Naviguer par titre

You are looking at 81 - 90 of 180 items for :

  • French & Francophone x
  • Social Sciences x
  • Primary Language: fr x
Tout effacer

Scènes des genres au Maghreb

Masculinités, critique queer et espaces du féminin/masculin

Séries:

Edited by Claudia Gronemann and Wilfried Pasquier

Dans la lignée des études postcoloniales et des études sur le genre, Scènes des genres au Maghreb examine les manifestations du genre dans différentes formes d’expression artistique de l’espace franco-maghrébin. Ce volume réunit les réflexions et analyses captivantes de spécialistes en littérature, cinéma et linguistique dans le but d’éclairer la fonction structurante des mythes génériques et de souligner l’impact social des images et des codes genrés ainsi que leur incidence dans les différents champs artistiques. D’Isabelle Eberhardt à Yasmina Khadra en passant par Bernard-Marie Koltès, Assia Djebar, Abdelkébir Khatibi ou Rachid Boudjedra, la littérature du (ou en rapport avec le) Maghreb y occupe une place de choix, à côté d’œuvres cinématographiques de Julien Duvivier, Mehdi Ben Attia ou encore Merzak Allouache. L’ouvrage, qui aborde en outre la question de la musique (raï) et des traditions iconographiques et culturelles, interroge ainsi l’ensemble des modes de création, réécriture, subversion ou perpétuation des mythes.

Séries:

Metka Zupančič

Les romans de Marie-Sissi Labrèche (née au Québec en 1969) mettent souvent en scène l’érotisme problématique, voire autodestructeur, en étroite relation avec des comportement archétypaux rattachés à la maladie mentale. Les deux premiers, Borderline (2000) et La Brèche (2003), sont à la base du film Borderline (2008), réalisé par Lyne Charlebois. Le troisième, La Lune dans un HLM (2006), est une mise en abyme des deux précédents, avec des archétypes qui sous-tendent l’activité érotique du personnage féminin central. Le rapport initial pathologique avec la mère relève du manque fondamental, voire de l’absence du père et de toute figure masculine positive.

Séries:

Efstratia Oktapoda

Avec Houellebecq, les deux conceptions traditionnelles de l’amour, l’amour idéal et l’amour physique, s’avèrent totalement inopérantes, car « amour » semble pour lui un mot vide de sens. L’auteur dépoétise le sentiment, qu’il semble n’avoir jamais éprouvé, et il déprécie l’amour physique, dont il semble aussi qu’il n’ait pas tiré le plus souvent de grandes jouissances. En cela, son œuvre constitue une rupture par rapport à la double tradition dominante dans la littérature française. Dans un jeu de déconstruction multiple de l’être, de déchéance et de dégénérescence, Houellebecq construit sa théorie de l’érotisation autour des thèmes qui le hantent et l’obsèdent : sexualité, vieillesse et mort, plaisir et désir.

Séries:

Safoi Babana-Hampton

Épris du désir d’insuffler dans l’art romanesque une clé de lecture de leur propre époque, Nancy Huston et Milan Kundera sont passés moralistes contemporains dont le regard décalé transperce une réalité en mutation, et une subjectivité tantôt paralysée tantôt libérée par le doute et l’angoisse qu’engendre cet état de choses. Dans la présente étude, il s’agira de discerner la manière dont le registre érotique et le registre politique s’entremêlent afin d’exprimer les effets contradictoires de ce doute et de cette angoisse. Il sera montré que ce choix rhétorique exprime les préoccupations esthétiques propres au roman francophone de l’extrême contemporain, notamment le souci de comprendre une réalité sociale changeante et de penser un monde qui se métamorphose.

Séries:

Christa Stevens

Dans Pornocratie, récit-pamphlet inspiré par La Maladie de la mort de Marguerite Duras, Catherine Breillat met un homme à l’épreuve de la sexualité et du corps féminins pour élucider un certain nombre de « vérités » et de tabous sexuels, à commencer par l’interdit de regarder le sexe féminin. En passant par une critique de la notion de l’obscène, l’article analyse les références, explicites ou non, aux figures mythologiques de femmes associées à l’obscène, à savoir Méduse, Lilith et Baubô et la façon dont, selon Breillat, ces figures continuent à nourrir l’imaginaire contemporain.

Séries:

Michèle Bacholle-Bošković