Naviguer par titre

Pingyuan Chen

Edited by Isabelle Rabut and Angel Pino

The seven essays by Chen Pingyuan gathered in this collection are mainly focused on the evolution of the fictional genre during the transitional period of late Qing and May Fourth : the role played by periodicals, the relationship between elitist and popular literature, the link between modern fiction and tradition. In a broader perspective, they address the cultural changes that took place in these challenging times : the teaching of literature or arts at the old Beijing University, the place of the Dianshizhai pictorial between popular culture and Western modernity.

Through their approach, these essays show evidence of the transformations that occurred in China during the last 25 years in the field of research on modern Chinese literature and culture.

Les sept essais de Chen Pingyuan que rassemble le présent recueil portent principalement sur l’évolution du genre romanesque lors de la période de transition de la fin des Qing et du 4 mai : rôle de la presse, rapport entre littérature élitiste et littérature populaire, lien entre le roman moderne et la tradition. Ils évoquent de façon plus large les changements culturels survenus à cette époque charnière : l’enseignement de la littérature ou celui des arts à l’ancienne université de Pékin, la place de la revue illustrée Dianshizhai entre culture populaire et modernité occidentale.

Ces essais témoignent par leur approche des transformations survenues en Chine même, au cours des vingt-cinq dernières années, dans la recherche sur la littérature et la culture chinoises modernes.



L'art du livre en Asie centrale de la fin du XVIe siècle au début du XXe siècle

Étude des manuscrits coraniques de l'Institut d'Orientalisme Abū Rayḥān Bīrūnī

Series:

Marie Efthymiou

Dans L'art du livre en Asie centrale de la fin du XVIe au début du XXe siècle, Marie Efthymiou met en lumière le riche patrimoine manuscrit de cette région encore mal connue. Traditionnellement rattaché au seul monde iranien, il apparaît au confluent de riches transferts culturels et de vastes circuits d'échanges, où émerge le rôle majeur de l'Inde du Nord et d'importantes spécificités locales.
Grâce à l'analyse méticuleuse des manuscrits coraniques de l'Institut Al Bīrūnī, Marie Efthymiou décrit les mutations des techniques de fabrication du livre, renouvelant la connaissance du papier de Samarcande et révélant le dynamisme de Kokand comme centre de production. Un questionnement novateur des usages du livre en restitue la place dans la société et les pratiques de dévotion.

In L'art du livre en Asie centrale de la fin du XVIe au début du XXe siècle, Marie Efthymiou sheds light on the rich cultural heritage of Central Asia, a still relatively unknown region. Traditionally considered part of a single Persian cultural domain, it in fact bears witness to a rich convergence of cultural transmissions and trade routes, with strong external influences from North India as well as strong local characteristics. By a meticulous analysis of the Quranic manuscripts of the Al Bīrūnī Institute of Oriental Studies, Marie Efthymiou depicts the technical changes of bookmaking, providing new evidence on Samarcand paper and revealing Kokand as a major centre of production. An innovative approach of the manuscripts' uses traces their place in society and in the everyday life of worshippers.