Naviguer par titre

You are looking at 1 - 10 of 14 items for :

  • Middle East and Islamic Studies x
  • Status (Books): LFB x
  • Primary Language: fr x
Tout effacer

Series:

Ahmed Oulddali

Dans cet ouvrage, Ahmed Oulddali étudie les idées psychologiques et épistémologiques qui sous-tendent l’exégèse spéculative de Faḫr al-Dīn al-Rāzī. Connu pour être l’un des rares théologiens musulmans à avoir proposé une interprétation philosophique du Coran, Rāzī se révèle ici un penseur novateur, profondément convaincu de la nécessité de prendre appui sur les sciences et les méthodes rationnelles pour appréhender la révélation. Son rejet formel du littéralisme et ses multiples emprunts à la philosophie d’Avicenne apparaissent comme la conséquence d’une conception de la connaissance dans laquelle la raison joue un rôle déterminant. Basée sur une documentation très riche, comprenant de nombreuses sources arabes, la présente étude offre une vue d’ensemble des enjeux philosophiques, théologiques et exégétiques auxquels répond la pensée de Rāzī. In Reason and Revelation in Islam, Ahmed Oulddali presents the psychological and epistemological ideas which underlie Faḫr al-Dīn al-Rāzī’s speculative exegesis. Known as one of the few Muslim theologians to have proposed a philosophical interpretation of the Qurʾān, Rāzī appears here as an innovative thinker, deeply convinced of the need to rely on rational methods to understand revelation. His formal rejection of literalism and his multiple borrowings from Avicenna’s philosophy are explained as a consequence of a conception of knowledge in which reason plays a decisive role. Richly infused with illustrative texts and original translations from Arab sources, Oulddali’s book offers an overview of the philosophical, theological and exegetical issues to which the thinking of Rāzī responds.

La littérature transculturelle franco-persane

Une évolution littéraire depuis les années 80

Series:

Esfaindyar Daneshvar

Volubilis après Rome

Les fouilles UCL/INSAP, 2000-2005

Series:

Edited by Elizabeth Fentress and Hassan Limane

Le site archéologique le plus visité au Maroc, Volubilis est connu depuis longtemps pour ses mosaïques spectaculaires. Ce livre traite de ce qui est arrivé à la ville après le retrait de l'administration romaine à la fin du troisième siècle. Les fouilles publiées ici montrent comment la ville a continué à survivre jusqu'au cinquième siècle, avec des maisons d'élite commandant encore des mosaïques élégantes, et comment cette occupation a pris fin dans un séisme brutal. La ville renaît au sixième siècle avec de nouveaux occupants, la tribu berbère des Awraba. Au VIIIe siècle, il devint le siège de l'homme qui unit la plus grande partie du Maroc à la tête de l'Awraba, Idris I, descendant du prophète Mahomet.

The most-visited archaeological site in Morocco, Volubilis has long been known for its spectacular mosaics. Instead, this book deals with what happened to the town after the Roman administration was withdrawn at the end of the third century. The excavations published here show how the town continued to survive into the fifth century, with élite houses still commissioning elegant and witty mosaics, and how this occupation came to an end in a brutal earthquake. The town revived in the sixth century with new occupants, the Berber Awraba tribe. In the eighth century, it became the headquarters of the man who united most of Morocco at the head of the Awraba, Idris I, a descendant of the prophet Mohammed.

Contributeurs/Contributors: Ali Aït Kaci, Victoria Amoros-Ruiz, Mustafa Atki, Amira K. Bennison, Helen Dawson, Fatima-Zohra El-Harrif, Hafsa El Hassani, Abdallah Fili, Dorian Fuller, Guy Hunt, Anthony King, Tarik Moujoud, Gaetano Palumbo, Ruth Pelling, Susan Walker, Mark Wilson Jones.

Series:

Nora Lafi

This book proposes a study of the old regime forms of Ottoman municipal urban governance that were progressively built between the 15th and the 18th c. on the basis of various heritages (Byzantine, Medieval Islamic, Seljukid, Sassanid, medieval Ottoman) as well as an interpretation of the reforms of the Tanzimat era under the light of this re-evaluation of the previous system. This allows the author to propose innovative ideas on the very nature of civic life, social organization and modernity in the Islamic world. The research is based on original archives from Istanbul (BOA) and various cities of the Empire, from Aleppo to Tunis, Thessaloniki to Alexandria or Damascus and Cairo to Tripoli.

Cet ouvrage est consacré à l’étude des racines et des caractéristiques de la gouvernance urbaine dans l’empire ottoman. Il démontre comment s’est développée sur la base de différents héritages (Byzantin, Islamique médiéval, Seljukide, Sassanide et Ottoman médiéval) à partir du XVe siècle une forme municipale d’ancien régime et étudie sa transformation durant les réformes de l’ère des Tanzimat au XIXe siècle. L’auteure propose ainsi des interprétations innovantes quant à la dimension civique de la vie urbaine, l’organisation sociale et l’impact ambigu avec la modernité dans un contexte islamique. L’étude s’appuie sur des archives inédites trouvées à Istanbul (BOA) et dans des villes comme Alep, Tunis, Thessalonique, Alexandrie, Damas, Le Caire et Tripoli

Les manuscrits arabes des lettres de Paul

État de la question et étude de cas (1 Corinthiens dans le Vat. Ar. 13)

Series:

Sara Schulthess

Cet ouvrage ouvre une fenêtre sur la transmission des lettres de Paul en arabe. Il s’interroge sur le manque d’intérêt depuis le début du 20ème siècle pour les manuscrits arabes du Nouveau Testament et apporte une contribution à la récente reprise scientifique de ce champ, en étudiant le corpus largement inexploré des manuscrits arabes des lettres de Paul. Après un état des lieux établi à l’aide d’un répertoire de manuscrits, l’étude se concentre sur un manuscrit, le Vaticanus Arabicus 13. L’édition de la Première lettre aux Corinthiens de ce document du 9ème siècle est suivie d’une analyse linguistique et philologique pointue ; elle permet de dégager des éléments exégétiques qui mettent en lumière l’intérêt théologique du texte.

This work provides an insight into the transmission of the Letters of Paul into Arabic. It aims to understand the lack of interest since the beginning of the 20th century for the Arabic manuscripts of the New Testament and to contribute to the current scholarly rediscovery for this field by studying the largely unexplored corpus of the Arabic manuscripts of the Letters of Paul. After a broad overview with the help of a list of witnesses, the study focuses on a specific manuscript: Vaticanus Arabicus 13. The edition of First Corinthians of this 9th century document is followed by a close analysis of linguistic and philological aspects, while the underlining of interesting exegetical points reveals the theological interest of the text.

Aux origines du classicisme

Calligraphes et bibliophiles au temps des dynasties mongoles (Les Ilkhanides et les Djalayirides 656-814 / 1258-1411)

Series:

Nourane Ben Azzouna

Cet ouvrage explore une période charnière de l’histoire du livre islamique et iranien: la période mongole envisagée dans le long terme, sous les dynasties ilkhanide et djalayiride. Il étudie la question de la maturation de la calligraphie arabe classique à travers la vie et l’œuvre de Yāqūt al-Mustaʿṣimī qui sont, pour la première fois, soumises à une analyse systématique, mettant en avant l’importance de son école et des maîtres bagdadiens pour les arts du livre des décennies suivantes. L’ouvrage se penche aussi sur les manuscrits des Ilkhans musulmans et du vizir Rashīd al-Dīn dans le cadre de la problématique de la naissance de la kitābkhānah et de l’affirmation du statut des calligraphes et des peintres sous les derniers Ilkhanides et les Djalayirides.

This book explores a pivotal period in the history of the book in the Islamic world and Iran, i.e. the Mongol period viewed in a long-term perspective, under the Ilkhanid and the Djalayirid dynasties. It examines the issue of the maturation of classical Arabic calligraphy through the life and work of Yāqūt al-Mustaʿṣimī, which are for the first time subjected to a systematic analysis, highlighting the importance of his school and the Baghdadi masters for the arts of the book of the following decades. The study also looks at the manuscripts of the Muslim Ilkhans and the Vizier Rashīd al-Dīn in the context of the birth of the kitābkhānah and the rise in the status of calligraphers and painters under the last Ilkhanids and the Djalayirids.

Le plaisir, le bonheur, et l’acquisition des vertus: Édition du Livre X du Commentaire moyen d’Averroès à l’Éthique à Nicomaque d’Aristote

Accompagnée d’une traduction française annotée, et précédée de deux études sur le Commentaire moyen d’Averroès à l’Éthique à Nicomaque

Series:

Frédérique Woerther

This volume contains the first edition of the Latin version of the Middle Commentary of Averroes on Aristotle’s Nicomachean Ethics Book X, the original arabic version being lost. It is accompanied by an annotated French translation. The volume also contains a full study of the manuscript tradition of the Latin text and sets outs the principles used in the edition, which takes into account, where necessary, the Hebrew version of the Commentary. Two further studies complete the volume: the first is devoted to the genre of “Middle Commentary” ( talḫīṣ); the second considers how Averroes uses an analogy with medicine to place ethics at the heart of practical philosophy, and how, in a manner that is foreign to Aristotle, he conceives of ethics as a “science.” Ce volume propose la toute première édition, accompagnée d’une traduction française annotée, de la version latine du Commentaire moyen d’Averroès à l’Éthique à Nicomaque d’Aristote Livre X, dont l’original arabe est perdu. Il présente également une étude complète de la tradition manuscrite du texte latin, et les principes d’édition, qui prennent en compte, ponctuellement, la version hébraïque du Commentaire. Deux études viennent compléter ce volume: l’une, consacrée à la notion de “commentaire moyen” ( talḫīṣ), l’autre à la place qu’Averroès — par le biais d’une analogie avec la médecine — réserve à l’éthique au sein de la philosophie pratique, et à la façon dont il conçoit désormais, de façon non aristotélicienne, l’éthique comme une “science.”

Series:

Éléonore Cellard

Codex Amrensis 1, the first volume of the series Documenta Coranica contains images and Arabic texts of four sets of fragments (seventy-five sheets) of the Qurʾān codex, once kept in the ʿAmr ibn al-ʿĀṣ Mosque at Al-Fusṭāṭ, and now in the collections of the National Library of Russia, the Bibliothèque Nationale de France, The Museum of Islamic Art, Doha and the Nasser D. Khalili Collection of Islamic Art. It includes an extensive introduction, the facsimile of the original, and the full text with annotations.The manuscript, copied during the first half of the 8th century and written in ḥiǧāzī script, contains diacritical signs for about 20% of the letters, without any signs for short vowels. It varies from today’s reference editions of the Qurʾān in verse numbering and has a different orthography. Essential reading for students and scholars of the history of the Qurʾān and its written transmission.

Le Codex Amrensis 1 rassemble quatre fragments manuscrits, aujourd'hui dispersés dans les collections de la Bibliothèque nationale de France, de la Bibliothèque nationale de Russie, du Musée d'art islamique à Doha et dans la collection de Nasser D. Khalili. Ces fragments appartiennent à un même manuscrit, le Codex Amrensis 1, qui était autrefois conservé dans la mosquée de ʿAmr ibn al-ʿĀṣ à Fusṭāṭ. Ses caractéristiques physiques et textuelles en font un témoin essentiel pour l'histoire du texte coranique et de sa transmission écrite au cours des deux premiers siècles de l'islam. Le présent volume propose aux lecteurs, étudiants et chercheurs, le fac-similé des folios, des annotations concernant son texte ainsi qu'une introduction à l'étude du manuscrit.


Series:

Michel Lagarde

Dans Le parfait manuel des sciences coraniques al-Itqān fī ʿulūm al-Qurʾān de Ğalāl ad-Dīn as-Suyūṭī (849/1445–911/1505), nous avons une description complète des problèmes relatifs au texte coranique qui se posent encore aujourd’hui, des solutions proposées et des méthodes employées. Ce texte témoigne de la liberté du débat et de la variété des solutions. Il s’agit d’un recueil de témoignages multiples antérieurs et contemporains à l’auteur et non d’une opinion subjective et isolée. Son but est d’être le guide de tout bon commentateur du Coran, en raison de la profusion des informations fournies sur l’ensemble des sciences coraniques. Cet ouvrage est un précieux point de repère pour l’histoire de la culture arabo-musulmane, en général, et de la linguistique, en particulier.

In al-Suyūṭī’s (1445-1515) The Perfect Handbook of the Qurʾānic Sciences, we find a complete description of the problems concerning the Qurʾānic text that still arise today, of the solutions proposed and the methods employed. This text bears witness to both freedom of debate and the variety of solutions. It is a collection of multiple accounts, both prior to and contemporary with the author, and not simply an isolated, subjective opinion. Its aim is to be the guide for every good Qurʾān commentator because of the abundant information it provides on all the Qurʾānic sciences. This work is an invaluable point of reference for the history of the Arab-Islamic culture in general and of linguistics in particular.




Liban. Mémoires fragmentées d’une guerre obsédante

L’anamnèse dans la production culturelle francophone (2000-2015)

Series:

Carla Calargé

Liban. Mémoires fragmentées d’une guerre obsédante examine les œuvres d’artistes, d’écrivains et de cinéastes francophones qui tentent d’initier un travail d’anamnèse de la guerre « civile » qui a ravagé le Liban entre 1975 et 1990. Calargé postule que la production culturelle des années 2000-2015 tente de combler le vide généré par l’absence d’un récit national qui raconte l’histoire contemporaine du pays. L’ouvrage explore des questionnements en rapport avec la nécessité de l’anamnèse mais aussi de ses limites dans une situation marquée à la fois par des traumatismes collectifs, par une compétition de mémoires partisanes en conflit et par une volonté officielle d’étouffer le passé récent et d’en gommer les traces.

In Liban. Mémoires fragmentées d’une guerre obsédante, Calargé focuses attention on the ways in which Francophone artists, writers, and filmmakers have revived the collective memory of the (un)civil war that ravaged Lebanon between 1975 and 1990. Their works both defy and critique the politics of forgetting that was actively pursued by the post-war leadership and attempt to fill a gaping void in the country’s national historical narrative. Nonetheless, such efforts are necessarily limited. They are limited by both the persistent feeling that the war is not (yet) over and by the limits of personal narratives in the absence of a national project that ensures and facilitates a collective memorialization of the war.