Naviguer par titre

You are looking at 1 - 10 of 10 items for :

  • Gender Studies x
  • Primary Language: fr x
Tout effacer

Identités françaises

Banlieues, féminités et universalisme

Series:

Mame-Fatou Niang

Identités françaises interroge les notions de périphérisation et d’identité nationale à travers une étude de discours sur les banlieues françaises. L’exploration du quotidien, au détriment de l'extraordinaire, invite le lecteur à reconsidérer les représentations des périphéries, et les processus qui créent citoyenneté et marginalité dans la France républicaine. L'accent est porté sur des expériences féminines dans des œuvres produites par des écrivains et artistes issus de ces espaces. Cette attention éclaire les parcours de femmes qui concentrent un ensemble de marginalités socio-économiques ou raciales. L’étude de ces intersections illuminent de nombreuses notions d’inclusion et de périphérisation. En plein débats autour d’une identité nationale une et indivisible, l’œuvre de Mame-Fatou Niang illumine des identités plurielles ancrées dans les banlieues françaises.

Identités françaises interrogates notions of marginalization and national identity through an analysis of French banlieues. The display of the quotidian, at the expense of the extraordinary, invites the reader to reconsider the most common images of these urban peripheries and the processes that create citizenship and marginality in republican France. The focus is on the female experience, in works produced by writers and artists from these peripheries. Banlieue women sit at the intersection of marginalities of race, gender and class. The study of these intersections illuminates multiple notions of identity, belonging and peripheralization. Amid the contemporary flare-ups and debates around a single and indivisible French national identity, Mame-Fatou Niang’s work brings to light plural identities rooted in France’s suburban spaces.

Une troisième vague féministe et littéraire

Les femmes de lettres de la nouvelle génération

Series:

Michèle Schaal

En France, les années 1990 constituent une période charnière pour la littérature et le féminisme. Cette décennie marque l’émergence d’une nouvelle génération d’écrivaines ainsi que d’une nouvelle génération de militant.e.s féministes. Une troisième vague féministe et littéraire de Michèle A. Schaal constitue une approche inédite car elle est la première à établir une connexion entre les deux mouvements. À travers une analyse interdisciplinaire—féministe, culturelle et littéraire—Schaal démontre comment ces deux mouvances ont abordé de manière similaire les questions identitaires et sexuelles qui émergent lors de cette décennie, notamment via l’analyse de quatre romans : Truismes de Marie Darrieussecq (1996), Les Jolies Choses de Virginie Despentes (1998), Viande de Claire Legendre (1999) et Garçon manqué de Nina Bouraoui (2000).

In France, the 1990s constituted a crucial era both for feminism and literature. This decade witnessed the emergence of a new generation of women writers, as well as of a new generation of feminist activists. Michèle A. Schaal’s Une troisième vague littéraire et féministe is the first study of its kind to establish a connection between both. Through an interdisciplinary approach—feminist, cultural, and literary—Schaal demonstrates how these young feminists and writers approached, in similar manners, the identity and sexuality-related debates that occurred during this decade, namely via an analysis of four novels: Truismes by Marie Darrieussecq (1996), Les Jolies Choses by Virginie Despentes (1998), Viande by Claire Legendre (1999) and Garçon manqué by Nina Bouraoui (2000).

Marie Darrieussecq

ou voir le monde à neuf

Series:

Colette Trout

In Marie Darrieussecq ou voir le monde à neuf, the first study in French of the novelist’s works to date, Colette Trout highlights the innovative qualities of her writing. Darrieussecq treats the themes of female sexuality, the search for identity, or the confrontation with death through a variety of narrative forms, melding the realistic with the fantastic. Giving special attention to the transgressive and courageous nature of Darrieussecq’s texts, Trout depicts her fearless deconstruction of the clichés that paralyze our thinking. Like an archeologist of the word, the author digs under multiple layers of language to return to words their power to “show us the world anew.”


Dans Marie Darrieussecq ou voir le monde à neuf, première étude en français sur l’ensemble des textes de l’écrivaine à ce jour, Colette Trout met en lumière les qualités novatrices de son écriture. Darrieussecq aborde les thèmes de la sexualité féminine, de la recherche identitaire, ou de la confrontation avec la mort à travers une variété de formes, combinant style réaliste et fantastique. Trout souligne le côté transgressif et courageux de cette œuvre car Darrieussecq n’hésite pas à débusquer les clichés qui figent notre pensée. Véritable archéologue du verbe, elle creuse les différentes couches du langage pour redonner aux mots le pouvoir de « faire voir le monde à neuf ».

Series:

Edited by Efstratia Oktapoda

Mythes et érotismes propose une réflexion neuve sur l’Érotisme en rapprochant l’érotique et le mythe dans la production littéraire et culturelle de l’extrême contemporain. Par la diversité des thèmes et des écrivains analysés, la multitude des approches et des points de vue théoriques, méthodologiques et textuels proposés, l’ouvrage se veut une exploration profonde de la littérature érotique, une cartographie moderne des nouvelles tendances d’écriture, masculine et féminine, et des mariages des genres de l’extrême contemporain. Le mythe de l’érotisme constitue un outil de l’idéologie, des croyances de la société, un discours et un métadiscours. Par sa double approche épistémologique, du Mythe et de l’Érotisme, cette étude vise à renouveler les études féminines et les études de genre dans les littératures et les cultures françaises et francophones.

Series:

Edited by Frédérique Chevillot and Colette Trout Hall

Les femmes rebelles et/ou criminelles seraient-elles plus monstrueuses que leurs homologues masculins parce qu’elles transgressent la construction socio-sexuée d’une élusive « nature féminine »? La représentation de la rébellion et de la criminalité des femmes par les écrivaines d’expression française soulève la question de la représentation de la violence tout autant que celle de la violence de cette représentation, à travers le temps mais aussi à travers l’espace. Ce n’est que très récemment qu’écrire a commencé de ne plus être vécu par les femmes dans la violence de la transgression; qu’en devient-il dès lors que celles-ci écrivent pour revendiquer leur propre violence? N’y a-t-il pas là une rébellion scripturale et sociétale doublement subversive? « Une violence à soi » tel pourrait être le sous-titre de cet ouvrage qui, dans une perspective résolument féministe, s’adresse à un lectorat pluridisciplinaire. Son originalité tient en ce qu’il offre, par le biais de disciplines telles que l’histoire, la psychanalyse ou la linguistique, ainsi que sous l’angle de théories récentes sur la narratologie, le postcolonialisme, le traumatisme ou la glottophagie, une diversité d’approches sur un sujet d’actualité trop longtemps resté tabou.

Scènes des genres au Maghreb

Masculinités, critique queer et espaces du féminin/masculin

Series:

Edited by Claudia Gronemann and Wilfried Pasquier

Dans la lignée des études postcoloniales et des études sur le genre, Scènes des genres au Maghreb examine les manifestations du genre dans différentes formes d’expression artistique de l’espace franco-maghrébin. Ce volume réunit les réflexions et analyses captivantes de spécialistes en littérature, cinéma et linguistique dans le but d’éclairer la fonction structurante des mythes génériques et de souligner l’impact social des images et des codes genrés ainsi que leur incidence dans les différents champs artistiques. D’Isabelle Eberhardt à Yasmina Khadra en passant par Bernard-Marie Koltès, Assia Djebar, Abdelkébir Khatibi ou Rachid Boudjedra, la littérature du (ou en rapport avec le) Maghreb y occupe une place de choix, à côté d’œuvres cinématographiques de Julien Duvivier, Mehdi Ben Attia ou encore Merzak Allouache. L’ouvrage, qui aborde en outre la question de la musique (raï) et des traditions iconographiques et culturelles, interroge ainsi l’ensemble des modes de création, réécriture, subversion ou perpétuation des mythes.

Témoignages fictionnels au féminin

Une réécriture des blancs de la guerre civile algérienne

Series:

Névine El Nossery

Face à un réel qui avait atteint une violence innommable et par défaut de consensus historique, les romancières algériennes, fatalement ébranlées par la recrudescence de la violence en Algérie avec la montée de l’intégrisme islamiste des années 1990, se sont armées de leur plume pour combattre cet obscurantisme impétueux. Tout en reconnaissant la difficulté de dire l’horreur, l’écriture romanesque fonctionne comme un détour, le seul souvent possible pour appréhender l’inimaginable et représenter l’irreprésentable et, surtout, en rendre compte pour ceux qui ne savent pas ou refusent tout simplement de le croire.
Témoignages fictionnels au féminin analyse les rapports existant entre le factuel et le fictionnel, entre témoigner et raconter, dans une conjoncture où de telles frontières semblent floues. À travers l’étude des « témoignages fictionnels » d’Assia Djebar, Malika Mokeddem, Leïla Marouane et Latifa Ben Mansour, ce livre tente de répondre à cette question si épineuse: jusqu’à quel degré la littérature est-elle capable de transcender sa propre littérarité à travers un mode d’expression figurative qui représente le réel même? En d’autres termes, comment la volonté de dire la vérité peut-elle s’allier à l’envie de faire de la fiction, sans que la question éthique compromette l’intention esthétique? Bref, comment écrire une fiction du réel?

Jean Genet

Une écriture des perversions

Series:

Geir Uvsløkk

Jean Genet. Une écriture des perversions est la première étude consacrée entièrement au sujet de la perversion dans l’œuvre de Jean Genet (1910-1986). Ce sujet – primordial pour Genet – est ici analysé selon trois perspectives à la fois distinctes et profondément liées : les perversions morales, les perversions sexuelles et les perversions textuelles.
Voleur, pédéraste et écrivain, Genet attaque la société dite « normale » en arborant ses « perversions » au grand jour. En même temps, il subvertit la dichotomie perversion/normalité et chante la gloire de ceux qui osent se libérer du discours normatif. Car, comme il le dit lui-même, Genet ne voit pas double : il voit « le double des choses ».

L’Énigme-poésie

Entretiens avec 21 poètes françaises

Series:

John C. Stout

L’Énigme-poésie présente une série d’entretiens avec vingt-et-une poètes françaises contemporaines. Une grande diversité de voix et d’approches face à l’objet poème se fait entendre dans ces discussions exceptionnelles. A travers un dialogue en profondeur, chaque poète cherche à définir et à explorer sa conception et sa pratique de la poésie. Les écrivaines reconnaissent toutes l’influence des ancêtres poétiques, surtout celle des poètes de la modernité française et européenne. Ces entretiens fournissent une excellente introduction à la poésie française contemporaine, ce volume s’adressant à la fois aux universitaires et à un plus large public qui essaie de s’orienter face à la production poétique actuelle. Les échanges servent aussi de guide permettant aux lecteurs et aux lectrices de découvrir des oeuvres et des pratiques individuelles richement impressionnantes qui méritent d’être infiniment mieux connues. La question du féminisme revient, certes, souvent dans ces entretiens mais la plupart des poètes interviewées expriment une certaine ambivalence à l’égard d’étiquettes parfois trop contraignantes.

Series:

Edited by Lawrence R. Schehr

The essays collected in this volume address and illuminate a number of works, both canonic and not, in French literature and culture through the use of queer theory as it pertains to a European, and specifically, French, context. The volume brings together studies of classic literature and film, including Balzac, Genet, and Godard, and juxtaposes these works with works by lesser-known artists as well as with implicit and explicit theoretical understandings of “queer.” This volume will be of interest to all researchers in French literature and culture and to those interested in the ramifications of queer theory in a contemporary context.