Naviguer par titre

You are looking at 1 - 2 of 2 items for :

  • African Languages x
  • Langue primair: fr x
Tout effacer

Les mémoires de Maalaŋ Galisa sur le royaume confédéré du Kaabu

Un récit en langue mandinka de la Guinée-Bissau

Series:

Cornelia Giesing and Denis Creissels

Edition d'un récit en mandinka par Maalaŋ Galisa (octobre 1988) sur la constitution et les conditions de vie au Kaabu, territoire situé entre la Gambie, le Sénégal et la Guinée-Bissau, connu depuis le 16e siècle et détruit vers 1867. La gamme des sujets couvre: le peuplement, le gouvernement, les codes de conduite des guerriers, religieux, esclaves et 'hôtes étrangers', les règles de l'esclavage, du mariage et de la succession, la coexistence des religions, les relations entre groupes d'âge et de genre.
Le texte diffère d'autres qui se focalisent sur un unique fondateur-patriarche, Tiramakan de l'épopée de Sunjata. Galisa parle du sud-est du Kaabu, à la frontière avec la Guinée. Il ajoute des couleurs locales au modèle mandinka, évoquant la puissance féminine et certains conflits violents.

Edition of a recital in Mandinka by Maalaŋ Galisa (October 1988) on the political constitution and living conditions in Kaabu, a territory situated between present Gambia, Senegal and Guinea-Bissau, known since the 16th century, definitely destroyed in 1867. The narrative presents a range of topics covering governance, codes of conduct of warriors, clerics, slaves and 'strangers', rules of slavery, marriage and succession, the cohabitation of different religions, relations of age and gender.
This text is distinctive from others focussing on a single founder-patriarch, Tiramakan of the Epic of Sunjata. Galisa focuses on South-eastern Kaabu, bordering on the region of Labé (Guinea). He adds local colours to the Mandinka model, depicting powerful women and violent conflicts resulting from injustice.

La langue berbère au Maghreb médiéval

Textes, contextes, analyses

Series:

Mohamed Meouak

La langue berbère au Maghreb médiéval constitue un nouvel apport aux études historiques et linguistiques dans la mesure où de nombreux matériaux sur la langue berbère font l’objet d’une monographie spécifique. Plusieurs faits de langue sont reliés par une trame précise et ils sont réunis afin de mettre en relief les indices textuels puisés dans diverses sources écrites en arabe et en berbère. Dans les quatre parties du livre, il est tour à tour question des apports de la documentation narrative, de la littérature hagiographique et des textes ibadites ainsi que de l’importance des contacts entre le berbère et les langues africaines à travers la littérature narrative et l’épigraphie islamique. Ce livre a été conçu comme un essai documentaire mais également afin d’attirer l’attention des chercheurs sur la présence relativement bien documentée de la langue berbère dans les textes produits en milieu arabo-musulman du Moyen Âge à l’époque moderne.

La langue berbère au Maghreb médiéval is a new contribution to the historical and linguistic studies in that many materials on the Berber language are the subject of a specific monograph. Several facts of language are connected by an accurate frame and are gathered to highlight textual clues collected from various sources written in Arabic and Berber. The four parts of the book treat contributions of narrative documentation, hagiographical literature and Ibadi texts and the importance of contacts between Berber and African languages through the narrative literature and Islamic epigraphy. This book was conceived as a documentary essay, but also to attract the attention of researchers on the relatively well-documented presence of the Berber language in the texts produced in Arab-Muslim environment from the Middle Ages to Modern era.