Naviguer par titre

You are looking at 1 - 3 of 3 items for :

  • Bibliotheca Wittockiana x
  • African Studies x
  • Primary Language: fr x
Tout effacer

Ta:rikh Mandinka de Bijini (Guinée-Bissau)

La mémoire des Mandinka et des Sòoninkee du Kaabu

Séries:

Cornelia Giesing and Valentin Vydrine

Ce tome présente le Ta:rikh Mandinka, un manuscrit rédigé en Arabe et en Mandinka, originaire du village de Bijini en Guinée-Bissau. Inédit jusqu’à présent, le manuscrit consiste en une compilation structurée et très originale sur le Kaabu, réunissant divers récits et chroniques focalisant les débuts mythiques et la chute de cet « empire » païen au milieu du 19ième siècle.
Deux versions du manuscrit et plusieurs interprétations (lectures) du Ta:rikh sont reproduites, transcrites, traduites et analysées en tenant compte de questions philologiques, historiques et anthropologiques. L'analyse regarde la communauté cléricale de Bijini en tant que lieu de transmission de savoirs dans un contexte local et régional.
Le point focal du livre est l’importance de la diaspora cléricale des Mandinka et Jaakanka (Jakhanké) dans le processus de la construction de l’histoire de l’ « empire » sòoninkee du Kaabu en Sénégambie. Le tome contient un glossaire des noms et des termes mentionnés par les sources, des illustrations, des tableaux, des cartes et des photographies.

This volume presents a hitherto unpublished manuscript written in Arabic and Mandinka from the muslim village of Bijini in Guinea-Bissau, the Ta:rikh Mandinka, a unique and structured compilation unfolding the pagan "empire" of Kaabu from it's mythical beginnings to it's downfall in the nineteenth-century. Two existing manuscript versions and several oral interpretations of the Ta:rikh are reproduced, transcribed, translated, compared and analysed considering philological, historical and social-anthropological issues (chaps. 1-3). The fourth chapter deals with the clerical community of Bijini as a place of knowledge-transfer in it's local setting and within regional networks.
The focus of the book is on the importance of the Mandinka and Jakhanka clerical diaspora in the making of the history of the Sooninkee "empire" of Kaabu in Senegambia. The volume contains a glossary of names and terms mentioned in the sources and is illustrated with maps, photographs and drawings.

Entretiens avec Bala Kanté

Une chronique du Manding du XXème siècle

Séries:

Jan Jansen and Diarra Mountaga

This book is a bilingual (Maninkakan [ Malinké] - French) presentation of narratives by an old blacksmith, Bala Kanté. The narratives are strikingly coherent in the sense that they use use indigenous models for historic causation to recount of the changes Mali has gone through in the 20th century. Though the narratives often recount well-known oral traditions, Bala Kanté embeds them in an argument which is highly original. Hence, the texts are of great interests for both historical and literary research. Moreover, the book contains archival material about the Sobara region where Bala Kanté lived most of his life and which marginal but unique history may be a prerequisite for Kanté's unique oeuvre.

Afrique plurielle

Études de littérature comparée.

Séries:

Albert S. Gérard

Les textes rassemblés dans Afrique plurielle mettent en relief quelques aspects de la foisonnante diversité littéraire du continent. Commençant par l'Afrique dite francophone, l'auteur évoque d'abord la littérature bilingue, arabe-français, du Maghreb; il décrit les rapports entre le roman sénégalais contemporain, la tradition locale d'historiographie arabe et les épopées orales en langues vernaculaires; il définit la spécificité littéraire du Zaïre, ancienne colonie belge. Un deuxième groupe d'essais initie le lecteur à des aspects peu connus des littératures anglophones et lusophones, s'attardant en passant à un des premiers maîtres du roman africain, Thomas Mofolo. Les chapitres suivants traitent des problèmes linguistiques que rencontre l'écrivain africain écartelé entre trois modes d'expression: son idiome maternel, qui n'existe souvent que dans l'oralité, la langue européenne de l'ancien colonisateur, encore inaccessible à la majorité de son peuple, et le parler créole qui est en train de se développer dans les centres urbains. S'inspirant enfin de son expérience personnelle, Albert Gérard définit une méthode pour l'historiographie littéraire d'un continent dont presque chaque état est lui-même une entité complexe: polyethnique et plurilingue.