Browse results

You are looking at 141 - 150 of 371 items for :

  • Status (Books): Published x
  • Primary Language: French x
Clear All

Series:

Edited by Louis de Saussure, Jacques Moeschler and Genoveva Puskas

Ce numéro des Cahiers Chronos est une sélection d’articles présentés lors du Colloque Chronos 6 tenu à l’Université de Genève en 2004 (20-22 septembre, Syntaxe, sémantique et pragmatique du temps, de la modalité et de l’aspect). Le thème de ce numéro a permis de regrouper des articles couvrant une grande variété d’orientations théoriques tout en partageant des préoccupations théoriques et empiriques communes. Le thème général du numéro, Information temporelle, procédures et ordre discursif, regroupe des articles portant sur des questions de référence temporelle, de description des informations procédurales des marques temporelles, de leurs effets dans le discours et de connecteurs ( avant que, et, puis, alors, parce que) ou d’opérateur temporels ( déjà). Parmi les questions centrales que ce livre aborde se trouvent : i) la contribution des expressions temporelles à l’interprétation du discours en tant que séquence organisée d’énoncés, ii) les mécanismes d’interprétation qu’ils déclenchent et iii) la formalisation la plus adéquate pour en rendre compte.

Series:

Edited by Emmanuelle Labeau, Carl Vetters and Patrick Caudal

Le système verbal du français contemporain résulte d’une évolution séculaire et l’examen diachronique des valeurs de chacune des formes contribue à la compréhension de la sémantique verbale contemporaine. Parallèlement, l’étude diachronique du système verbal français ne peut se dispenser d’examiner la répartition des valeurs sémantiques sur les formes (avec la diversité d’interprétations contextuelles qu’elles engendrent) au cours de leur évolution. Toutefois, bien que complémentaires, sémantique et diachronie sont rarement conjointes dans la recherche.
Par sa conjonction entre études sémantiques et diachroniques, ce volume présente une meilleure idée des tendances qui caractérisent l’évolution des formes verbales du français, et de l’impact que l’observation de ces tendances peut avoir sur notre compréhension de la sémantique de ces formes en synchronie.

Art et littérature

Le voyage entre texte et image

Series:

Edited by Jean-Loup Korzilius

Les voyages relatés dans le présent volume sont en effet fortement associés aux dimensions visuelle et scripturale en ce qu’ils se fondent sur, engendrent ou passent par l’écriture et/ou la figuration, que ce soit simultanément ou consécutivement : le voyage vers des contrées mystérieuses et déroutantes de Marco Polo, dans l’hypermonde, une campagne militaire…, le voyage formateur…, celui entrepris pour raisons pratiques ou intellectuelles…, pour s’adonner à une nostalgie improbable …, au rêve d’ une communauté idéale…, ou pour se confronter à l’étrangeté du lieu visité.
En considérant les échanges variés et serrés entre les deux modes d’expression, le rapport texte/image apparaît dans la perspective du voyage comme la métaphore de l’expérience même du voyage au sens profond du terme.
Cet aspect (trans)formateur du voyage est donc au cœur du présent recueil (…) Comme dans la vie de ces voyageurs, un réseau nouveau, invisible se crée sous l’effet du déplacement entre la lettre et la forme, entre ce qui était au départ inaccessible, ignoré ou impensable et le connu ou convenu…
Il ne reste plus qu’ à souhaiter qu’en voyageant d’un texte à l’autre, d’une illustration à l’autre, d’une ambiance historique et imaginaire à l’autre, le lecteur saisisse, lui aussi, l’occasion de circuler entre les diverses configurations du dialogue visuel/scriptural… (et) entre l’histoire, l’histoire de la littérature, de l’art, la littérature comparée et l’esthétique graphique.

Avant le roman

L’allégorie et l’émergence de la narration française au 16ème siècle

Series:

Mawy Bouchard

Cette étude sur les conditions d’émergence de la narration française propose aux spécialistes de la Renaissance et du texte narratif une réflexion théorique sur la notion de «roman» : désigne-t-elle à la Renaissance un genre littéraire proprement dit? le cas échéant, quels en seraient les contours poétiques? L’idée du roman, c’est-à-dire celle du geste fictionnel pleinement assumé par l’auteur, est-elle elle-même discutée par les auteurs de l’époque? Dans quel but? De quelle manière? Nous tentons d’apporter une réponse à ces questions en confrontant les discours théoriques à la production textuelle. Qu’en est-il par ailleurs de la réception de ces «longues oeuvres» : qui a pu conférer ces étiquettes de «roman», d’«histoire» ou d’«épopée» à différents textes et quels critères ont pu être déterminants? Ce deuxième volet de notre réflexion étudie la place qui est réservée aux concepts de vérité et de vraisemblance de même qu’à leurs corrélats obligés du faux et de l’invraisemblance.

Caligula et Camus

Interférences transhistoriques

Series:

Sophie Bastien

Alors que le théâtre d’Albert Camus reçoit de plus en plus de considération de la part des universitaires, cet ouvrage se consacre à la meilleure pièce camusienne, Caligula. Il en propose une analyse structurelle, pour en faire ressortir toute la métathéâtralité, et définit les rapports complexes que celle-ci entretient avec la folie et le politique : il cerne ainsi dans leur interaction les motifs qui sont au cœur de l’œuvre. De plus, il établit des liens aussi riches que variés avec des textes historiographiques et des œuvres-phares de la littérature occidentale, qui préfigurent le personnage si puissant qu’est Caligula. En somme, il situe la pièce sur le triple plan d’une tradition philosophique et littéraire qui remonte à l’Antiquité, du renouveau théâtral qui marque le milieu du XXe siècle, et de la production de Camus dans son ensemble.
Il intéressera étudiants et professeurs qui se penchent sur la littérature française du XXe siècle, aussi bien que sur d’autres littératures, puisque par le biais camusien, il traite de la tragédie grecque, de Shakespeare, de Melville, de Pirandello… Il s’adresse plus spécialement à ceux qui étudient le théâtre, que ce soit dans une perspective historique, thématique ou esthétique.

Christian Oster et cie

Retour du romanesque

Series:

Edited by Aline Mura-Brunel

A chaque rentrée littéraire, le nombre de romans publiés ne cesse de croître. Et même si tous, loin s’en faut, ne dépassent pas le temps d’une saison, il en est qui demeurent et qui témoignent de la vitalité et de la qualité de la littérature française d’aujourd’hui. Par des analyses d’une extrême densité, les auteurs du présent volume dessinent quelques-uns des aspects du massif romanesque et s’efforcent de dégager ce qui fait retour autant que ce qui profondément change. Sans doute est-ce là une contribution critique majeure à l’exploration d’un domaine en expansion et en perpétuelle transformation.

Series:

Helen Vassallo and Cathy Wardle

L’activité littéraire de Jeanne Hyvrard ne reste plus à présenter : de Les prunes de Cythère, Mère la mort, Les doigts du figuier jusqu’à Canal de la Toussaint, La pensée corps, Cellla, Le fichu écarlate et bien au-delà, la voix de Jeanne Hyvrard, émouvante et ferme, terriblement ancrée et radieusement visionnaire, est parvenue à fonder, sans conteste, une des grandes œuvres de notre temps. Les dialogues que présente ce livre interrogent avec une chaleureuse intelligence le cheminement de la pensée qui sous-tend l’aventure ontologique exceptionnelle de cette œuvre et cherchent à pénétrer dans les secrets et les clartés de ses parfois déroutantes mais toujours exaltantes beautés.

Entretiens avec Bala Kanté

Une chronique du Manding du XXème siècle

Series:

Jan Jansen and Diarra Mountaga

This book is a bilingual (Maninkakan [ Malinké] - French) presentation of narratives by an old blacksmith, Bala Kanté. The narratives are strikingly coherent in the sense that they use use indigenous models for historic causation to recount of the changes Mali has gone through in the 20th century. Though the narratives often recount well-known oral traditions, Bala Kanté embeds them in an argument which is highly original. Hence, the texts are of great interests for both historical and literary research. Moreover, the book contains archival material about the Sobara region where Bala Kanté lived most of his life and which marginal but unique history may be a prerequisite for Kanté's unique oeuvre.

Series:

Colette Trout Hall and Derk Visser

Grande voix à la fois solitaire, indépendante, libre, et solidaire de ceux et celles qui savaient partager les complexités et les simplicités de sa vision, celle de Jean Giono nous a donné quelques-uns des chefs-d’œuvre de notre modernité : Colline (1929), Que ma joie demeure (1935), Un roi sans divertissement (1947), Le hussard sur le toit (1951). Œuvre qui ne cesse de se renouveler – « il faut lire tout Giono, dit Pierre Citron, comme il faut lire tout Balzac » pour en saisir la secrète et émouvante continuité –, celle de Giono n’est plus platement divisible en une manière pseudo-stendhalienne et une autre, qui la précéderait, idyllique, rustique. L’étude de Colette Trout et Derk Visser explore, avec clarté et sensibilité, à la fois la diversité, les multiplicités, thématiques et stylistiques, de l’œuvre de Giono, et cette unité, « profonde et ténébreuse », sans doute, mais lumineuse également, qui énergise lyrisme et ironie, extase et souffrance, toutes les ambiguïtés et mouvantes complexités de l’humain. Ce sont la conscience et la vigoureuse, singulière et élégante narration de ces tensions qui fondent cette inimitable originalité que cherche à creuser la présente étude.

La fascination du Commandeur

Le sacré et l’écriture en France à partir du débat-Bataille

Series:

Christophe Halsberghe

À partir d’une approche contrastive de l’œuvre de Georges Bataille, La fascination du Commandeur montre que la pensée française, tout au long du XXe siècle, a tergiversé entre deux expériences du sacré : l’une immédiate, à même le corps, l’autre symbolisée, passant par l’écriture.
Dans le contexte d’une Troisième République faisant du sacré un moyen de recentrement national, Bataille reste tributaire de Durkheim et de Mauss par les difficultés qu’il rencontre à reconnaître au sacré une dimension langagière. Ses principaux interlocuteurs — Breton, Caillois, Leiris, Paulhan, Blanchot, Lacan — ne manquent pas d’ailleurs de l’interpeller sur ce point, même si certains d’entre eux se montreront à leur tour indécis sur la question. D’autres, tel Sartre, évacuent ostensiblement l’écriture mais sans en accomplir le deuil. En somme, il y va à chaque fois du credo esthétique de Proust qui tôt ou tard apparaîtra pour chacun comme une véritable figure de Commandeur.
Après la mort de Bataille, le débat demeure d’actualité : l’expérience langagière du sacré animera des débats en psychanalyse (Lacan, Lyotard, Deleuze et Guattari), en philosophie (Derrida, Nancy, Lacoue-Labarthe), en littérature (Blanchot), tout comme elle déterminera l’avant-gardisme d’après-guerre, notamment avec le groupe Tel Quel.