Naviguer par titre

You are looking at 1 - 10 of 16 items for :

  • Art History x
  • Status (Books): LFB x
  • Primary Language: fr x
Tout effacer

Volubilis après Rome

Les fouilles UCL/INSAP, 2000-2005

Series:

Edited by Elizabeth Fentress and Hassan Limane

Le site archéologique le plus visité au Maroc, Volubilis est connu depuis longtemps pour ses mosaïques spectaculaires. Ce livre traite de ce qui est arrivé à la ville après le retrait de l'administration romaine à la fin du troisième siècle. Les fouilles publiées ici montrent comment la ville a continué à survivre jusqu'au cinquième siècle, avec des maisons d'élite commandant encore des mosaïques élégantes, et comment cette occupation a pris fin dans un séisme brutal. La ville renaît au sixième siècle avec de nouveaux occupants, la tribu berbère des Awraba. Au VIIIe siècle, il devint le siège de l'homme qui unit la plus grande partie du Maroc à la tête de l'Awraba, Idris I, descendant du prophète Mahomet.

The most-visited archaeological site in Morocco, Volubilis has long been known for its spectacular mosaics. Instead, this book deals with what happened to the town after the Roman administration was withdrawn at the end of the third century. The excavations published here show how the town continued to survive into the fifth century, with élite houses still commissioning elegant and witty mosaics, and how this occupation came to an end in a brutal earthquake. The town revived in the sixth century with new occupants, the Berber Awraba tribe. In the eighth century, it became the headquarters of the man who united most of Morocco at the head of the Awraba, Idris I, a descendant of the prophet Mohammed.

Contributeurs/Contributors: Ali Aït Kaci, Victoria Amoros-Ruiz, Mustafa Atki, Amira K. Bennison, Helen Dawson, Fatima-Zohra El-Harrif, Hafsa El Hassani, Abdallah Fili, Dorian Fuller, Guy Hunt, Anthony King, Tarik Moujoud, Gaetano Palumbo, Ruth Pelling, Susan Walker, Mark Wilson Jones.

Aux origines du classicisme

Calligraphes et bibliophiles au temps des dynasties mongoles (Les Ilkhanides et les Djalayirides 656-814 / 1258-1411)

Series:

Nourane Ben Azzouna

Cet ouvrage explore une période charnière de l’histoire du livre islamique et iranien: la période mongole envisagée dans le long terme, sous les dynasties ilkhanide et djalayiride. Il étudie la question de la maturation de la calligraphie arabe classique à travers la vie et l’œuvre de Yāqūt al-Mustaʿṣimī qui sont, pour la première fois, soumises à une analyse systématique, mettant en avant l’importance de son école et des maîtres bagdadiens pour les arts du livre des décennies suivantes. L’ouvrage se penche aussi sur les manuscrits des Ilkhans musulmans et du vizir Rashīd al-Dīn dans le cadre de la problématique de la naissance de la kitābkhānah et de l’affirmation du statut des calligraphes et des peintres sous les derniers Ilkhanides et les Djalayirides.

This book explores a pivotal period in the history of the book in the Islamic world and Iran, i.e. the Mongol period viewed in a long-term perspective, under the Ilkhanid and the Djalayirid dynasties. It examines the issue of the maturation of classical Arabic calligraphy through the life and work of Yāqūt al-Mustaʿṣimī, which are for the first time subjected to a systematic analysis, highlighting the importance of his school and the Baghdadi masters for the arts of the book of the following decades. The study also looks at the manuscripts of the Muslim Ilkhans and the Vizier Rashīd al-Dīn in the context of the birth of the kitābkhānah and the rise in the status of calligraphers and painters under the last Ilkhanids and the Djalayirids.

Marguerite Duras

Un théâtre de voix / A Theatre of Voices

Series:

Edited by Mary Noonan and Joëlle Pagès-Pindon

Marguerite Duras. Un théâtre de voix / A Theatre of Voices propose une relecture originale du théâtre de Marguerite Duras dans sa dimension à la fois textuelle et scénique. Les articles ici réunis sont écrits par plusieurs des meilleurs spécialistes du théâtre français ou par des praticiens de la scène. Ils témoignent des dernières avancées de la recherche, particulièrement dans les domaines de la voix et du son. Les auteurs démontrent, par des analyses précises et approfondies d’un large éventail des pièces de Duras, que ses innovations scéniques ont eu un impact radical sur le développement de la forme théâtrale. L'ouvrage offre également la lecture d'un entretien inédit en français de Duras sur son théâtre en 1985. Ce livre est donc une ressource indispensable pour les étudiants de la littérature française, ainsi que pour les étudiants du théâtre contemporain.

Marguerite Duras. Un théâtre de voix / A Theatre of Voices presents a radical reappraisal of the plays of Marguerite Duras. The essays are written by some of the leading scholars in French theatre studies today. A number of the approaches, particularly in the areas of voice and the auditory, are at the cutting-edge of contemporary performance research. The authors demonstrate, by precise and detailed analysis of the full range of her plays, that Duras was a trailblazer, and that the startling ways in which she manipulated the languages of the stage have shaped the development of the form. The book is a therefore a vital resource for students of French literature and culture, and for students of contemporary theatre.

Series:

Nathalie Kremer

En tant que spectateurs de peinture, Diderot et Baudelaire furent aussi toujours et d’abord créateurs. Ce livre montre comment leurs écrits ouvrent la voie à une approche moderne de l’art, où les œuvres sont recréées librement par l’imagination du spectateur.
Ce que nous appelons la « traversée » de la peinture consiste en une approche émotive de l’image, qui se montre sensible aux effets puissants des lignes et des couleurs, dans ce qu’elles incitent à penser ou à rêver. La critique d’art naît ainsi autant de l’adhésion empathique que du détachement du regard à l’œuvre contemplée.
Le lecteur découvrira ici alors la façon dont Diderot et Baudelaire ont traversé la peinture de leur temps pour donner à lire de nouvelles images, inépuisables, à rêver, méditer et savourer en tous temps.

Diderot and Baudelaire were viewers of paintings, but they were first and foremost artistic creators.
This book shows how their writings open the way to a modern conception of art, where the works of art are freely recreated in the imagination of the viewer.
What we can call ‘traversing the painting’ consists of an emotional approach to the image, an approach which is sensitive to the powerful effects of line and colour, and the thoughts and dreams that they inspire. Art criticism thus springs as much from empathetic engagement with the artwork as it does from detachment from it.
The reader of this book will discover the way in which Diderot and Baudelaire traversed the painting of their times, proposed new, timeless and inexhaustible visions to meditate on and marvel at.

Masculinités maghrébines

Nouvelles perspectives sur la culture, la littérature et le cinéma

Series:

Edited by Michael Gebhard and Claudia Gronemann

This volume seeks to revisit the Franco-Maghrebian representations of masculinity in the line of the New Men’s Studies examining the aesthetical expressions as well as their interconnectedness with the sociocultural realities. In order to emphasize the arts’ role to rethink the codes of masculinity related to social, national and cultural identities, it assembles the work of experts from different research fields as Maghrebian Studies, Gender and Queer Studies, Popular culture, Cinema and Media Studies, sociology and anthropology. Their contributions unveil the processes of formation, negotiation and transformation of gendered and sexual norms in the societies at issue here providing an in-depth description of the variety of Maghrebian Masculinities.

Dans la lignée des études sur le masculin, ce volume a pour objectif de revisiter les manifestations de la masculinité en contexte franco-maghrébin en éclairant autant les expressions esthétiques que leur rapport aux réalités socioculturelles. Visant à souligner l’impact des arts pour repenser les codes du masculin et leur rapport aux identités, il réunit les réflexions des experts de diverses disciplines – des études maghrébines ‘classiques’, des études du genre et ‘queer’, de la culture populaire, de la sociologie, l’anthropologie, du cinéma et des médias. Leurs contributions rendent visibles les processus de constitution, de négociation et de renégociation des normes du genre et de la sexualité dans les sociétés ici en question en établissant une vision précise de la variété des masculinités ma¬ghrébines.

Contributors are/avec des contributions de: Mourida Akaichi, Manuel Billi, Denise Brahimi, Michael Gebhard, Claudia Gronemann, Kristine Hempel, Renaud Lagabrielle, Lila Medjahed, Birgit Mertz-Baumgartner,Sabrina Nepozitek, Gianfranco Rebucini, Mohand-Akli Salhi, Ronja Schicke, Alexie Tcheuyap, Mourad Yelles

Le clair-obscur « extrême contemporain »

Pierre Bergounioux, Pierre Michon, Patrick Modiano et Pascal Quignard

Series:

Julia Holter

In Le clair-obscur « extrême contemporain »: Pierre Bergounioux, Pierre Michon, Patrick Modiano et Pascal Quignard Julia Holter proposes that a chiaroscuro aesthetic and mode of thought underlie and unite the work of four well-known contemporary French writers, studied together for the first time. Chiaroscuro, the bold or delicate contrast between light and shadow, is treated as a visual metaphor that evokes the tension between the senses and reason, in which the latter must take into account the former in order to temper its own totalitarian and conservative tendencies. Julia Holter’s Contemporary chiaroscuro links a technique from classical art with a present-day search for a small light as a way of surviving in our violently overlit society.

Dans Le clair-obscur « extrême contemporain » : Pierre Bergounioux, Pierre Michon, Patrick Modiano et Pascal Quignard, Julia Holter montre comment la notion de clair-obscur sous-tend la pensée et l’esthétique de quatre écrivains français extrême-contemporains rassemblés pour la première fois. Abordé ici comme métaphore visuelle, le clair-obscur témoigne d'une tension entre les sens et la raison, symptomatique de notre condition contemporaine. Le clair-obscur « extrême contemporain » montre comment une technique de l’art classique, transposée dans le domaine de la littérature, peut s’avérer féconde dans la quête actuelle d’une lumière littéraire apte à faire contrepoids à une société suréclairée.

Series:

Edited by Sjef Houppermans, Manet van Montfrans, Annelies Schulte Nordholt, Sabine van Wesemael and Nell de Hullu-van Doeselaar

Ce numéro de Marcel Proust Aujourd’hui, ‘Sensations proustiennes’, regroupe une dizaine articles, en français, traitant de de la notion de ‘sensation’ sous plusieurs perspectives : une recherche basée sur la sémiotique et la phénoménologie ; une approche partant des portraits de peintres dans Les Plaisirs et les Jours ; une étude de l’ivresse ; la chambre en tant qu’espace générateur d’une part, polysignifiant de l’autre ; l’érotisme d’Albertine, ainsi que la transposition des sensations dans le domaine du cinéma. En plus des études sur ‘le roman noir’, sur les modalités de la traduction et sur le dynamisme des titres chez Proust complètent ce panorama.

Avec des contributions de: Joel Candau ; Thomas Carrier-Lafleur ; Fanny Daubigny ; Rokus Hofstede ; Sjef Houppermans ; Farzaneh Karimian ; Guillaume Lavoie; Cristian Micu ; Bérengère Moricheau-Airaud ; Thomas Muzart ; Philippe Robichaud ; Philippe Willemart ; Manet van Montfrans ; Nell de Hullu-van Doeselaar ; Annelies Schulte Nordholt ; Sjef Houppermans

Series:

Nicolas Gillmann

In this book Nicolas Gillmann provides scholars as well as non-specialists with a comprehensive study of architectural representations in Neo Assyrian iconography. The author answers three important questions: How are Mesopotamian images conceived? What rules are presiding over them and how are they to be interpreted by modern viewers? Can the architectural representations be of some use to archaeologists or are they merely schematic depictions of given building types? Nicolas Gillmann shows that new conclusions can be reached once the reader is given the right reading keys and interpretation framework.

Series:

Charlène Deharbe

Tout semble opposer le théâtre au récit de soi. Le premier se rattache aux arts du spectacle, tandis que le second relève de l’intime. Genre littéraire emblématique du XVIIIe siècle, le roman-mémoires invite à dépasser cette opposition. S’il place l’expérience vécue au cœur de son écriture, il s’approprie également le langage de la scène comique ou tragique au profit d’une fiction de l’intériorité. Ce livre montre ce que le roman-mémoires doit au théâtre, en étudiant comment son écriture s’élabore à partir de différents emprunts et procédés caractéristiques de la scène. En s’inventant au sein d’une culture dominée par le goût du spectacle, ce genre lègue ainsi à la littérature à venir les éléments constitutifs d’un langage de l’intime.

Theatre and fictional memoir are supposedly opposites: the former has to do with the performing arts, while the latter focuses on the intimate side of life. A literary genre emblematic of the eighteenth century, fictional memoir invites readers to move beyond this assumption. Although lived experience is at the heart of the memoir, such fiction also appropriates the language of comedy or tragedy for the benefit of a novel of interiority. This book highlights fictional memoir’s debt to the theatre, while examining how its writing developed based on various borrowings and processes characteristic of the stage. By self-inventing within a culture dominated by enthusiasm for stage performance, this genre thereby endowed future literature with the constitutive elements of a language of the intimate.

Series:

Edited by Carole Edwards

Les littératures francophones postcoloniales portent l’empreinte de la douleur, du compromis ou encore de l’oubli, notions qui transparaissent dans celle du sacrifice. Dans ce collectif, les auteurs se penchent sur différentes représentations et fonctions du sacrifice dans le roman, le théâtre, la nouvelle, et le film antillais, haïtien, africain et québécois. L’étude déploie la diversité, tant dans le ton que la forme, du sacrifice dans des régions géographiques diverses et selon des esthétiques variées. Qu’il s’agisse du sacrifice au sens propre ou de l’artifice, la notion demeure riche en interprétations et traduit le caractère unique des littératures francophones. Don de soi ou don de l’autre, l’étude du sacrifice nous permet de comprendre l’Histoire d’hommes et de femmes pris dans le tourbillon de leur culture respective face au « destin ».