Browse results

You are looking at 1 - 10 of 36 items for :

  • Criticism & Theory x
  • Status (Books): Published x
  • Primary Language: French x
Clear All

Violence de l'interprétation (XVIe-XVIIe s).

Le texte devant l'inquisition

Series:

Edited by Anne Duprat

This collection of essays aims to measure the minimum scope for interpretation, with reference to texts produced under absolute constraints: those governing the trials of the Spanish Inquisition, as well as trials for witchcraft and libertinage, in polemical writings during the French wars of religion, or in the words of common law convicts in Italy and England.
Written by ten specialists in Early Modern literature and edited by Anne Duprat, these studies examine the violence inflicted on certain texts via the act of interpretation, and the means of resistance used in response. The essays illustrate how the violence of interpretation can also create the conditions necessary for the text to take on meaning.

Cet essai collectif propose de mesurer l’espace minimal nécessaire au déploiement d’une interprétation, à partir de textes produits sous une contrainte absolue : celle des procès d’Inquisition espagnols, mais aussi des procès pour sorcellerie ou libertinage, dans l’écriture polémique des guerres de religion en France, ou dans la parole de condamnés de droit commun en Italie et en Angleterre.
Produites par dix spécialistes de littérature des XVIe et XVIIe siècle, ces études réunies par Anne Duprat interrogent la violence qu’exerce l’interprétation sur certains textes, et les modes de résistance qu’ils déploient face à elle. Elles permettent de comprendre comment cette violence, qui fait dire à un texte ce qu’elle veut, peut aussi construire les conditions de possibilité de son sens.

Rousseau et la Bible

Pensée du religieux d'un Philosophe des Lumières

Series:

Geneviève Di Rosa

Le rapport au texte biblique est de toute évidence une voie d’entrée privilégiée pour qui veut étudier les représentations du religieux au XVIIIe siècle. A un moment où une méfiance bien plus ancienne vis-à-vis de L’Ancien Testament s’étend pareillement au Nouveau perçu lui aussi comme fabrique et donc, pour une part au moins, comme imposture, le cas Rousseau montre exemplairement comment la Bible, pour être de moins en moins appréhendée comme une Vérité Révélée, reste toujours un intertexte littéraire de toute première grandeur et sans doute même plus influent que jamais. La présente étude interroge donc les diverses représentations de Jean-Jacques lecteur de la Bible, ses réécritures de narrations bibliques et le retour, tout au long de son oeuvre, de schèmes de pensée chrétiens et christiques.

The relation to the Biblical text is a privileged starting point for anyone interested in studying eighteenth-century religious representations. At a time when an old suspicion towards The Old Testament reverberates on The New Testament which is also perceived as man-made and thus partly as a sham, the example of Rousseau demonstrates how the Bible, although less and less considered as a Revealed Truth, remains a primary literary intertext, probably more influent than ever. The present study interrogates the different representations of Jean-Jacques as a reader of the Bible, his rewritings of Biblical narratives and the presence of Christian and Christ-like ways of thinking throughout his work.

Series:

Charlène Deharbe

Tout semble opposer le théâtre au récit de soi. Le premier se rattache aux arts du spectacle, tandis que le second relève de l’intime. Genre littéraire emblématique du XVIIIe siècle, le roman-mémoires invite à dépasser cette opposition. S’il place l’expérience vécue au cœur de son écriture, il s’approprie également le langage de la scène comique ou tragique au profit d’une fiction de l’intériorité. Ce livre montre ce que le roman-mémoires doit au théâtre, en étudiant comment son écriture s’élabore à partir de différents emprunts et procédés caractéristiques de la scène. En s’inventant au sein d’une culture dominée par le goût du spectacle, ce genre lègue ainsi à la littérature à venir les éléments constitutifs d’un langage de l’intime.

Theatre and fictional memoir are supposedly opposites: the former has to do with the performing arts, while the latter focuses on the intimate side of life. A literary genre emblematic of the eighteenth century, fictional memoir invites readers to move beyond this assumption. Although lived experience is at the heart of the memoir, such fiction also appropriates the language of comedy or tragedy for the benefit of a novel of interiority. This book highlights fictional memoir’s debt to the theatre, while examining how its writing developed based on various borrowings and processes characteristic of the stage. By self-inventing within a culture dominated by enthusiasm for stage performance, this genre thereby endowed future literature with the constitutive elements of a language of the intimate.

Racines et déracinements au grand écran

Trajectoires migratoires dans le cinéma français du XXIème siècle

Series:

Edited by Marianne Bessy and Carole Salmon

Racines et déracinements au grand écran examine les représentations de la migration dans le cinéma français contemporain. L’héritage du passé colonial français, la décolonisation et les vagues d’immigration vers l’Hexagone continuent de jouer un rôle majeur dans la société française d’aujourd’hui. Les débats liés à l’« identité nationale » et à l’insécurité, la banalisation du programme du Front National, les reconduites à la frontière de Roms ou la crise des migrants en Méditerranée font que la question migratoire est une préoccupation pour la société et la scène politique française. L’ouvrage analyse comment des réalisateurs français tels que Yamina Benguigui, Laurent Cantet, Philippe Faucon, Philippe Lioret ou Marie-Claude Pernelle abordent les trajectoires migratoires (passées et présentes) propres à l’espace national français et les débats qu’elles suscitent.


Racines et déracinements au grand écran examines representations of migration in contemporary French cinema. The historical legacy of the French colonial past and of decolonization, with its subsequent waves of immigration to the Hexagone continues to impact French society. Debates over “national identity” and insecurity, the increasing success of the Front National platform, the recent Roma repatriations, and migrant crisis in the Mediterranean are only a few examples of the importance of the migration question in French society and politics today. The book analyzes how migratory trajectories (past and present) within the national French space, and the debates surrounding them, have been addressed by contemporary French directors - amongst others Yamina Benguigui, Laurent Cantet, Philippe Faucon, Philippe Lioret and Marie-Claude Pernelle - in their films.


Jean-Jacques Rousseau écrivain polémique

Querelles, disputes et controverses au siècle des Lumières

Series:

Ourida Mostefai

Simultanément sujet et objet de multiples débats et controverses, Jean-Jacques Rousseau n’a jamais cessé de produire et de susciter des différends, qu’ils soient personnels ou philosophiques. Auteur proprement en conflit avec son siècle, le Citoyen de Genève intervient dans l’arène publique en prenant partie dans d’importants débats idéologiques: ces querelles qui ont structuré le champ littéraire et politique sont l’objet de ce livre. On y analyse le rôle et la force de la polémique dans les œuvres de Rousseau. Prenant Les Confessions à rebours, cette étude met au jour un autre Rousseau : non la victime passive et innocente d’une réception hostile, mais un acteur majeur de ces conflits, c’est-à-dire un écrivain polémique.

Jean-Jacques Rousseau écrivain polémique focuses on the ways in which Rousseau’s career was constructed in a constant engagement with the practice of polemics and refutation in the fields of politics, religion, and philosophy. Known throughout Europe for his highly controversial writings and for the intense polemics to which they gave rise in the realm of public opinion, Jean-Jacques Rousseau became in his lifetime the object of unprecedented public interest and scrutiny. The very public quarrels and controversies that accompanied the publication and reception of his works were instrumental in establishing a new role for the writer, making Rousseau an ideal case study for this major shift in the relationship between writers and a rapidly changing and newly dynamic public sphere.

Balzac et consorts

Scénographies familiales des conflits historiques dans le roman du XIXe siècle

Series:

Edited by Pascale Auraix-Jonchière

Balzac et consorts. Scénographies familiales des conflits historiques dans le roman du XIXe siècle présente un ensemble d’études qui mettent en évidence la façon dont le microcosme de la famille tel que le roman du XIXe siècle le met en scène reflète les principaux conflits historiques de l’époque.
Sous l’égide de Balzac, chez qui le roman fictionnalise exemplairement le rapport à l’Histoire, ces romans ne sont pas abordés comme une source documentaire mais bien comme le lieu d’une Histoire en actes dont les ondes de choc se propagent jusqu’au coeur de l’intime. Dans ce contexte, la notion de « scénographie » est centrale : elle désigne à la fois un dispositif narratif et une théâtralisation de ces conflits.

Contributions de : Fabienne Bercegol, Claudie Bernard, Céline Bricault, Suzel Esquier, Isabelle Hervouet-Farrar, François Kerlouégan, Mireille Labouret, Alex Lascar, Roland Le Huenen, Jean-Philippe Luis, Maria Makropoulou, Marion Mas, Thierry Poyet, Éléonore Reverzy, Anne Rouhette, Claude Schopp, Jean-Christophe Valtat.

Balzac et consorts. Scénographies familiales des conflits historiques dans le roman du XIXe siècle highlights the way in which family networks as depicted in the novels throughout the 19th century mirror the main historical conflicts of that period.
As in Balzac’s novels, whose fiction exemplarily translates the effects of historical events on the individuals, these narratives are not considered as a collection of documents but rather as a special way of staging History and its main consequences onto the very heart of intimate relationships. In this context, the notion of “scenography” is essential: it points both to a narrative device and to a dramatization of these conflicts.

Series:

Michał Obszyński

Manifestes et programmes littéraires aux Caraïbes francophones étudie les textes manifestaires et programmatiques publiés aux Caraïbes francophones durant le XXe siècle. Il fait apparaître les enjeux esthétiques et idéologiques qui sous-tendent les débats littéraires en Haïti et aux Antilles françaises. Il montre également l’évolution de ces manifestes au gré des mutations socio-politiques et intellectuelles de cette période.
De la génération de La Ronde à la littérature-monde, en passant par, entre autres, l’indigénisme, la négritude, le réalisme merveilleux et la créolité, Michał Obszyński dresse un large panorama des principaux projets littéraires de la Caraïbe francophone. Son ouvrage permet de mieux comprendre l’émergence de ces courants littéraires et montre le rôle vital du manifeste dans leur formation et leur diffusion.


Manifestes et programmes littéraires aux Caraïbes francophones analyses the manifestoes and programmatic texts published in the French speaking Caribbean since the beginning of the twentieth century until present times. It uncovers the aesthetic and ideological issues underlying the literary debates in Haiti and the French West Indies. It also shows the evolution of these manifestos according to the socio-political and intellectual changes of that period.
From the generation of La Ronde to the concept of littérature-monde, through, inter altra, indigénisme, négritude, réalisme merveilleux or créolité, Michał Obszyński provides a broad overview of the major literary projects of the French speaking Caribbean. His work sheds light on the emergence of these literary movements and shows the vital role of the manifesto in their establishment and propagation.

Series:

Solveig Hudhomme

Dans L'Elaboration du mythe de soi Solveig Hudhomme démontre comment les oeuvres de Samuel Beckett construisent leur propre mythe, mythe d'un espace, d'une intériorité permanente par-delà les frontières textuelles. Cette intériorité, ce que l'on peut appeler "le soi", est un lieu affranchi du biographique, du "moi", mais peuplé d'invariants. Cette étude se concentre sur la façon dont les histoires introduisent un principe de répétition et de reconnaissance, reconnaissance d'un lieu, d'une trame, d'un personnage. Dans l'ordre du récit, la contingence laisse place à la nécessité.

In L'Elaboration du mythe du soi Solveig Hudhomme highlights how Samuel Beckett’s works build a myth of their own, the myth of a space, a permanent inner space going beyond the textual boundaries. This inner place, "the self" as we can call it, is a place liberated from biography, from the « ego » but also a place in which some invariants can be found. This study focuses on the way stories introduce a principle of repetition so that the reader can recognize a place, a narrative, a character. As the story develops, contingency slowly grows into necessity.

Series:

Edited by Marc Hersant and Catherine Ramond

La représentation de la vie psychique dans les récits factuels et fictionnels de l’époque classique rassemble des études de spécialistes de l’histoire (au sens large, incluant les Mémoires ou l’autobiographie) et de la fiction narrative des XVIIe et XVIIIe siècles. Cet ouvrage traite une question théorique rarement appliquée à la première modernité : l’entrée dans l’intériorité des personnages, ce que Dorrit Cohn a appelé la « transparence intérieure », est-elle réservée à la seule fiction ? Permet-elle d’établir une ligne de partage claire entre récit factuel et récit de fiction à une époque où se multiplient des catégories mouvantes et hybrides telles les pseudo-mémoires, les romans-mémoires ou les nouvelles historiques ?

Le roman de la création

Écrire entre mythes et pratiques

Series:

Françoise Grauby

Un phénomène nouveau est sur le point de modifier en profondeur la représentation traditionnelle, vieille de plus de deux siècles, de la création littéraire : l’atelier d’écriture. Entre une pratique scripturale de plus en plus ouverte et un système qui repose encore sur une conception sacrée de la littérature, du moins en France, une situation inédite s’énonce : les mythes de l’écriture et de l’écrivain sont-ils en passe d’être détrônés ?
Afin de mieux comprendre la faveur dont jouissent les ateliers depuis quelques années, cet ouvrage interroge la place que nous accordons encore aux mythes et aux rites de l’écriture. Portant sur l’expérience particulière de l’écriture, de la naissance de la vocation au phénomène de l’inspiration, observant la relation que les écrivains entretiennent avec une création tissée de rituels, de représentations anciennes et de techniques, Le Roman de la création trace les changements, entre mythes et pratiques, qui s’esquissent dans le champ littéraire actuel.