Naviguer par titre

You are looking at 1 - 7 of 7 items for :

  • Morphology & Syntax x
  • Primary Language: fr x
Tout effacer

Series:

Michel Lagarde

Dans Le parfait manuel des sciences coraniques al-Itqān fī ʿulūm al-Qurʾān de Ğalāl ad-Dīn as-Suyūṭī (849/1445–911/1505), nous avons une description complète des problèmes relatifs au texte coranique qui se posent encore aujourd’hui, des solutions proposées et des méthodes employées. Ce texte témoigne de la liberté du débat et de la variété des solutions. Il s’agit d’un recueil de témoignages multiples antérieurs et contemporains à l’auteur et non d’une opinion subjective et isolée. Son but est d’être le guide de tout bon commentateur du Coran, en raison de la profusion des informations fournies sur l’ensemble des sciences coraniques. Cet ouvrage est un précieux point de repère pour l’histoire de la culture arabo-musulmane, en général, et de la linguistique, en particulier.

In al-Suyūṭī’s (1445-1515) The Perfect Handbook of the Qurʾānic Sciences, we find a complete description of the problems concerning the Qurʾānic text that still arise today, of the solutions proposed and the methods employed. This text bears witness to both freedom of debate and the variety of solutions. It is a collection of multiple accounts, both prior to and contemporary with the author, and not simply an isolated, subjective opinion. Its aim is to be the guide for every good Qurʾān commentator because of the abundant information it provides on all the Qurʾānic sciences. This work is an invaluable point of reference for the history of the Arab-Islamic culture in general and of linguistics in particular.




Aoristes et parfaits

En français, latin, corse, estonien et polonais

Series:

Edited by Pierre-Don Giancarli and Marc Fryd

Le présent volume regroupe onze contributions centrées sur le parfait et l’aoriste dans cinq langues : Joffre expose l’ambiguïté fondamentale du passif périphrastique et des déponents latins, tandis que Dalbera propose un invariant à son parfait. Giancarli vérifie l’existence d’une corrélation entre la variation d’auxiliaire et celle du participe passé du verbe corse. Le statut de parfait de la construction polonaise avoir + participe + objet est mis en doute successivement par Nowakowska et par Sikora. Treikelder se concentre sur l’émergence du parfait estonien en contexte atypique. En français, Lindschouw & Schøsler envisagent les relations entre circonstants temporels, passé compose et passé simple ; Vetters retrace la dérive aoristique de ce dernier tandis que Apothéloz se refuse à parler d’aoriste.

This volume is a collection of eleven contributions dealing with perfect and aorist tenses in five languages: Joffre shows the fundamental ambiguity of the periphrasis of Latin passive and deponent verbs, while Dalbera proposes an invariant meaning for its perfect. Giancarli tests the hypothesis of a correlation between the variation of auxiliaries and that of past participles in Corsican. The perfect status of the Polish have + participle + object construction is questioned in turn by Nowakowska and Sikora. Treikelder focuses on the Estonian perfect in atypical contexts. Concerning French, Lindschouw & Schøsler look at the relationships between time adjuncts, passé compose and passé simple; Vetters describes the aoristic evolution of the latter, while Apothéloz explains why it should not be considered an aorist.

Contributors are: Denis Apothéloz, Joseph Dalbera, Pierre-Don Giancarli, Marie-Dominique Joffre, Jan Lindschouw, Małgorzata Nowakowska, Lene Schøsler, Dorota Sikora, Anu Treikelder, Carl Vetters.


Series:

Edited by Walter De Mulder, Jesse Mortelmans and Tanja Mortelmans

Qu’il s’agisse de temps verbaux, d’auxiliaires, d’adverbes ou de conjonctions, la plupart des marqueurs temporels et modaux font preuve d’une grande flexibilité sémantique, qui se manifeste à travers leurs emplois dans des contextes différents. Les contributions réunies dans ce volume s’intéressent en majorité aux emplois d’une série de marqueurs du français (« hexagonal » ou non), mais aussi au fonctionnement de marqueurs d’autres langues (par exemple de l’espagnol ou du birman). Elles s’efforcent de décrire d’une façon détaillée les différentes interprétations de ces marqueurs, en privilégiant souvent des usages moins fréquents ou atypiques (le présent « prototypisant », les emplois postmodaux de pouvoir, etc.) et des contextes d’emploi moins fréquemment analysés dans la littérature (rubriques nécrologiques, reportages sportifs, articles législatifs, etc.). Les auteurs apportent ainsi des mises au point éclairantes sur la relation existant entre les emplois temporels, modaux ou évidentiels des temps verbaux (comme le futur simple ou le conditionnel), mais aussi sur la relation entre emplois temporels et emplois discursifs ou argumentatifs d’adverbes dits « temporels ». Le volume contribue de cette façon à une meilleure compréhension de la polyvalence sémantique en général et en particulier à celle des marqueurs temporels et modaux étudiés dans ce volume.

Les modalités en français

La validation des représentations

Series:

Laurent Gosselin

Le langage permet de communiquer des représentations, mais toujours énoncées selon un mode de validation/invalidation particulier, comme nécessaires, possibles, probables, douteuses, souhaitables, regrettables, obligatoires, redoutées, etc. Ce sont là les modalités linguistiques (au sens large). Elles sont exprimées par des marqueurs grammaticaux, des constructions syntaxiques, par l’ensemble des lexèmes, qui sont porteurs de divers types d’évaluations ; ou elles sont inférées sur la base de connaissances encyclopédiques et/ou discursives.
Cet ouvrage présente une théorie générale des modalités, appliquée au français moderne, sous la forme d’un système de règles. Dans ce cadre, sont proposées des solutions nouvelles pour résoudre des problèmes classiques de philosophie du langage (sémantique de croire/savoir, opacité référentielle, etc.) et de grammaire française (valeur de la négation, de l’interrogation, emploi du subjonctif, etc.).
Quoique le point de vue soit proprement linguistique, les relations avec les domaines connexes (pragmatique, sémiotique, rhétorique, analyse des discours, philosophie du langage, logique …) sont systématiquement précisées, dans le but d’éclairer cette dimension essentielle du jugement que constitue la validation des représentations.

Series:

Edited by Estelle Moline and Carl Vetters

Cet ouvrage propose de jeter un nouveau regard sur des questions qui sont au cœur des problématiques de linguistique française étudiés dans les Cahiers Chronos. Plusieurs auteurs étudient des questions de temps et d’aspect (Apothéloz & Nowakowska, Haas & Huyghe, Lauze, Lebas-Fraczak, Moline, Provôt ; Deslés & Vinzerich) ou des emplois modaux (Engel ; Forsgren & Sullet-Nylander, Lansari, Morency, Patard & Vermeulen). D’autres étudient la temporalité dans le discours (Bres, de Saussure), adoptent une perspective diachronique (De Mulder, Vetters) ou abordent la temporalité du point de vue de l’enseignement du FLE (Barbazan). La diversité des approches réunies dans ce volume fera avancer les débats et sera une source pour de nouvelles contributions.

Series:

Edited by Marcel Vuillaume

Le titre de ce numéro des Cahiers Chronos fait allusion à la notion d’ origo forgée par Karl Bühler et à sa thèse selon laquelle ici et maintenant définissent, respectivement pour l’espace et pour le temps, le point zéro de tout repérage déictique et sont donc, avec le pronom je, les embrayeurs (indexicaux) par excellence. Cette théorie, qui a connu un succès considérable auprès des linguistes, n’a pas eu que des effets positifs, car, en s’imposant comme une sorte de postulat, elle a bridé la réflexion sur les indexicaux et plus particulièrement sur ici et maintenant, sur leur statut et sur leur conditions d’emploi. Mais aujourd’hui, on prend heureusement conscience des lacunes que présente la recherche dans ce domaine, et l’ambition du présent volume est justement de participer à l'effort collectif entrepris pour les combler. Il s’adresse donc à tous les linguistes qui s’intéressent aux indexicaux et aux spécificités de leur fonctionnement.

Series:

Edited by Louis de Saussure, Jacques Moeschler and Genoveva Puskas

Ce numéro des Cahiers Chronos est une sélection d’articles présentés lors du Colloque Chronos 6 tenu à l’Université de Genève en 2004 (20-22 septembre, Syntaxe, sémantique et pragmatique du temps, de la modalité et de l’aspect). Le thème de ce numéro a permis de regrouper des articles couvrant une grande variété d’orientations théoriques tout en partageant des préoccupations théoriques et empiriques communes. Le thème général du numéro, Information temporelle, procédures et ordre discursif, regroupe des articles portant sur des questions de référence temporelle, de description des informations procédurales des marques temporelles, de leurs effets dans le discours et de connecteurs ( avant que, et, puis, alors, parce que) ou d’opérateur temporels ( déjà). Parmi les questions centrales que ce livre aborde se trouvent : i) la contribution des expressions temporelles à l’interprétation du discours en tant que séquence organisée d’énoncés, ii) les mécanismes d’interprétation qu’ils déclenchent et iii) la formalisation la plus adéquate pour en rendre compte.