Naviguer par titre

Series:

Julie Gaillard

Réalités pseudonymes explore la question de la réalité à travers le prisme du nom propre et de ses mécanismes référentiels dans la littérature et les arts au tournant du 21ème siècle. Julie Gaillard convoque les œuvres de penseurs, auteurs et artistes qui ont en commun de remettre en question l'évidence référentielle du nom propre pour interroger la fabrique du réel et montrer comment il peut être transformé, suspendu ou encore détourné : Jean-François Lyotard, Samuel Beckett, Édouard Levé, ainsi que les artistes Renaud Cojo et Invader. Situé au carrefour de plusieurs disciplines, l'ouvrage interroge la trame de la réalité à l’heure où les sociétés glissent de modalités analogiques à des modalités numériques de sa médiation.

Réalités pseudonymes explores the question of reality through the lens of the proper name and its referential mechanisms in French literature and arts at the turn of the 21st century. Julie Gaillard analyzes the works of thinkers, authors, and artists who all question the referential transparency of the proper name to question the fabric of reality and show how it can be transformed, suspended or even faked: Jean-François Lyotard, Samuel Beckett, Édouard Levé, as well as the artists Renaud Cojo and Invader. Situated at the crossroads of several disciplines, the book questions the fabric of reality at a time when societies are shifting from analogue to digital modalities of its mediation.

Intertextualité surréaliste dans la poésie de René Char

Apparitions et réapparitions de l’image d’Artine

Series:

Julie S. Kleiva

Dans Intertextualité surréaliste dans la poésie de René Char, Julie S. Kleiva montre comment la figure d’Artine, initialement une représentante du surréalisme charienne, se transforme en une image complexe, polymorphe et considérablement présente à travers l’œuvre de René Char (1907-1988). En adoptant une approche intertextuelle, Kleiva soutient que la figure d’Artine représente la force déroutante au cœur de l’imagination poétique charienne. L’image revenante d’Artine favorise l’idée d’une continuité dans l’œuvre poétique de Char malgré la rupture articulée au milieu des années 30.

In Intertextualité surréaliste dans la poésie de René Char, Julie S. Kleiva demonstrates how the initially surrealist figure of Artine becomes a complex, polymorphus and, most importantly, significally present image throughout the work of the French poet René Char (1907-1988). By adopting an intertextual approach, Kleiva argues that the figure of Artine is a disturbing and confusing creative agency that corresponds to the core of Char’s poetry. The reappearing image of Artine serves to demonstrate that Char’s poetic rupture of the years from 1935-1937 has been exaggerated, and must be viewed as a development rather than a clean break.

Series:

Edited by Isabelle Roussel-Gillet and Évelyne Thoizet

Dirigé par Roussel-Gillet et Evelyne Thoizet, La miniature, dispositif artistique et modèle épistémologique s’interroge sur les nouvelles fonctions de la miniature à la croisée des arts, de l’architecture, de la littérature, des sciences et des techniques, depuis le début des années 1960. Ludique, cognitive, didactique, la miniature permet d’abord d’approcher, de comprendre et de dominer la complexité du réel (maquette, modèle réduit, maison de poupée, diorama, aquarium, etc.) mais elle constitue aussi une œuvre d’art à part entière qui change notre rapport au monde et modifie notre regard. Contrairement au fragment et au détail, souvent étudiés, elle représente l’objet dans sa totalité en changeant d’échelle, et ouvre la connaissance et l’imagination à de nouveaux mondes.

Co-edited by Isabelle Roussel-Gillet and Evelyne Thoizet, La miniature, dispositif artistique et modèle épistémologique focuses on the new functions of the miniature at the crossroads of visual arts, architecture, literature, technology and sciences since the early 1960s. Playful, cognitive or didactic, the miniature (as model, dollhouse, aquarium, diorama…) allows us to approach, understand and perhaps dominate a complex reality. Many contemporary artists consider the miniature as a fully-fledged work of art which changes our relationships with the world and modifies our perception. Contrary to the often-studied detail, ornament or fragment, the miniature provides a complete vision of the depicted object in a different scale, and opens knowledge and imagination to new worlds.

ʿAli Qoli Jebādār et l'Occidentalisme Safavide

Une étude sur les peintures dites farangi sāzi, leurs milieux et commanditaires sous Shāh Soleimān (1666-94)

Series:

Negar Habibi

In ʿAli Qoli Jebādār et l’Occidentalism safavide Negar Habibi provides a fresh account of the life and works of ʿAli Qoli Jebādār, a leading painter of the late Safavid period. By collecting several of the artist's paintings and signatures Habibi brings to light the diversity of ʿAli Qoli Jebādār's most important works. In addition, the volume offers us new insights into both the artistic and socio-political evolution of Iranian society in the last days of pre-modern Iran. By carefully consulting the historical sources, Negar Habibi demonstrates the possibility of a female and eunuch patronage in the seventeenth-century paintings known as farangi sāzi, while suggesting the use of the term "Occidentalism" for those Safavid paintings that show some exotic and alien details of the Western world.

ʿAli Qoli Jebādār et l’Occidentalisme safavide offre un nouveau récit de la vie et des œuvres de ʿAli Qoli Jebādār. Recueillant plusieurs peintures et signatures de l'artiste, Negar Habibi expose à la discussion de divers titres royaux de l'artiste. ʿAli Qoli Jebādār et l'Occidentalisme safavide approfondit également nos connaissances sur l'évolution artistique et socio-politique de la société iranienne à l’aube du modernisme. En consultant sans cesse les sources historiques, Negar Habibi montre la possibilité du patronage féminin et eunuque dans les peintures connues sous le nom de farangi sāzi au XVIIe siècle, tout en suggérant l'utilisation d'un nouveau titre comme l'Occidentalisme pour ces peintures safavides qui montrent des détails exotiques et étrangers appartenant au monde occidental.




La restauration de la création

Quelle place pour les animaux?

Series:

Edited by Michele Cutino, Isabel Iribarren and Françoise Vinel

La restauration de la création se propose d’examiner le statut des animaux dans la pensée chrétienne ancienne et médiévale selon une perspective eschatologique, centrée sur la question du salut des animaux dans le projet divin. L'ouvrage est organisé en trois parties : les sources bibliques, notamment la promesse du renouvellement de la création dans Rm 8, 21 ; les élaborations doctrinales dans la période patristique puis au Moyen Âge ; enfin, des réflexions contemporaines à propos du statut des animaux dans nos sociétés. Souvent absente du débat sociétal à propos des animaux, la perspective historique chrétienne proposée dans ce volume se veut une contribution originale à la réflexion actuelle sur le statut juridique et éthique des animaux.

La restauration de la création aims to examine the status of animals in ancient and medieval Christian thought following an eschatological perspective, that is, focusing on the question of the salvation of animals according to the divine plan. The volume is articulated in three parts: Biblical sources, in particular the promise of the renewal of creation according to Rm 8, 21; Patristic and medieval doctrinal elaborations on the question; finally, contemporary considerations regarding the status of animals in our societies. Often absent from the current social debate on the subject, the historical Christian perspective which this volume proposes is intended as an original contribution to today’s ongoing reflexion on the legal and ethical status of animals.

Masculinités maghrébines

Nouvelles perspectives sur la culture, la littérature et le cinéma

Series:

Edited by Michael Gebhard and Claudia Gronemann

This volume seeks to revisit the Franco-Maghrebian representations of masculinity in the line of the New Men’s Studies examining the aesthetical expressions as well as their interconnectedness with the sociocultural realities. In order to emphasize the arts’ role to rethink the codes of masculinity related to social, national and cultural identities, it assembles the work of experts from different research fields as Maghrebian Studies, Gender and Queer Studies, Popular culture, Cinema and Media Studies, sociology and anthropology. Their contributions unveil the processes of formation, negotiation and transformation of gendered and sexual norms in the societies at issue here providing an in-depth description of the variety of Maghrebian Masculinities.

Dans la lignée des études sur le masculin, ce volume a pour objectif de revisiter les manifestations de la masculinité en contexte franco-maghrébin en éclairant autant les expressions esthétiques que leur rapport aux réalités socioculturelles. Visant à souligner l’impact des arts pour repenser les codes du masculin et leur rapport aux identités, il réunit les réflexions des experts de diverses disciplines – des études maghrébines ‘classiques’, des études du genre et ‘queer’, de la culture populaire, de la sociologie, l’anthropologie, du cinéma et des médias. Leurs contributions rendent visibles les processus de constitution, de négociation et de renégociation des normes du genre et de la sexualité dans les sociétés ici en question en établissant une vision précise de la variété des masculinités ma¬ghrébines.

Contributors are/avec des contributions de: Mourida Akaichi, Manuel Billi, Denise Brahimi, Michael Gebhard, Claudia Gronemann, Kristine Hempel, Renaud Lagabrielle, Lila Medjahed, Birgit Mertz-Baumgartner,Sabrina Nepozitek, Gianfranco Rebucini, Mohand-Akli Salhi, Ronja Schicke, Alexie Tcheuyap, Mourad Yelles

Le clair-obscur « extrême contemporain »

Pierre Bergounioux, Pierre Michon, Patrick Modiano et Pascal Quignard

Series:

Julia Holter

In Le clair-obscur « extrême contemporain »: Pierre Bergounioux, Pierre Michon, Patrick Modiano et Pascal Quignard Julia Holter proposes that a chiaroscuro aesthetic and mode of thought underlie and unite the work of four well-known contemporary French writers, studied together for the first time. Chiaroscuro, the bold or delicate contrast between light and shadow, is treated as a visual metaphor that evokes the tension between the senses and reason, in which the latter must take into account the former in order to temper its own totalitarian and conservative tendencies. Julia Holter’s Contemporary chiaroscuro links a technique from classical art with a present-day search for a small light as a way of surviving in our violently overlit society.

Dans Le clair-obscur « extrême contemporain » : Pierre Bergounioux, Pierre Michon, Patrick Modiano et Pascal Quignard, Julia Holter montre comment la notion de clair-obscur sous-tend la pensée et l’esthétique de quatre écrivains français extrême-contemporains rassemblés pour la première fois. Abordé ici comme métaphore visuelle, le clair-obscur témoigne d'une tension entre les sens et la raison, symptomatique de notre condition contemporaine. Le clair-obscur « extrême contemporain » montre comment une technique de l’art classique, transposée dans le domaine de la littérature, peut s’avérer féconde dans la quête actuelle d’une lumière littéraire apte à faire contrepoids à une société suréclairée.

Series:

Jacob van Sluis

François Hemsterhuis (1721-1790) was a Dutch philosopher on the crossroad of Enlightenment, Classicism and Romanticism. He published his treatises in French, with a beautiful lay-out. They were read and discussed immediately, by outstanding philosophers and artists like Diderot, Jacobi, Herder, Goethe, Novalis and Schleiermacher. This critical edition of Hemsterhuis’s OEuvres philosophiques, together with an early German translation, Vermischte philosophische Schriften, published in 1782-1797.

François Hemsterhuis (1721-1790) war ein niederländischer Philosoph auf dem Schnittpunkt von Aufklärung, Klassizismus und Romantik. Er veröffentlichte seine Abhandlungen auf Französisch, in elegantem Layout. Bereits unmittelbar nach ihrem Erscheinen bildeten sie den Stoff zahlreicher Diskussionen unter berühmten Dichtern und Denkern wie Diderot, Jacobi, Herder, Goethe, Novalis und Schleiermacher. Die vorliegende kritische Ausgabe der Œuvres philosophiques von Hemsterhuis beinhaltet auch die zeitgenössische deutsche Übersetzung, Vermischte philosophische Schriften, die in 1782 und 1797 veröffentlicht wurde.

François Hemsterhuis (1721-1790) était un philosophe néerlandais sur le carrefour des Lumières, le Néo-classicisme et le Romantisme. Il a publié ses traités en français, avec une belle mise en page. Ils ont été lus et discutés immédiatement par des philosophes et des poètes réputés comme Diderot, Jacobi, Herder, Goethe, Novalis et Schleiermacher. Cette édition critique offre des Œuvres philosophiques de Hemsterhuis, accompagnée d’une traduction allemande contemporaine, Vermischte philosophische Schriften, publiée en 1782-1797.

Series:

Edited by Carole Edwards

Les littératures francophones postcoloniales portent l’empreinte de la douleur, du compromis ou encore de l’oubli, notions qui transparaissent dans celle du sacrifice. Dans ce collectif, les auteurs se penchent sur différentes représentations et fonctions du sacrifice dans le roman, le théâtre, la nouvelle, et le film antillais, haïtien, africain et québécois. L’étude déploie la diversité, tant dans le ton que la forme, du sacrifice dans des régions géographiques diverses et selon des esthétiques variées. Qu’il s’agisse du sacrifice au sens propre ou de l’artifice, la notion demeure riche en interprétations et traduit le caractère unique des littératures francophones. Don de soi ou don de l’autre, l’étude du sacrifice nous permet de comprendre l’Histoire d’hommes et de femmes pris dans le tourbillon de leur culture respective face au « destin ».

Series:

Colette Leinman

Cet ouvrage apporte un éclairage nouveau à l’histoire littéraire et artistique du surréalisme par un biais inédit : l’étude du catalogue d’expositions surréalistes (CES). Se penchant sur un genre interdisciplinaire jusque-là peu étudié, le catalogue d’exposition, il en retrace les fonctions définies par l’institution Royale du XVIIe siècle et son développement pour montrer comment les surréalistes subvertissent les formes traditionnelles liées à la description, l’explication et l’évaluation des œuvres exposées.
Après avoir recensé les catalogues surréalistes et décrit leur facture, le livre entreprend une analyse du discours singulier qui s’y déploie. Au-delà des différences individuelles, apparaît une logique scripturale commune. Les CES contribuent à l’élaboration de l’identité et de l’image collective du groupe d’avant-garde. Caractérisé par des discours de violence dont la dimension manifestaire produit un double mouvement de polarisation et d’exclusion, le CES gère l’hétérogénéité de l’ensemble de ses membres et disqualifie ses détracteurs.
Contre toute attente, les textes, au premier abord opaques et purement ludiques, s’emploient à présenter un métadiscours sur l’art dont le dispositif critique présente une rhétorique d’invention, de créativité qui n’englobe pas la dipositio rhétorique d’un raisonnement. S’attaquant tout particulièrement à la doxa, le CES, microcosme des écrits sur l’art, véhicule différentes stratégies discursives qui ciblent un public diversifié.
« S’emparant d’un objet et d’un questionnement qui retiennent de plus en plus les historiens de l’art et les spécialistes des écrits sur l’art, Colette Leinman nous livre la première synthèse sur le catalogue d’exposition surréaliste. » - Bernard Vouilloux