the entire Pauline corpus, the use of the first person plural is surprising. Paul oscillates between singular ('I') and plural ('We'), sometimes within the same sentence. While this literary feature has never been seriously explored, this study undertakes in the first part an investigation of the meanings of 'we' in ancient Greek texts through several literary genres, from Homer to the Hellenistic period. The second part, devoted to 2 Cor. 10–13, shows the neat architecture of these chapters, and the way the key theological message about weakness (ἀσθένεια) and power (δύναμις) is delivered. Also the occurrences of 'We' and 'I' throughout the text reveal a further underlying theology of authority.

En 2 Co 10–13, mais aussi dans l'ensemble du corpus paulinien, l'utilisation de la première personne du pluriel est surprenante. Paul passe souvent du 'je' au 'nous', et inversement, parfois dans la même phrase. Ce trait littéraire n'ayant pas encore été examiné de manière approfondie, la présente étude commence par une enquête sur les sens du 'nous' dans plusieurs genres littéraires – dont le genre épistolaire – d'Homère jusqu'à l'époque hellénistique. La seconde partie, consacrée à 2 Co 10–13, montre l'architecture soignée de ces chapitres ainsi que la manière dont Paul communique le message théologique sur la faiblesse (ἀσθένεια) et la force (δύναμις). L’alternance des 'nous' et des 'je' exprime en outre une véritable théologie de l'autorité apostolique.

Series:

Edited by Houari Touati

Ce livre présente une étude historique et culturel sur l'art figuration humaine et le portrait dans un contexte islamique médiéval basé sur des sources littéraires et iconographiques. Avec: Sheila Blair; Éloïse Brac de la Perrière; Oleg Grabar; Kata Keresztely; Mika Natif; Yves Porter; Houari Touati

This book presents an art historical and cultural study of human figuration and portraiture in a medieval islamic context, based on literary and iconographic sources. With contributions by: Sheila Blair; Éloïse Brac de la Perrière; Oleg Grabar; Kata Keresztely; Mika Natif; Yves Porter; Houari Touati

Series:

Jacob van Sluis

François Hemsterhuis (1721-1790) was a Dutch philosopher on the crossroad of Enlightenment, Classicism and Romanticism. He published his treatises in French, with a beautiful lay-out. They were read and discussed immediately, by outstanding philosophers and artists like Diderot, Jacobi, Herder, Goethe, Novalis and Schleiermacher. This critical edition of Hemsterhuis’s OEuvres philosophiques, together with an early German translation, Vermischte philosophische Schriften, published in 1782-1797.

François Hemsterhuis (1721-1790) war ein niederländischer Philosoph auf dem Schnittpunkt von Aufklärung, Klassizismus und Romantik. Er veröffentlichte seine Abhandlungen auf Französisch, in elegantem Layout. Bereits unmittelbar nach ihrem Erscheinen bildeten sie den Stoff zahlreicher Diskussionen unter berühmten Dichtern und Denkern wie Diderot, Jacobi, Herder, Goethe, Novalis und Schleiermacher. Die vorliegende kritische Ausgabe der Œuvres philosophiques von Hemsterhuis beinhaltet auch die zeitgenössische deutsche Übersetzung, Vermischte philosophische Schriften, die in 1782 und 1797 veröffentlicht wurde.

François Hemsterhuis (1721-1790) était un philosophe néerlandais sur le carrefour des Lumières, le Néo-classicisme et le Romantisme. Il a publié ses traités en français, avec une belle mise en page. Ils ont été lus et discutés immédiatement par des philosophes et des poètes réputés comme Diderot, Jacobi, Herder, Goethe, Novalis et Schleiermacher. Cette édition critique offre des Œuvres philosophiques de Hemsterhuis, accompagnée d’une traduction allemande contemporaine, Vermischte philosophische Schriften, publiée en 1782-1797.

La perte de l'Esprit Saint et son recouvrement dans l'Église ancienne

La réconciliation des hérétiques et des pénitents en Occident, du IIIe siècle jusqu’à Grégoire le Grand

Series:

Laurence Decousu

Quand Dieu fait don de l’Esprit aux croyants, comment l’Esprit est-il conféré ? L’Esprit peut-il être perdu ? Laurence Decousu s’attache à répondre à ces questions en étudiant comment l’Église ancienne réconciliait les pénitents et ceux qui s’étaient séparés d’elle. Depuis le Moyen-Âge, la théologie catholique pense que l’Esprit est donné à travers des rites célébrés une fois pour toutes : baptême, confirmation, ordre. Or l’Église des Pères n’a pas vu ces rites comme transmettant l’Esprit et ses effets. Pour eux, recevoir l’Esprit dépendait d’une initiative divine, à la fois directe, libre et souveraine. Cette étude représente une contribution importante pour renouveler la pneumatologie, la pastorale, et les relations œcuméniques.

When God gives the Spirit to believers, how is the Spirit conferred ? Can the Spirit be lost ? Laurence Decousu answers these questions by studying the reconciliation of penitents and those who have separated themselves from the Church. Ever since the Middle Ages, theology has held that the Spirit is given through rites celebrated once for all : Baptism, Confirmation, Order. The Church Fathers did not see these rites as transmitting the Spirit and the effects of the Spirit. For them, reception of the Spirit depended on a divine initiative that was direct, free and sovereign. This study is an important contribution to the renewal of pneumatology, pastoral practice and ecumenical relations.

Le roman de la création

Écrire entre mythes et pratiques

Series:

Françoise Grauby

Un phénomène nouveau est sur le point de modifier en profondeur la représentation traditionnelle, vieille de plus de deux siècles, de la création littéraire : l’atelier d’écriture. Entre une pratique scripturale de plus en plus ouverte et un système qui repose encore sur une conception sacrée de la littérature, du moins en France, une situation inédite s’énonce : les mythes de l’écriture et de l’écrivain sont-ils en passe d’être détrônés ?
Afin de mieux comprendre la faveur dont jouissent les ateliers depuis quelques années, cet ouvrage interroge la place que nous accordons encore aux mythes et aux rites de l’écriture. Portant sur l’expérience particulière de l’écriture, de la naissance de la vocation au phénomène de l’inspiration, observant la relation que les écrivains entretiennent avec une création tissée de rituels, de représentations anciennes et de techniques, Le Roman de la création trace les changements, entre mythes et pratiques, qui s’esquissent dans le champ littéraire actuel.

Series:

Edited by Michel H Kowalewicz

Auch wenn die Namensgebung erst zu Beginn des 20. Jahrhunderts in den USA erfolgte, reichen in Europa die ersten Ansätze der Ideengeschichte viel tiefer in die Vergangenheit zurück. Im Laufe der letzten knapp einhundert Jahre erlebte die ideengeschichtliche Forschung dabei ihre Höhen und Tiefen, wurde als interdisziplinäre Praxis mal mit Begeisterung, mal mit Reserve aufgenommen, ihre Begriffe immer wieder aufs Neue definiert und in manchen Sprachkontexten sogar durch neue ersetzt. Heutzutage – und neuerlich mit besonderer Überzeugung – wird verstärkt versucht zu bestimmen, was sie „eigentlich“ sein soll. Bevor man aber zu einer Übereinkunft kommen kann, was die Ideengeschichte sei und was sie in der Zukunft nicht sein soll, ist es nötig, die Vielfalt der Traditionen dieser immer wieder umgedachten Begriff anhand ausgewählter Beispiele in einer Zwischenbilanz zu würdigen.

Pingyuan Chen

Edited by Isabelle Rabut and Angel Pino

The seven essays by Chen Pingyuan gathered in this collection are mainly focused on the evolution of the fictional genre during the transitional period of late Qing and May Fourth : the role played by periodicals, the relationship between elitist and popular literature, the link between modern fiction and tradition. In a broader perspective, they address the cultural changes that took place in these challenging times : the teaching of literature or arts at the old Beijing University, the place of the Dianshizhai pictorial between popular culture and Western modernity.

Through their approach, these essays show evidence of the transformations that occurred in China during the last 25 years in the field of research on modern Chinese literature and culture.

Les sept essais de Chen Pingyuan que rassemble le présent recueil portent principalement sur l’évolution du genre romanesque lors de la période de transition de la fin des Qing et du 4 mai : rôle de la presse, rapport entre littérature élitiste et littérature populaire, lien entre le roman moderne et la tradition. Ils évoquent de façon plus large les changements culturels survenus à cette époque charnière : l’enseignement de la littérature ou celui des arts à l’ancienne université de Pékin, la place de la revue illustrée Dianshizhai entre culture populaire et modernité occidentale.

Ces essais témoignent par leur approche des transformations survenues en Chine même, au cours des vingt-cinq dernières années, dans la recherche sur la littérature et la culture chinoises modernes.