Browse results

You are looking at 1 - 5 of 5 items for :

  • Cultural Studies x
  • Literature and Cultural Studies x
  • Literary Relations x
  • Primary Language: French x
  • Search level: All x
  • Status (Books): Published x
Clear All
Pour une démystification de l’Affaire Vernon Sullivan
Author: Clara Sitbon
Boris Vian, faiseur de hoax : pour une démystification de l’Affaire Vernon Sullivan propose la première véritable théorie du canular, ou hoax littéraire : Qu’est-ce qu’un hoax littéraire ? Comment se manifeste-t-il ? Quelles en sont les conséquences sur la fonction de l’auteur ?
S’inspirant de grands théoriciens de la littérature tels Roland Barthes, Michel Foucault ou Jacques Derrida, Clara Sitbon applique sa toute nouvelle théorie des hoaxes littéraires à des exemples tirés des littératures française, britannique et australienne et, ce faisant, parvient à établir la première typologie des hoaxes. Plus précisément, à travers une analyse détaillée de l’Affaire Boris Vian/Vernon Sullivan (1946-1950) comme fil rouge, Clara Sitbon démontre habilement que le hoax littéraire peut être un outil d’analyse littéraire de qualité. Plus important encore, elle prouve que les auteurs pseudonymes, ces compagnons d’infortunes de leurs créateurs ont, eux aussi, une légitimité littéraire.

Boris Vian, faiseur de hoax : pour une démystification de l’Affaire Vernon Sullivan offers the first comprehensive theory of literary hoaxes: What are they? How can recognise them? How do they work? What are their consequences on the notion of authorship?
Drawing on literary theorists such as Roland Barthes, Michel Foucault and Jacques Derrida, Clara Sitbon applies her theory to a range of hoaxes in French, British and Australian literatures, thereby providing a detailed typology of hoaxes. More particularly, through detailed analysis of the Boris Vian/Vernon Sullivan Affair (France, 1946-1950) as a case study for her theory, Clara Sitbon cleverly demonstrates that the literary hoax can indeed be a useful analytical tool in literary criticism. More importantly, she proves that pseudonymous authors can indeed have a literary legitimacy.
Volume Editor: Murielle Lucie Clément
Plusieurs auteurs franco-russes sont déjà considérés par des chercheurs universitaires (Makine, Sarraute, Gary, Nabokov, Troyat). D’autres le sont moins ou pas encore (Gran, Bashkirtseff, Serge, Volkonskaïa). Écrivains franco-russes réunit ces écrivains dans leur spécificité commune et permet ainsi, d’une part, un début de répertoire actualisé et, de l’autre, l’initiation de la recherche sur le sujet en ce sens. Intéressant pour les universitaires et les amateurs avertis, cet ouvrage présente une vingtaine d’auteurs d’origine russe qui ont choisi d’écrire en français.
Marie de France et la politique de l’interculturalité
Author: Sahar Amer
Ce livre est le premier à traiter exclusivement de l' Esope de Marie de France qu'il approche sous un double volet esthétique et interculturel; il démontre que le renouvellement que Marie apporte au discours de la fable occidentale du Moyen Age ne peut être dissocié du contexte interculturel dans lequel elle écrivait, c'est-à-dire de l'enchevêtrement de la culture latine et arabe. En d'autres termes, l' Esope s'articule autour de deux modes fabulesques: son matériau thématique trouve sa source principale dans la fable latine (le Romulus Nilantii) tandis que sa sémantique, sa théorie de composition et d'interprétation ainsi que, de façon plus générale, son esthétique sont fondamentalement d'origine arabe ( Kalilah wa Dimnah). On peut dire que les fables du Romulus Nilantii, traduites dans l' Esope selon des modalités orientales, prennent un sens nouveau chez Marie parce qu'elles suivent dorénavant une théorie de lecture et d'interprétation nouvelles. Le travail que Marie accomplit dans son Esope dépasse ainsi une simple entreprise linguistique qui serait la reconstruction du genre fable, et recentre le poétique dans son rapport au politique et au culturel. Les innovations de l' Esope nous invitent à repenser la question de l'interculturalité dans la littérature française du Moyen Age.
Volume Editors: Ton Hoenselaars and Jelle Koopmans
Volume Editors: Alfred Hornung and Ernstpeter Ruhe
Les deux volumes de Postcolonialisme & Autobiographie sont consacrés à l'affinité qui unit la littérature postcoloniale et le genre de l'autobiographie. Les contributions de spécialistes originaires d'Afrique du Nord, d'Europe et des Etats-Unis se concentrent sur deux régions dans lesquelles l'interrelation entre le postcolonialisme et l'autobiographie est particulièrement marquante et fertile: le Maghreb et les Caraïbes anglophones et francophones. L'arrière-fond colonial stimule les auteurs et les amène à élaborer un programme d'émancipation en vue de constituer un sujet décolonisé grâce à l'écriture autobiographique. Tandis que le volume anglais traite des problèmes du genre autobiographique dans les Caraïbes anglophones, le volume français analyse les écrits autobiographiques du Maghreb, en particulier ceux d'Assia Djebar et d'Albert Memmi et ceux des Antilles francophones, surtout l'oeuvre de Daniel Maximin. Des critiques comme Mireille Calle-Gruber, Françoise Lionnet, Mireille Rosello, Ronnie Scharfman et d'autres révèlent les multiples couches des différentes cultures africaines et indiennes sur lesquelles les pouvoirs coloniaux européens et américains sont venus se greffer. Nomadisme, exil et hybridité déterminent l'existence des écrivains et des critiques. Les textes d'auteurs inédits permettent de se faire une idée de la grande variété et de la grande richesse de l'écriture autobiographique postcoloniale.