Browse results

You are looking at 11 - 20 of 70 items for :

  • Social Sciences x
  • Primary Language: French x

Series:

Daniel Fondanèche

Cet ouvrage traite de la littérature d’imagination scientifique, principalement entre 1830 et 1910. C’est une littérature qui a été portée par la Révolution industrielle et la vague d’inventions qui a modifié la vie quotidienne dans les pays développés. Cette littérature s’inscrit dans un courant qui a débuté avec Lucien, qui s’est confirmée avec Cyrano de Bergerac, pour s’affirmer avec Verne et Wells… À côté de quelques maîtres du genre (Verne, Wells, Rosny Aîné, Robida) de nombreux auteurs de moindre envergure ou occasionnels dans le genre (Williers, Cros) ont œuvré pour inscrire les sciences dans le discours littéraire et permettre la naissance de la science-fiction. Dans tout l’ouvrage, l’auteur interroge les textes romanesques et les compare avec ce qui a pu inspirer les auteurs. De même, il relève dans les romans ce qui peut apparaître comme une prémonition, une anticipation, des auteurs sur leur temps. Rien n’avait été écrit sur ce sujet depuis plus de 60 ans.

Témoignages fictionnels au féminin

Une réécriture des blancs de la guerre civile algérienne

Series:

Névine El Nossery

Face à un réel qui avait atteint une violence innommable et par défaut de consensus historique, les romancières algériennes, fatalement ébranlées par la recrudescence de la violence en Algérie avec la montée de l’intégrisme islamiste des années 1990, se sont armées de leur plume pour combattre cet obscurantisme impétueux. Tout en reconnaissant la difficulté de dire l’horreur, l’écriture romanesque fonctionne comme un détour, le seul souvent possible pour appréhender l’inimaginable et représenter l’irreprésentable et, surtout, en rendre compte pour ceux qui ne savent pas ou refusent tout simplement de le croire.
Témoignages fictionnels au féminin analyse les rapports existant entre le factuel et le fictionnel, entre témoigner et raconter, dans une conjoncture où de telles frontières semblent floues. À travers l’étude des « témoignages fictionnels » d’Assia Djebar, Malika Mokeddem, Leïla Marouane et Latifa Ben Mansour, ce livre tente de répondre à cette question si épineuse: jusqu’à quel degré la littérature est-elle capable de transcender sa propre littérarité à travers un mode d’expression figurative qui représente le réel même? En d’autres termes, comment la volonté de dire la vérité peut-elle s’allier à l’envie de faire de la fiction, sans que la question éthique compromette l’intention esthétique? Bref, comment écrire une fiction du réel?

Jean Genet

Une écriture des perversions

Series:

Geir Uvsløkk

Jean Genet. Une écriture des perversions est la première étude consacrée entièrement au sujet de la perversion dans l’œuvre de Jean Genet (1910-1986). Ce sujet – primordial pour Genet – est ici analysé selon trois perspectives à la fois distinctes et profondément liées : les perversions morales, les perversions sexuelles et les perversions textuelles.
Voleur, pédéraste et écrivain, Genet attaque la société dite « normale » en arborant ses « perversions » au grand jour. En même temps, il subvertit la dichotomie perversion/normalité et chante la gloire de ceux qui osent se libérer du discours normatif. Car, comme il le dit lui-même, Genet ne voit pas double : il voit « le double des choses ».

Samuel Beckett : trivial et spirituel

Le langage dans les pièces théâtrales, radiophoniques et télévisuelles

Series:

Arnaud Beaujeu

Quoi dire, mal dire, ouïr, mal entendre, en-deçà du langage, à l’écoute d’un manque, mèr(e) morte ou « souffle-esprit » ? Dans et hors de la langue, triviale ou spirituelle, aimée ou haïe, anglaise ou française, exil ou patrie... Le travail de Beckett, dans ses pièces théâtrales, télévisuelles et radiophoniques, est le travail d’un poète sur la matière des mots, dénudés de leurs sens par trop utilisés, travail musical et rythmique, d’une exigence qui dépasse la frontière des langues dans leur labilité. Le théâtre beckettien donne à écouter une présence (peut-être celle du « mot perdu »), la présence d’une absence qui n’en finirait plus…
Ainsi le néologisme de « spirivial » – qui provient (tout comme son dérivé, la « spirivialité ») de la jonction (ou bien encore du va-et-vient) entre le mot « trivial » et le mot « spirituel » – permet-il de désigner le passage ou bien encore l’anamorphose au cœur du processus de destruction-reconstruction, propre au langage beckettien. Il peut s’agir, par extension, du « lieu-non-lieu » de la Question ou du mystère qui palpite au centre d’un mouvement paradoxal-spiroïdal, involutif-évolutif, à la fois creuset et matrice de la « matière-idée ».

Historiographie de l’antiquité et transferts culturels

Les histoires anciennes dans l’Europe des XVIIIe et XIXe siècles

Series:

Edited by Chryssanthi Avlami, Jaime Alvar and Mirella Romero Recio

De Giambattista Vico à J. G. Herder et de B. G. Niebuhr à Théodore Mommsen, les essais réunis dans ce volume nous proposent des lectures stimulantes d’un certain nombre d’œuvres majeures des Lumières et de la période post-révolutionnaire. Le livre est divisé en deux parties : la première, intitulée « Questions d’historiographie » permettra aux lecteurs d’appréhender, à travers l’analyse des récits d’histoire ancienne, les mutations du discours historique pendant le XVIIIe et le XIXe siècle. La seconde partie, intitulée « Questions de transferts culturels » , porte sur la diffusion du savoir classique dans l’Europe, notamment à travers l’analyse des mécanismes de réception.
Mots clés : Antiquité et Modernité, historiographie, philosophies de l’histoire, échanges culturels, usages politiques de l’histoire, identité nationale et nationalisme.

L’Énigme-poésie

Entretiens avec 21 poètes françaises

Series:

John C. Stout

L’Énigme-poésie présente une série d’entretiens avec vingt-et-une poètes françaises contemporaines. Une grande diversité de voix et d’approches face à l’objet poème se fait entendre dans ces discussions exceptionnelles. A travers un dialogue en profondeur, chaque poète cherche à définir et à explorer sa conception et sa pratique de la poésie. Les écrivaines reconnaissent toutes l’influence des ancêtres poétiques, surtout celle des poètes de la modernité française et européenne. Ces entretiens fournissent une excellente introduction à la poésie française contemporaine, ce volume s’adressant à la fois aux universitaires et à un plus large public qui essaie de s’orienter face à la production poétique actuelle. Les échanges servent aussi de guide permettant aux lecteurs et aux lectrices de découvrir des oeuvres et des pratiques individuelles richement impressionnantes qui méritent d’être infiniment mieux connues. La question du féminisme revient, certes, souvent dans ces entretiens mais la plupart des poètes interviewées expriment une certaine ambivalence à l’égard d’étiquettes parfois trop contraignantes.

Le mythe de l’authenticité

Lectures, interprétations, dramaturgies de Britannicus de Jean Racine en France (1669-2004)

Series:

Karel Vanhaesebrouck

À la base de cette étude se trouvent des questions très simples, mais tellement fondamentales qu’on oublie souvent de les poser. Pourquoi le théâtre français est-il tellement “français”, par exemple lorsqu’on met en scène un auteur comme Racine? Quelles constructions identitaires, quelles catégories idéologiques étayent cette pratique ? Et quels facteurs contextuels, à la fois politiques et sociaux, influencent, contestent, contaminent ces constructions ? Abordant à la fois des questions liées à l’histoire du théâtre et des problèmes qui touchent à l’analyse culturelle, Le mythe de l’authenticité analyse l’impact de certains facteurs contextuels sur le processus de canonisation et les modes de représentation d’une seule pièce canonique : Britannicus de Jean Racine (1669). Quel serait le lien entre le personnage de Néron et le roi de France ? Qu’aurait pensé Napoléon de l’interprétation de ce même personnage par son acteur favori Talma ? Quels facteurs furent à la base de l’interprétation psychosexuelle et puis psychanalytique (à la française) de cette pièce ? Et comment l’interprétation de Britannicus par André Antoine pourrait-elle être appelée queer ? Le mythe de l’authenticité démontre ainsi comment cette tragédie romaine fut, depuis sa création jusqu’à nos jours, déconstruite et reconstruite par des artistes aussi divers que Le Kain, Talma, Mounet-Sully, André Antoine, Michel Hermon, Antoine Vitez, Brigitte Jaques-Wajeman et bien d’autres.

Series:

Edited by Murielle Lucie Clément

Plusieurs auteurs franco-russes sont déjà considérés par des chercheurs universitaires (Makine, Sarraute, Gary, Nabokov, Troyat). D’autres le sont moins ou pas encore (Gran, Bashkirtseff, Serge, Volkonskaïa). Écrivains franco-russes réunit ces écrivains dans leur spécificité commune et permet ainsi, d’une part, un début de répertoire actualisé et, de l’autre, l’initiation de la recherche sur le sujet en ce sens. Intéressant pour les universitaires et les amateurs avertis, cet ouvrage présente une vingtaine d’auteurs d’origine russe qui ont choisi d’écrire en français.

Series:

Edited by Stéphane Spoiden

Ce volume réunit un ensemble d’études sur et autour de la médiologie de Régis Debray. Il présente l’avantage de comporter des essais explicatifs clairs et précis sur la théorie et la pratique médiologiques par des médiologues eux-mêmes (Régis Debray, Daniel Bougnoux et Louise Merzeau). L’ouvrage comprend également des analyses sur la réception de la médiologie, notamment aux Etats-Unis, ainsi qu’une série d’articles qui situent la médiologie dans le contexte plus large des disciplines dites connexes, notamment la sémiologie, l’anthropologie, les media studies et cultural studies d’inspiration anglo-américaine, la culture internet et le post-média. Cet ensemble d’études « médio-média » fait le point aussi bien sur le personnage de Régis Debray que sur le chantier médiologique qu’il a initié. Un ouvrage utile pour toute personne qui s’interesse à la question essentielle de la transmission culturelle.

Art et littérature

Le voyage entre texte et image

Series:

Edited by Jean-Loup Korzilius

Les voyages relatés dans le présent volume sont en effet fortement associés aux dimensions visuelle et scripturale en ce qu’ils se fondent sur, engendrent ou passent par l’écriture et/ou la figuration, que ce soit simultanément ou consécutivement : le voyage vers des contrées mystérieuses et déroutantes de Marco Polo, dans l’hypermonde, une campagne militaire…, le voyage formateur…, celui entrepris pour raisons pratiques ou intellectuelles…, pour s’adonner à une nostalgie improbable …, au rêve d’ une communauté idéale…, ou pour se confronter à l’étrangeté du lieu visité.
En considérant les échanges variés et serrés entre les deux modes d’expression, le rapport texte/image apparaît dans la perspective du voyage comme la métaphore de l’expérience même du voyage au sens profond du terme.
Cet aspect (trans)formateur du voyage est donc au cœur du présent recueil (…) Comme dans la vie de ces voyageurs, un réseau nouveau, invisible se crée sous l’effet du déplacement entre la lettre et la forme, entre ce qui était au départ inaccessible, ignoré ou impensable et le connu ou convenu…
Il ne reste plus qu’ à souhaiter qu’en voyageant d’un texte à l’autre, d’une illustration à l’autre, d’une ambiance historique et imaginaire à l’autre, le lecteur saisisse, lui aussi, l’occasion de circuler entre les diverses configurations du dialogue visuel/scriptural… (et) entre l’histoire, l’histoire de la littérature, de l’art, la littérature comparée et l’esthétique graphique.