Naviguer par titre

You are looking at 1 - 10 of 15 items for :

  • History & Culture x
  • Primary Language: fr x
Tout effacer

Series:

Edited by Stefan Winter and Mafalda Ade

Aleppo and its Hinterland in the Ottoman Period is a collection of eleven essays in English and French by leading scholars of Ottoman Syria, drawing on new research in Turkish, Levantine and other archival sources. Focusing on both the city and its place in the wider region, the collection examines trade guilds and Christian settlement in Aleppo, Turkmen and Bedouin tribes in Aleppo’s interior, international trade and the establishment of an Ottoman commercial tribunal in the Tanzimat period, Aleppo and the rise of the millet system, the Belgian consular presence, Sufi networks in the province of Aleppo, the countryside of Antioch under the Egyptian occupation, and the urban revolt of 1850.

With contributions from Enver Çakar, Elyse Semerdjian, Charles Wilkins, Stefan Winter, Mary Momdjian, Bruce Masters, Sylvain Cornac, Mafalda Ade, Feras Krimsti, Nicolas Jodoin, Stefan Knost.

La littérature transculturelle franco-persane

Une évolution littéraire depuis les années 80

Series:

Esfaindyar Daneshvar

Après la révolution iranienne (1979), l’islamisme règne. Dès les années 80 les écrivains s’exilent dans le monde et en France. Malgré les écueils de l’intégration beaucoup ont continué à écrire péniblement en France dans une condition que Jacques Derrida a définie comme le « monolinguisme de l’autre ». Dans ce livre, Esfaindyar Daneshvar considère pour la première fois la genèse et l’évolution de la littérature franco-persane. Il analyse l’œuvre d’une dizaine d’auteurs et révèle les particularités de ces écrits dans le contexte d'une société multiculturelle, puis traite le processus d’une hybridation littéraire et identitaire qui confronte les vestiges d’un traditionalisme islamique à la modernité, discutant enfin la notion du transculturalisme des textes analysés.

ʿAli Qoli Jebādār et l'Occidentalisme Safavide

Une étude sur les peintures dites farangi sāzi, leurs milieux et commanditaires sous Shāh Soleimān (1666-94)

Series:

Negar Habibi

In ʿAli Qoli Jebādār et l’Occidentalism safavide Negar Habibi provides a fresh account of the life and works of ʿAli Qoli Jebādār, a leading painter of the late Safavid period. By collecting several of the artist's paintings and signatures Habibi brings to light the diversity of ʿAli Qoli Jebādār's most important works. In addition, the volume offers us new insights into both the artistic and socio-political evolution of Iranian society in the last days of pre-modern Iran. By carefully consulting the historical sources, Negar Habibi demonstrates the possibility of a female and eunuch patronage in the seventeenth-century paintings known as farangi sāzi, while suggesting the use of the term "Occidentalism" for those Safavid paintings that show some exotic and alien details of the Western world.

ʿAli Qoli Jebādār et l’Occidentalisme safavide offre un nouveau récit de la vie et des œuvres de ʿAli Qoli Jebādār. Recueillant plusieurs peintures et signatures de l'artiste, Negar Habibi expose à la discussion de divers titres royaux de l'artiste. ʿAli Qoli Jebādār et l'Occidentalisme safavide approfondit également nos connaissances sur l'évolution artistique et socio-politique de la société iranienne à l’aube du modernisme. En consultant sans cesse les sources historiques, Negar Habibi montre la possibilité du patronage féminin et eunuque dans les peintures connues sous le nom de farangi sāzi au XVIIe siècle, tout en suggérant l'utilisation d'un nouveau titre comme l'Occidentalisme pour ces peintures safavides qui montrent des détails exotiques et étrangers appartenant au monde occidental.




Liban. Mémoires fragmentées d’une guerre obsédante

L’anamnèse dans la production culturelle francophone (2000-2015)

Series:

Carla Calargé

Liban. Mémoires fragmentées d’une guerre obsédante examine les œuvres d’artistes, d’écrivains et de cinéastes francophones qui tentent d’initier un travail d’anamnèse de la guerre « civile » qui a ravagé le Liban entre 1975 et 1990. Calargé postule que la production culturelle des années 2000-2015 tente de combler le vide généré par l’absence d’un récit national qui raconte l’histoire contemporaine du pays. L’ouvrage explore des questionnements en rapport avec la nécessité de l’anamnèse mais aussi de ses limites dans une situation marquée à la fois par des traumatismes collectifs, par une compétition de mémoires partisanes en conflit et par une volonté officielle d’étouffer le passé récent et d’en gommer les traces.

In Liban. Mémoires fragmentées d’une guerre obsédante, Calargé focuses attention on the ways in which Francophone artists, writers, and filmmakers have revived the collective memory of the (un)civil war that ravaged Lebanon between 1975 and 1990. Their works both defy and critique the politics of forgetting that was actively pursued by the post-war leadership and attempt to fill a gaping void in the country’s national historical narrative. Nonetheless, such efforts are necessarily limited. They are limited by both the persistent feeling that the war is not (yet) over and by the limits of personal narratives in the absence of a national project that ensures and facilitates a collective memorialization of the war.

Series:

Hadrien Bru

La Phrygie Parorée et la Pisidie septentrionale deals with the history, the historical geography and the cultural sociology of Phrygia Paroreios and Northern Pisidia during the Hellenistic and Roman periods (IVth cent. BC – IVth cent. AD). This region of inner Anatolia, mostly inhabited by Pisidians and Phrygians, faced gradually the settlement of Greek, Macedonian, Jewish, Thracian, Lycian and Roman colonists who deeply modified the local cultures and geopolitics. With an approach based on epigraphic, archaeological, literary and numismatic sources, this work is the first historical synthesis devoted to a region showing strong cultural identities, which makes it essential to the understanding of the Graeco-Roman East.

La Phrygie Parorée et la Pisidie septentrionale traite de l’Histoire, de la géographie historique et de la sociologie culturelle de la Phrygie Parorée et du Nord de la Pisidie aux époques hellénistique et romaine (IVe s. av. J.-C.-IVe s. ap. J.-C.). Cette région de l’Anatolie intérieure, surtout peuplée par les Pisidiens et les Phrygiens, eut successivement à faire face à l’installation de colons grecs, macédoniens, juifs, thraces, lyciens et romains qui modifièrent en profondeur les cultures et la géopolitique locales. Grâce à une approche fondée sur l’examen des sources épigraphiques, archéologiques, littéraires et numismatiques, cet ouvrage constitue la première synthèse historique sur une région aux identités culturelles marquées, essentielle à la compréhension de l’Orient gréco-romain.

Series:

Martina Censi

Le Corps dans le roman des écrivaines syriennes contemporaines, de Martina Censi, explore les représentations du corps dans un corpus de romans en arabe publiés (entre 2004 et 2011) par six écrivaines syriennes. L’auteure conjugue l'analyse du texte littéraire avec la critique féministe et les études de genre. Par cette approche interdisciplinaire, Censi démontre que l'attention reservée par ces écrivaines aux représentations du corps féminin et masculin témoigne de leurs engagements dans la lutte pour l'émancipation des femmes, mais aussi, et surtout, dans celle pour l'affirmation de l'individu dans la société syrienne contemporaine. Les corps des personnages, marqués par leur différence unique, sont le lieu symbolique de la négociation entre les instances individuelles et collectives.

In Le Corps dans le roman des écrivaines syriennes contemporaines, Martina Censi explores the representation of the body in a selection of Arabic novels published (between 2004 and 2011) by six Syrian women authors. Taking an interdisciplinary approach, which combines analysis of the literary texts with Feminist Criticism and Gender Studies, Censi demonstrates that, by focusing on the representation of female and male bodies, these novelists deal not only with feminist issues related to women's emancipation. The author reveals that they also engage in a broader analysis concerning the status of the individual in contemporary Syrian society. Marked by their unique difference, the characters’ bodies become the symbolic location for the negotiation between individual and collective claims.

Les intellectuels juifs de Bagdad

Discours et allégeances (1908-1951)

Series:

Aline Schlaepfer

Les intellectuels juifs de Bagdad. Discours et allégeances (1908-1951) raconte l’histoire d’un groupe d’intellectuels juifs de langue arabe à Bagdad. Faisant usage de sources historiques, Aline Schlaepfer examine les stratégies que ceux-ci mirent en place pour s’assurer une présence permanente dans la sphère publique en Irak. En analysant leurs discours et leurs allégeances, l'auteure montre qu’ils ne cessèrent jamais de s’exprimer publiquement sur les débats politiques les plus sensibles en Irak: nationalisme, communautarisme, colonialisme, nazisme et fascisme. Cet ouvrage suit leur parcours à travers une première moitié de XXe siècle irakien particulièrement agitée: la révolution jeune-turque de 1908, la création de l’Etat irakien (1920), plusieurs coups d’Etat (1936 et 1941), et la création de l’Etat d’Israël (1948), qui conduisit finalement à leur départ d’Irak en 1951.

In Les intellectuels juifs de Bagdad. Discours et allégeances (1908-1951), Aline Schlaepfer focuses on a group of Arabic-speaking Jewish intellectuals in Baghdad. Making use of historical materials, the author examines how strategies were negotiated by Jewish intellectuals in order to maintain a presence in the Iraqi public sphere. By analysing their discourses and allegiances, she shows that they continuously expressed their views on the most sensitive political debates in Iraq, such as nationalism, sectarianism, colonialism, Nazism and fascism. This work follows their trajectory during a turbulent period in Iraqi history; the 1908 Young-Turk Revolution, the creation of Iraq (1920), several coups d’état (1936 et 1941), and the creation of the State of Israel (1948), eventually leading to their departure from Iraq in 1951.

La langue berbère au Maghreb médiéval

Textes, contextes, analyses

Series:

Mohamed Meouak

La langue berbère au Maghreb médiéval constitue un nouvel apport aux études historiques et linguistiques dans la mesure où de nombreux matériaux sur la langue berbère font l’objet d’une monographie spécifique. Plusieurs faits de langue sont reliés par une trame précise et ils sont réunis afin de mettre en relief les indices textuels puisés dans diverses sources écrites en arabe et en berbère. Dans les quatre parties du livre, il est tour à tour question des apports de la documentation narrative, de la littérature hagiographique et des textes ibadites ainsi que de l’importance des contacts entre le berbère et les langues africaines à travers la littérature narrative et l’épigraphie islamique. Ce livre a été conçu comme un essai documentaire mais également afin d’attirer l’attention des chercheurs sur la présence relativement bien documentée de la langue berbère dans les textes produits en milieu arabo-musulman du Moyen Âge à l’époque moderne.

La langue berbère au Maghreb médiéval is a new contribution to the historical and linguistic studies in that many materials on the Berber language are the subject of a specific monograph. Several facts of language are connected by an accurate frame and are gathered to highlight textual clues collected from various sources written in Arabic and Berber. The four parts of the book treat contributions of narrative documentation, hagiographical literature and Ibadi texts and the importance of contacts between Berber and African languages through the narrative literature and Islamic epigraphy. This book was conceived as a documentary essay, but also to attract the attention of researchers on the relatively well-documented presence of the Berber language in the texts produced in Arab-Muslim environment from the Middle Ages to Modern era.

Series:

Edited by Houari Touati

Ce livre présente une étude historique et culturel sur l'art figuration humaine et le portrait dans un contexte islamique médiéval basé sur des sources littéraires et iconographiques. Avec: Sheila Blair; Éloïse Brac de la Perrière; Oleg Grabar; Kata Keresztely; Mika Natif; Yves Porter; Houari Touati

This book presents an art historical and cultural study of human figuration and portraiture in a medieval islamic context, based on literary and iconographic sources. With contributions by: Sheila Blair; Éloïse Brac de la Perrière; Oleg Grabar; Kata Keresztely; Mika Natif; Yves Porter; Houari Touati

Regards français sur le coup d'État de 1921 en Perse

Journaux personnels de Georges Ducrocq et Hélène Hoppenot

Series:

Georges Ducrocq and Hélène Hoppenot

Edited by Yann Richard

Il existe peu de documents originaux pour permettre aux historiens de comprendre comment le coup d’État de Seyyed Ziya et de Reza Khan en 1921 s’est déroulé. Les journaux de deux diplomates français, Georges Ducrocq (attaché militaire) et Hélène Hoppenot (épouse du chargé d’affaires) nous donnent des informations de première main sur l’opinion publique et sur les activités des Britanniques ainsi que sur la vie quotidienne avant, pendant et après février 1921. Ils donnent des portraits contrastés de quelques uns des principaux politiciens iraniens et de personnages européens aussi importants que Starosselsky, Dickson et de nombreux autres.

Few original documents enable historians to understand how the 1921 coup of Seyyed Ziya and Reza Khan was staged. The diaries of two French diplomats, Georges Ducrocq (military attaché) and Hélène Hoppenot (wife of the French chargé d’affaires) give us first hand information on public opinion, on the British activities and on everyday life before, during and after February 1921. They give contrasting portraits of main Iranian politicians and of such important European actors as Starosselsky, Dickson, Norman and many others.