Browse results

You are looking at 121 - 130 of 373 items for :

  • Status (Books): Published x
  • Primary Language: French x
Clear All

Series:

Edited by Annelies Schulte Nordholt

Raczymow, Wajsbrot, Lecadet, Wajcman, Orner, Aaron, Cormann, Modiano… Oler, Cohen, Perec, Federman, Kofman, Burko-Falcman, Meschonnic, Vargaftig, Goscinny… Qu’ont en commun ces deux ensembles d’auteurs juifs-français, qui diffèrent tant par le genre et le style de leurs œuvres ? Les premiers, nés après la Libération, enfants ou petits-enfants des survivants de la Shoah, n’étaient pas là, c’est pourquoi ils ne peuvent témoigner de ce qui pourtant a déterminé tout leur être. Les seconds, nés peu avant ou pendant l’Occupation, appartiennent à la minorité d’enfants qui survécurent miraculeusement aux persécutions, cachés dans des institutions ou chez des familles. Etaient-ils là, eux qui étaient généralement trop jeunes pour vivre consciemment ce qui leur arrivait ? Enfants de survivants ou survivants-enfants, leur expérience commune serait alors d’appartenir à l’après, de témoigner de l’après-Auschwitz, de la difficile transmission et élaboration de la Shoah, dans l’univers d’aujourd’hui. « Témoins absents » ou par procuration, ces auteurs sont à la fois le témoin de leurs aînés et, de plus en plus, témoins d’eux-mêmes, de leur propre expérience de l’après. Par des textes inédits des auteurs en question, des essais théoriques et des études critiques, le présent recueil espère mieux faire connaître la vaste et riche panoplie de leurs œuvres.

Series:

Edited by Marcel Vuillaume

Le titre de ce numéro des Cahiers Chronos fait allusion à la notion d’ origo forgée par Karl Bühler et à sa thèse selon laquelle ici et maintenant définissent, respectivement pour l’espace et pour le temps, le point zéro de tout repérage déictique et sont donc, avec le pronom je, les embrayeurs (indexicaux) par excellence. Cette théorie, qui a connu un succès considérable auprès des linguistes, n’a pas eu que des effets positifs, car, en s’imposant comme une sorte de postulat, elle a bridé la réflexion sur les indexicaux et plus particulièrement sur ici et maintenant, sur leur statut et sur leur conditions d’emploi. Mais aujourd’hui, on prend heureusement conscience des lacunes que présente la recherche dans ce domaine, et l’ambition du présent volume est justement de participer à l'effort collectif entrepris pour les combler. Il s’adresse donc à tous les linguistes qui s’intéressent aux indexicaux et aux spécificités de leur fonctionnement.

Ta:rikh Mandinka de Bijini (Guinée-Bissau)

La mémoire des Mandinka et des Sòoninkee du Kaabu

Series:

Cornelia Giesing and Valentin Vydrine

Ce tome présente le Ta:rikh Mandinka, un manuscrit rédigé en Arabe et en Mandinka, originaire du village de Bijini en Guinée-Bissau. Inédit jusqu’à présent, le manuscrit consiste en une compilation structurée et très originale sur le Kaabu, réunissant divers récits et chroniques focalisant les débuts mythiques et la chute de cet « empire » païen au milieu du 19ième siècle.
Deux versions du manuscrit et plusieurs interprétations (lectures) du Ta:rikh sont reproduites, transcrites, traduites et analysées en tenant compte de questions philologiques, historiques et anthropologiques. L'analyse regarde la communauté cléricale de Bijini en tant que lieu de transmission de savoirs dans un contexte local et régional.
Le point focal du livre est l’importance de la diaspora cléricale des Mandinka et Jaakanka (Jakhanké) dans le processus de la construction de l’histoire de l’ « empire » sòoninkee du Kaabu en Sénégambie. Le tome contient un glossaire des noms et des termes mentionnés par les sources, des illustrations, des tableaux, des cartes et des photographies.

This volume presents a hitherto unpublished manuscript written in Arabic and Mandinka from the muslim village of Bijini in Guinea-Bissau, the Ta:rikh Mandinka, a unique and structured compilation unfolding the pagan "empire" of Kaabu from it's mythical beginnings to it's downfall in the nineteenth-century. Two existing manuscript versions and several oral interpretations of the Ta:rikh are reproduced, transcribed, translated, compared and analysed considering philological, historical and social-anthropological issues (chaps. 1-3). The fourth chapter deals with the clerical community of Bijini as a place of knowledge-transfer in it's local setting and within regional networks.
The focus of the book is on the importance of the Mandinka and Jakhanka clerical diaspora in the making of the history of the Sooninkee "empire" of Kaabu in Senegambia. The volume contains a glossary of names and terms mentioned in the sources and is illustrated with maps, photographs and drawings.

Carthage ou la flamme du brasier

Mémoire et échos chez Virgile, Senghor, Mellah, Ghachem, Augustin, Ammi, Broch et Glissant

Series:

Bernadette Cailler

Carthage ou la flamme du brasier part d’une suite poétique d’Edouard Glissant, intitulée « Carthage », incluse dans Le sel noir (1960). Creuset des plus fructueux, ce texte a rapidement suscité chez Bernadette Cailler le désir d’explorer d’autres incarnations textuelles contemporaines de ce regard porté sur l’ancienne Carthage. Dans ce cheminement, deux grands noms du passé, à savoir Virgile et Augustin, se sont également très tôt intégrés à la recherche. En effet, le lecteur découvrira que, d’une manière ou d’une autre, Virgile apparaît dans tous les textes étudiés ici. Quant à Augustin, ses textes imprègnent de leurs traces deux des œuvres examinées dans cet ouvrage. Ce va-et-vient entre temps et espaces a donc pris forme de l’étude même de quelques auteurs du 20e siècle et de celui qui vient de commencer. A ce regard porté sur l’œuvre glissantienne et les anciens s’ajoutent une lecture de textes par Léopold Sédar Senghor, Fawzi Mellah, Moncef Ghachem, Kebir Mustapha Ammi, ainsi qu’une méditation de certains aspects de La mort de Virgile par Hermann Broch. Développant son étude, Bernadette Cailler est amenée à examiner diverses relations textuelles à l’épique, plus généralement aux « textes fondateurs » et, ce faisant, à réfléchir aussi à la dialectique pouvant exister entre agression, sacrifice et massacre.

Diderot, Sénèque et Jean-Jacques

Un dialogue à trois voix

Series:

Eric Gatefin

Dans l’ Essai sur les règnes de Claude et de Néron, dernier texte publié de son vivant, Diderot dresse un portrait élogieux du philosophe Sénèque, dont l’action et les préceptes devraient être, selon son apologiste, l’objet d’une égale admiration. Exploitant l’opinion des uns, contestant les parti-pris des autres, le défenseur du sage stoïcien tente de donner de l’éclat à l’action du philosophe et de pousser le lecteur à partager son enthousiasme. Toutefois, l’univocité du discours ne peut cacher une interrogation de Diderot sur la réussite du programme qu’il s’est fixé. Cette étude sur l’apologie de Sénèque s’efforce de montrer que ce questionnement est en bien des points comparable à celui qui hante Rousseau dans ses Dialogues. Inquiets de voir certains préjugés prendre la forme de vérités incontestées, Diderot et Jean-Jacques veulent fixer pour la postérité une image favorable, presque idéale de l’homme qu’ils défendent. Dans le sillage d’un auteur dont l’objectif principal est de démontrer son innocence absolue, le défenseur de Sénèque ne se résout pas à ne pas avoir le dernier mot, révélant, au-delà de l’importance d’un enjeu qui dépasse le cadre de l’Antiquité romaine, une facette étrange et inattendue de son personnage.

Series:

Sylvain Santi

A l’heure où l’œuvre de Georges Bataille a acquis une nouvelle dimension avec la publication de ses romans et de ses récits dans la Pléiade, il est temps de reconnaître toute son importance au mot de poésie qui, dans son œuvre, éclaire le mieux le rapport complexe que cet auteur entretint avec la littérature, tous genres confondus. Bien que le temps soit révolu où les études critiques consacrées à Bataille se contentaient, quand elles prenaient la peine de le faire, de reléguer la poésie au rang de question mineure, force est de constater que celle-ci reste encore marginalisée et mal comprise dans les études les plus récentes.
La méditation de Bataille n’est pas d’un bloc. Fragmentaire, elle est plutôt faite de reprises incessantes où chaque fois la question de la poésie est rejouée, abordée à partir d’un biais nouveau, comme si Bataille trouvait dans cette multiplication des angles d’attaque la meilleure manière de s’approcher d’un objet qu’il savait le plus fuyant.
Ainsi, seront tour à tour envisagés les rapports que Bataille entretint avec le surréalisme et plus particulièrement avec l’écriture automatique ; l’articulation qu’il voulut opérer entre la poésie et l’expérience ; la manière dont il se servit du sacrifice pour penser les modalités de l’écriture de la poésie ; la façon dont il se mit en jeu dans les poèmes et les rapports que cette mise en jeu entretient avec celle qu’il tenta à travers ses fictions ; la question enfin de la communauté avec laquelle ses méditations trouvent peut-être leur plus grand accomplissement, si bien que ce qui se formule alors est sans doute ce qui, de cette œuvre, nous interroge le plus aujourd’hui.

Series:

Michel Sirvent

Après une introduction synthétique offrant une vue d'ensemble de l'œuvre de Georges Perec et de sa réception critique, le livre met en lumière la diversité des genres, des registres et des stratégies d'écriture pratiqués par l'auteur de La Vie mode d'emploi. L'enjeu dépasse les questions souvent débattues du mélange des genres, du métissage ou de l'hybridation. Il s'agit avant tout de dialogues, de la prise en compte des différences radicales des discours en présence, notamment entre fiction et autobiographie. Face à une œuvre foncièrement polymorphe, l'approche se veut multipolaire et résolument ouverte, refusant toute clôture générique, thématique ou biographique. Ainsi, l'examen approfondi d'un livre comme W ou le souvenir d'enfance éclaire la complexité des relations entre texte et péritexte. L'accent mis sur le montage de récits antithétiques donne lieu à une approche comparatiste: de Faulkner à Barthes et Robbe-Grillet. L'importance accordée au dialogue des genres permet d'inscrire l'œuvre dans le contexte plus large de la Nouvelle Autobiographie. Souligner le rôle primordial des contraintes ouvre sur des problèmes théoriques relatifs aux différentes stratégies de lecture mises en jeu. La nouvelle place donnée à l'espace textuel conduit à réfléchir sur un aspect longtemps négligé de la poétique perecquienne : la dimension scriptographique. Celle-ci n'est plus perçue comme une composante externe et contingente (paratextuelle), mais participe pleinement de la textualité de l'œuvre.

Series:

Edited by Noëlle Benhamou

Maupassant occupe une place à part dans les lettres françaises. S’il jouit d’une grande popularité auprès du lectorat et des élèves de l’enseignement secondaire où ses contes et romans sont beaucoup étudiés, il semble moins intéresser l’université et les institutions françaises. En dehors des célébrations de sa mort et de sa naissance, rares sont les numéros de revues et les ouvrages collectifs qui lui ont été consacrés. Cependant, l’œuvre du nouvelliste et du romancier est l’une des plus traduites et des plus lues à l’étranger. Il était donc nécessaire de s’interroger sur la position actuelle de Maupassant dans le monde et dans la recherche hors de l’hexagone, en ce début de XXIe siècle.
Ce volume réunit les contributions de douze chercheurs français et étrangers, enseignant aux quatre coins du globe. Chacun à sa manière souligne la diversité des études sur l’œuvre de Maupassant dans les pays francophones (Belgique, Tunisie) et non francophones (Espagne, Grande-Bretagne, Italie, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal, Roumanie, Suède, Ukraine). A travers différentes approches critiques (narratologie, poétique, stylistique, étude de la réception, comparatisme, analyse filmique…), leurs travaux privilégient de nouvelles lectures et des domaines moins étudiés (le Maupassant conteur, chroniqueur, épistolier, ayant influencé et inspiré ses contemporains et les artistes d’aujourd’hui), pour constituer une sorte de bilan critique. Des documents inédits (lettres et carte) viennent compléter l’ensemble.

« La bataille du soliloque »

Genèse de la poétique bilingue de Samuel Beckett (1929-1946)

Series:

Chiara Montini

La création en acte

Devenir de la critique génétique

Series:

Edited by Paul Gifford and Marion Schmid

À l’aube de notre jeune XXIe siècle, la critique génétique se trouve enfin en mesure de faire le point sur son passé et de tracer les grandes lignes de son avenir : qu’est-elle susceptible d’apporter à d’autres approches critiques telles que la sociologie, l’intertextualité et l’herméneutique ? Comment modifie-t-elle notre compréhension des œuvres littéraires, ainsi que notre conception du texte ? Pourquoi, trente ans après son émergence dans le paysage critique, continue-t-elle à susciter la méfiance, voire l’hostilité dans les milieux universitaires ? Quelles seront ses pistes d’investigation et problématiques futures ? Quelles nouvelles voies les technologies comme l’hypertexte et les hypermédias ouvrent-elles en matière d’édition et de pédagogie ? Voilà quelques-unes des questions que se sont posées les auteurs du présent volume, spécialistes en critique génétique et en critique littéraire de part et d’autre de la Manche et de l’Atlantique.
Illustrant l’activité courante du généticien et soulevant d’importantes questions théoriques, cet ouvrage se veut bilan de la discipline autant que panorama de ses possibles. Dans cette double perspective, il se propose d’évaluer l’état présent des études génétiques, de déterminer leur spécificité parmi les différentes approches critiques du texte, ainsi que d’apprécier l’aptitude de la génétique à réorienter, voire à renouveler la critique littéraire. Résolument interdisciplinaires, les travaux présentés examinent les grands débats qui ont eu lieu à l’intérieur de la discipline et à ses frontières, comparent des cas de genèse s’échelonnant du XVIe au XXe siècle, et tentent d’évaluer les acquis de la critique génétique et son impact sur la théorie et la pratique littéraires.