Naviguer par titre

You are looking at 1 - 10 of 696 items for :

  • Literature, Arts & Science x
  • Primary Language: fr x
Tout effacer

Identités françaises

Banlieues, féminités et universalisme

Series:

Mame-Fatou Niang

Identités françaises interroge les notions de périphérisation et d’identité nationale à travers une étude de discours sur les banlieues françaises. L’exploration du quotidien, au détriment de l'extraordinaire, invite le lecteur à reconsidérer les représentations des périphéries, et les processus qui créent citoyenneté et marginalité dans la France républicaine. L'accent est porté sur des expériences féminines dans des œuvres produites par des écrivains et artistes issus de ces espaces. Cette attention éclaire les parcours de femmes qui concentrent un ensemble de marginalités socio-économiques ou raciales. L’étude de ces intersections illuminent de nombreuses notions d’inclusion et de périphérisation. En plein débats autour d’une identité nationale une et indivisible, l’œuvre de Mame-Fatou Niang illumine des identités plurielles ancrées dans les banlieues françaises.

Identités françaises interrogates notions of marginalization and national identity through an analysis of French banlieues. The display of the quotidian, at the expense of the extraordinary, invites the reader to reconsider the most common images of these urban peripheries and the processes that create citizenship and marginality in republican France. The focus is on the female experience, in works produced by writers and artists from these peripheries. Banlieue women sit at the intersection of marginalities of race, gender and class. The study of these intersections illuminates multiple notions of identity, belonging and peripheralization. Amid the contemporary flare-ups and debates around a single and indivisible French national identity, Mame-Fatou Niang’s work brings to light plural identities rooted in France’s suburban spaces.

Le Jeu de l'ambiguïté et du mot

Ambiguïté intentionnelle et Jeu de mots chez Apollinaire, Prévert, Tournier et Beckett

Series:

Nicolaas van der Toorn

Malgré leur apparente disparité, Apollinaire, Prévert, Tournier et Beckett partagent leur prédilection pour l’ambiguïté en général et leur goût pour le jeu de mots en particulier. La fonctionnalité littéraire qu’ils confèrent aux doubles sens et au jeu de mots ne se limite pas à la plaisanterie ou au divertissement cérébral. Bien au contraire, elle est souvent à l’origine d’évocations sérieuses et d’implications tragiques. Qui plus est, l’ambiguïté intentionnelle et le jeu de mots peuvent être à la base de la genèse et de la structuration de leurs œuvres.

Despite their apparent disparity, Apollinaire, Prévert, Tournier and Beckett share a predilection for ambiguity in general and for puns in particular. The literary function they confer to double meanings and puns is not limited to humour or entertainment. On the contrary, it often generates serious reflections and tragic plots. Moreover, intentional ambiguity and puns can be the basis for the genesis and structuring of their works.

Series:

Julie Gaillard

Réalités pseudonymes explore la question de la réalité à travers le prisme du nom propre et de ses mécanismes référentiels dans la littérature et les arts au tournant du 21ème siècle. Julie Gaillard convoque les œuvres de penseurs, auteurs et artistes qui ont en commun de remettre en question l'évidence référentielle du nom propre pour interroger la fabrique du réel et montrer comment il peut être transformé, suspendu ou encore détourné : Jean-François Lyotard, Samuel Beckett, Édouard Levé, ainsi que les artistes Renaud Cojo et Invader. Situé au carrefour de plusieurs disciplines, l'ouvrage interroge la trame de la réalité à l’heure où les sociétés glissent de modalités analogiques à des modalités numériques de sa médiation.

Réalités pseudonymes explores the question of reality through the lens of the proper name and its referential mechanisms in French literature and arts at the turn of the 21st century. Julie Gaillard analyzes the works of thinkers, authors, and artists who all question the referential transparency of the proper name to question the fabric of reality and show how it can be transformed, suspended or even faked: Jean-François Lyotard, Samuel Beckett, Édouard Levé, as well as the artists Renaud Cojo and Invader. Situated at the crossroads of several disciplines, the book questions the fabric of reality at a time when societies are shifting from analogue to digital modalities of its mediation.

Series:

Alice Richir

Qui se cache derrière le « Je » et ses mensonges ? Écriture du fantasme plonge au cœur de la littérature contemporaine de langue française pour désigner comme fantasmes, au sens psychanalytique, les projections imaginaires qui peuplent les romans de Jean-Philippe Toussaint et Tanguy Viel. Prenant appui sur la définition du fantasme de Sigmund Freud et sur l’identification de sa logique par Jacques Lacan, la fiction fantasmatique est envisagée comme un moyen pour un narrateur à l’identité diffractée de faire récit. Cette nouvelle logique narrative est étudiée à la lumière des dispositifs modernes de l’image – photographie et cinéma, essentiellement –, dont Toussaint et Viel s’inspirent pour déconstruire les cadres représentatifs traditionnels et interroger le rapport entre identification et récit aujourd’hui.

Who lies behind the "I" and its deceitful nature? Écriture du fantasme delves into the heart of contemporary French-language literature to psychoanalytically designate as fantasies the imaginary projections which populate the novels of Jean-Philippe Toussaint and Tanguy Viel. Fantasized fiction is regarded as a means for a narrator with a diffracted identity to exist through the narration, based on how Sigmund Freud defined fantasy and on how Jacques Lacan deciphers its logic. This new sense of narration is studied through modern imagery devices – essentially photography and cinema. Toussaint and Viel use these as inspiration to deconstruct the traditional representative frameworks and question the current correlation between identification and narrative.

Series:

Hermes Salceda

Dans Clés pour La Disparition de Georges Perec : contrainte, fiction, texte, traduction, mémoire Hermes Salceda propose à la fois une lecture globale du roman de Perec et une réflexion générale sur l’écriture sous contrainte. La Disparition reste un roman oulipien exemplaire pour étudier la potentialité et les limites de l’écriture sous contrainte oulipienne, ses enjeux théoriques, le pacte de lecture qu’elle implique, ses formes de circulation et l’inscription qu’elle offre à la mémoire. Hermes Salceda articule son propos autour de quatre axes : l’analyse de la fiction narrative ; la réflexion théorique sur le fonctionnement et les enjeux des contraintes d’écriture ; les problèmes de traduction soulevés par les écritures expérimentales et le rapport de la contrainte à la mémoire.

In Clés pour La Disparition de Georges Perec : contrainte, fiction, texte, traduction, mémoire Hermes Salceda proposes both a global reading of Perec's novel and a general reflection on constrained writing. La Disparition remains an exemplary oulipian novel to study the potentiality and limitations of writing under constraints, its theoretical stakes, the pact of reading it implies.
The four main topics of this book are the following : an in-depth analysis of narrative fiction, a theoretical reflection about the functioning and the stakes of writing constraints, the translation problems raised by experimental writings and the relation of Constraint and Memory.