Naviguer par titre

Séries:

Gilles Cuniberti

Comment justifier de faire produire effet aux jugements rendus par des tribunaux étrangers? La question est ancienne dans le monde de common law. Tant l’Angleterre que les Etats-Unis ont développé des théories originales fondant l’accueil des jugements étrangers et dessinant une partie du régime de cet accueil. Dans la tradition juridique continentale, la question du fondement de l’effet des jugements étrangers n’a en revanche guère été approfondie. Elle devrait pourtant être essentielle, en permettant soit d’expliquer les solutions retenues par le droit positif, soit de les rationaliser.
Ce cours présente et critique les différentes théories et fondements existant en droit comparé. Certaines mettent en avant les intérêts privés des justiciables, à l’instar du droit à l’exécution des jugements promu par la Cour européenne des droits de l’homme. D’autres privilégient les intérêts des Etats, qu’ils soient purement économiques ou plus politiques. Enfin, le cours s’interroge sur le fondement de la circulation des jugements dans les systèmes fédéraux, en insistant plus particulièrement sur le principe de confiance mutuelle prévalant dans l’Union européenne.

Séries:

Académie de Droit International de la Haye / Hague Academy of International Law

L’entreprise et les conflits internationaux de lois par Louis D’avout.
Agent de la mondialisation au cœur des réflexions critiques, l’entreprise est aussi un phénomène juridique. Elle entretient à ce titre des rapports complexes avec les droits des Etats. Organisme dynamique établi à partir d’eux, et en particulier des réglementations de droit privé, l’entreprise sécrète un pouvoir dont on prétend qu’il remettrait en cause l’autorité des lois. Ce cours étudie la façon dont l’entreprise est assujettie aux divers droits nationaux, pour sa constitution et son activité à travers les frontières. Sont à ce titre passées en revue les diverses règles et méthodologies de rattachement des situations ou d’applicabilité des lois en droit des affaires contemporain : les localisations territoriales sont concurrencées par l’impact de l’autonomie de la volonté, laquelle est elle-même corrigée par l’auto-rattachement des régimes de police. Prenant appui sur certaines évolutions contemporaines (régulation administrative sectorielle, régimes responsabilisateurs de vigilance-conformité), le cours cherche aussi à expliciter comment l’entreprise intériorise les cumuls de régimes juridiques d’origines diverses et apprend à gérer leurs frictions ou contradictions, en dehors même du contentieux. En résultent une compréhension nouvelle du lien unissant les entreprises aux Etats et l’urgence d’une coopération renouvelée des autorités publiques pour une discipline mondiale cohérente des pouvoirs économiques privés.

Séries:

Ahmed Oulddali

Dans cet ouvrage, Ahmed Oulddali étudie les idées psychologiques et épistémologiques qui sous-tendent l’exégèse spéculative de Faḫr al-Dīn al-Rāzī. Connu pour être l’un des rares théologiens musulmans à avoir proposé une interprétation philosophique du Coran, Rāzī se révèle ici un penseur novateur, profondément convaincu de la nécessité de prendre appui sur les sciences et les méthodes rationnelles pour appréhender la révélation. Son rejet formel du littéralisme et ses multiples emprunts à la philosophie d’Avicenne apparaissent comme la conséquence d’une conception de la connaissance dans laquelle la raison joue un rôle déterminant. Basée sur une documentation très riche, comprenant de nombreuses sources arabes, la présente étude offre une vue d’ensemble des enjeux philosophiques, théologiques et exégétiques auxquels répond la pensée de Rāzī.

In Reason and Revelation in Islam, Ahmed Oulddali presents the psychological and epistemological ideas which underlie Faḫr al-Dīn al-Rāzī’s speculative exegesis. Known as one of the few Muslim theologians to have proposed a philosophical interpretation of the Qurʾān, Rāzī appears here as an innovative thinker, deeply convinced of the need to rely on rational methods to understand revelation. His formal rejection of literalism and his multiple borrowings from Avicenna’s philosophy are explained as a consequence of a conception of knowledge in which reason plays a decisive role. Richly infused with illustrative texts and original translations from Arab sources, Oulddali’s book offers an overview of the philosophical, theological and exegetical issues to which the thinking of Rāzī responds.