Naviguer par titre

You are looking at 1 - 10 of 20 items for :

  • Literary Relations x
  • Primary Language: fr x
Tout effacer

Chateaubriand

Une identité trinitaire

Series:

Béatrice Didier

Par sa situation historique, par la variété des expériences qu'il a vécues, Chateaubriand dans les Mémoires d'Outre-tombe semble parfois être pris de vertige : comment affirmer qu'il est bien le même ? La défense de la liberté lui semble être une constante de son identité. Mas ce combat suffit-il à gommer ses contradictions ? N'y a-t-il pas des failles dans le portrait qu'il entend donner de lui-même ? Faut-il les camoufler, ou permettent-elles, au contraire, d'explorer la richesse d'un (ou plusieurs) moi virtuel qui sous-tendrait toute son existence et que cet « autre moi » de l’écrivain ne parvient pas non plus à épuiser complètement ?

Boris Vian, faiseur de hoax

Pour une démystification de l’Affaire Vernon Sullivan

Series:

Clara Sitbon

Boris Vian, faiseur de hoax : pour une démystification de l’Affaire Vernon Sullivan propose la première véritable théorie du canular, ou hoax littéraire : Qu’est-ce qu’un hoax littéraire ? Comment se manifeste-t-il ? Quelles en sont les conséquences sur la fonction de l’auteur ?
S’inspirant de grands théoriciens de la littérature tels Roland Barthes, Michel Foucault ou Jacques Derrida, Clara Sitbon applique sa toute nouvelle théorie des hoaxes littéraires à des exemples tirés des littératures française, britannique et australienne et, ce faisant, parvient à établir la première typologie des hoaxes. Plus précisément, à travers une analyse détaillée de l’Affaire Boris Vian/Vernon Sullivan (1946-1950) comme fil rouge, Clara Sitbon démontre habilement que le hoax littéraire peut être un outil d’analyse littéraire de qualité. Plus important encore, elle prouve que les auteurs pseudonymes, ces compagnons d’infortunes de leurs créateurs ont, eux aussi, une légitimité littéraire.

Boris Vian, faiseur de hoax : pour une démystification de l’Affaire Vernon Sullivan offers the first comprehensive theory of literary hoaxes: What are they? How can recognise them? How do they work? What are their consequences on the notion of authorship?
Drawing on literary theorists such as Roland Barthes, Michel Foucault and Jacques Derrida, Clara Sitbon applies her theory to a range of hoaxes in French, British and Australian literatures, thereby providing a detailed typology of hoaxes. More particularly, through detailed analysis of the Boris Vian/Vernon Sullivan Affair (France, 1946-1950) as a case study for her theory, Clara Sitbon cleverly demonstrates that the literary hoax can indeed be a useful analytical tool in literary criticism. More importantly, she proves that pseudonymous authors can indeed have a literary legitimacy.

Series:

Edited by Annelies Schulte Nordholt and Paul J. Smith

Jeux de mots célèbre le pouvoir créateur des jeux de langage dans la littérature de Rabelais à nos jours. Calembour, mot-valise, bon mot, néologisme, mot-fétiche : ce volume collectif s’attache au jeu de mots littéraire dans des domaines aussi variés que l’onomastique littéraire et l’écriture à contraintes, aussi bien dans la prose que dans la poésie. Les études de spécialistes ici réunies montrent comment, de Rabelais à Richard Millet en passant par Roussel et Roubaud et de Mallarmé à Fargue en passant par Apollinaire et le ‘nonsense verse’, la prose et la poésie explorent la productivité des mots, leur pouvoir de métamorphose et leur aptitude à faire infiniment glisser le sens. Le volume se termine par une ouverture sur le jeu de mots en philosophie et au cinéma.

Jeux de mots celebrates the creative power of wordplay from Rabelais to present times. Puns, portmanteaus, ‘bon mots’, neologisms, fetish-words: this collective volume focuses on literary wordplay in very different fields such as literary onomastics and constrained writing, both in prose and in poetry. Specialists in the field show how, from Rabelais to Richard Millet through Roussel and Roubaud and from Mallarmé to Fargue through Apollinaire and ‘nonsense verse’, prose and poetry explore the productivity of words, their power of metamorphosis and their capacity to make meaning shift. The volume ends with a section on wordplay in philosophy and the cinema.

Series:

Emmanuel Bruno Jean-François

Face à la surenchère des représentations médiatiques, artistiques et iconographiques de la violence, en quoi consiste le contre-discours qu’articulent les littératures francophones émergentes pour penser les violences du monde contemporain ? En adoptant une approche comparatiste et largement interdisciplinaire, mettant en évidence le travail esthétique et l’engagement éthique d’écrivains issus d’aires géographiques diverses, Emmanuel Bruno Jean-François tente, dans Poétiques de la violence et récits francophones contemporains, de répondre à cette question en mettant en dialogue des récits qui, au constat d’une représentation en crise, d’une banalisation et d’un étalage de la violence, procèdent d’un effet de rupture pour mettre en scène ‘l’irreprésentable.’ En explorant les contours de ces poétiques plurielles de la violence en contexte francophone et postcolonial, cette étude nous invite à une lecture transnationale des enjeux thématiques, éthiques et esthétiques qu’elles soulèvent.

In his comparative interdisciplinary study, Poétiques de la violence et récits francophones contemporains, Emmanuel Bruno Jean-François examines what constitutes the counter-discourse that emerging Francophone literatures articulate to think through the dynamics of violence in our contemporary world in view of the proliferation of artistic, iconographic and media representations of violence effecting our perception of our environment. In the context of the trivialization of violence, and the crisis of representation that this phenomenon produces, he underscores both the aesthetic and ethical engagement of writers from a wide range of geographical regions, by bringing together literary texts that develop a new poetics of violence, characterized by a break in the aesthetic values usually associated with the ‘unrepresentable.’ By exploring the stylistic, historical and thematic contours of these Francophone and postcolonial texts, his study invites us to better understand the thematic, aesthetic and ethic issues they raise.

Series:

Beatrijs Vanacker

In Altérité et identité dans les « histoires anglaises » au XVIIIe siècle. Contexte(s), réception et discours Beatrijs Vanacker offers new insights into the widespread Anglomania-movement that pervaded French literary and cultural life during the 18th century. She examines the ambivalent discourse on literary and cultural “Englishness” as it took form in a wide array of non-fictional textual practices (French travel literature, literary journals,…). She also analyses the sociocultural and literary dynamics at work in a corpus of histoires angloises, by making use of concepts drawn from the fields of discourse analysis and Imagology.

Dans Altérité et identité dans les « histoires anglaises » au XVIIIe siècle. Contexte(s), réception et discours Beatrijs Vanacker présente une vue inédite sur le mouvement d’Anglomanie qui a inondé la littérature et la culture françaises au XVIIIe siècle. Cet ouvrage contient une étude du discours ambivalent au sujet de l’anglicité, littéraire et culturelle, tel qu’il prit forme dans les récits de voyage et les journaux littéraires en France, et présente une analyse des dynamismes socio-culturels et littéraires mis en œuvre dans un corpus d’histoires angloises, ayant recours à des concepts de l’analyse du discours et de l’Imagologie.

Rousseau et la Bible

Pensée du religieux d'un Philosophe des Lumières

Series:

Geneviève Di Rosa

Le rapport au texte biblique est de toute évidence une voie d’entrée privilégiée pour qui veut étudier les représentations du religieux au XVIIIe siècle. A un moment où une méfiance bien plus ancienne vis-à-vis de L’Ancien Testament s’étend pareillement au Nouveau perçu lui aussi comme fabrique et donc, pour une part au moins, comme imposture, le cas Rousseau montre exemplairement comment la Bible, pour être de moins en moins appréhendée comme une Vérité Révélée, reste toujours un intertexte littéraire de toute première grandeur et sans doute même plus influent que jamais. La présente étude interroge donc les diverses représentations de Jean-Jacques lecteur de la Bible, ses réécritures de narrations bibliques et le retour, tout au long de son oeuvre, de schèmes de pensée chrétiens et christiques.

The relation to the Biblical text is a privileged starting point for anyone interested in studying eighteenth-century religious representations. At a time when an old suspicion towards The Old Testament reverberates on The New Testament which is also perceived as man-made and thus partly as a sham, the example of Rousseau demonstrates how the Bible, although less and less considered as a Revealed Truth, remains a primary literary intertext, probably more influent than ever. The present study interrogates the different representations of Jean-Jacques as a reader of the Bible, his rewritings of Biblical narratives and the presence of Christian and Christ-like ways of thinking throughout his work.

Series:

Michał Obszyński

Manifestes et programmes littéraires aux Caraïbes francophones étudie les textes manifestaires et programmatiques publiés aux Caraïbes francophones durant le XXe siècle. Il fait apparaître les enjeux esthétiques et idéologiques qui sous-tendent les débats littéraires en Haïti et aux Antilles françaises. Il montre également l’évolution de ces manifestes au gré des mutations socio-politiques et intellectuelles de cette période.
De la génération de La Ronde à la littérature-monde, en passant par, entre autres, l’indigénisme, la négritude, le réalisme merveilleux et la créolité, Michał Obszyński dresse un large panorama des principaux projets littéraires de la Caraïbe francophone. Son ouvrage permet de mieux comprendre l’émergence de ces courants littéraires et montre le rôle vital du manifeste dans leur formation et leur diffusion.


Manifestes et programmes littéraires aux Caraïbes francophones analyses the manifestoes and programmatic texts published in the French speaking Caribbean since the beginning of the twentieth century until present times. It uncovers the aesthetic and ideological issues underlying the literary debates in Haiti and the French West Indies. It also shows the evolution of these manifestos according to the socio-political and intellectual changes of that period.
From the generation of La Ronde to the concept of littérature-monde, through, inter altra, indigénisme, négritude, réalisme merveilleux or créolité, Michał Obszyński provides a broad overview of the major literary projects of the French speaking Caribbean. His work sheds light on the emergence of these literary movements and shows the vital role of the manifesto in their establishment and propagation.

Philologie et théâtre

Traduire, commenter, interpréter le théâtre antique en Europe (XVe – XVIIIe siècle)

Series:

Edited by Véronique Lochert and Zoé Schweitzer

Après avoir été longtemps réduites à des recueils de sentences morales ou à des modèles rhétoriques, les pièces des grands dramaturges grecs et latins reconquièrent, à la fin du XVe siècle, une part importante de leur théâtralité. Le travail des traducteurs, situé au carrefour de l’explication philologique et de l’appropriation culturelle, est un élément essentiel de ce renouveau.
Le théâtre occupe une place centrale parmi les œuvres antiques éditées et commentées par les Renaissants, et dans leurs réflexions sur l’Antiquité, mais pose de nombreux problèmes d’interprétation. Comment lire ces textes destinés à la scène et dont une pleine compréhension engage le ressaisissement d’un monde révolu?
Les contributions réunies dans ce volume explorent la diversité des pratiques européennes du XVe au XVIIIe siècle afin de mieux mettre en valeur le rôle joué par la traduction dans le nouveau statut du texte dramatique. Elles éclairent la dimension herméneutique de la traduction, son apport à la réflexion théorique sur le théâtre et la place du spectacle antique dans la Querelle des Anciens et des Modernes.

Series:

Edited by Sjef Houppermans, Manet van Montfrans and Annelies Schulte Nordholt

Historiographie de l’antiquité et transferts culturels

Les histoires anciennes dans l’Europe des XVIIIe et XIXe siècles

Series:

Edited by Chryssanthi Avlami, Jaime Alvar and Mirella Romero Recio

De Giambattista Vico à J. G. Herder et de B. G. Niebuhr à Théodore Mommsen, les essais réunis dans ce volume nous proposent des lectures stimulantes d’un certain nombre d’œuvres majeures des Lumières et de la période post-révolutionnaire. Le livre est divisé en deux parties : la première, intitulée « Questions d’historiographie » permettra aux lecteurs d’appréhender, à travers l’analyse des récits d’histoire ancienne, les mutations du discours historique pendant le XVIIIe et le XIXe siècle. La seconde partie, intitulée « Questions de transferts culturels » , porte sur la diffusion du savoir classique dans l’Europe, notamment à travers l’analyse des mécanismes de réception.
Mots clés : Antiquité et Modernité, historiographie, philosophies de l’histoire, échanges culturels, usages politiques de l’histoire, identité nationale et nationalisme.