Browse results

You are looking at 1 - 10 of 92 items for :

  • Comparative Studies & World Literature x
  • Literary Relations x
  • Primary Language: French x
Clear All
Jeux de mots célèbre le pouvoir créateur des jeux de langage dans la littérature de Rabelais à nos jours. Calembour, mot-valise, bon mot, néologisme, mot-fétiche : ce volume collectif s’attache au jeu de mots littéraire dans des domaines aussi variés que l’onomastique littéraire et l’écriture à contraintes, aussi bien dans la prose que dans la poésie. Les études de spécialistes ici réunies montrent comment, de Rabelais à Richard Millet en passant par Roussel et Roubaud et de Mallarmé à Fargue en passant par Apollinaire et le ‘nonsense verse’, la prose et la poésie explorent la productivité des mots, leur pouvoir de métamorphose et leur aptitude à faire infiniment glisser le sens. Le volume se termine par une ouverture sur le jeu de mots en philosophie et au cinéma.

Jeux de mots celebrates the creative power of wordplay from Rabelais to present times. Puns, portmanteaus, ‘bon mots’, neologisms, fetish-words: this collective volume focuses on literary wordplay in very different fields such as literary onomastics and constrained writing, both in prose and in poetry. Specialists in the field show how, from Rabelais to Richard Millet through Roussel and Roubaud and from Mallarmé to Fargue through Apollinaire and ‘nonsense verse’, prose and poetry explore the productivity of words, their power of metamorphosis and their capacity to make meaning shift. The volume ends with a section on wordplay in philosophy and the cinema.
Face à la surenchère des représentations médiatiques, artistiques et iconographiques de la violence, en quoi consiste le contre-discours qu’articulent les littératures francophones émergentes pour penser les violences du monde contemporain ? En adoptant une approche comparatiste et largement interdisciplinaire, mettant en évidence le travail esthétique et l’engagement éthique d’écrivains issus d’aires géographiques diverses, Emmanuel Bruno Jean-François tente, dans Poétiques de la violence et récits francophones contemporains, de répondre à cette question en mettant en dialogue des récits qui, au constat d’une représentation en crise, d’une banalisation et d’un étalage de la violence, procèdent d’un effet de rupture pour mettre en scène ‘l’irreprésentable.’ En explorant les contours de ces poétiques plurielles de la violence en contexte francophone et postcolonial, cette étude nous invite à une lecture transnationale des enjeux thématiques, éthiques et esthétiques qu’elles soulèvent.

In his comparative interdisciplinary study, Poétiques de la violence et récits francophones contemporains, Emmanuel Bruno Jean-François examines what constitutes the counter-discourse that emerging Francophone literatures articulate to think through the dynamics of violence in our contemporary world in view of the proliferation of artistic, iconographic and media representations of violence effecting our perception of our environment. In the context of the trivialization of violence, and the crisis of representation that this phenomenon produces, he underscores both the aesthetic and ethical engagement of writers from a wide range of geographical regions, by bringing together literary texts that develop a new poetics of violence, characterized by a break in the aesthetic values usually associated with the ‘unrepresentable.’ By exploring the stylistic, historical and thematic contours of these Francophone and postcolonial texts, his study invites us to better understand the thematic, aesthetic and ethic issues they raise.
In Altérité et identité dans les « histoires anglaises » au XVIIIe siècle. Contexte(s), réception et discours Beatrijs Vanacker offers new insights into the widespread Anglomania-movement that pervaded French literary and cultural life during the 18th century. She examines the ambivalent discourse on literary and cultural “Englishness” as it took form in a wide array of non-fictional textual practices (French travel literature, literary journals,…). She also analyses the sociocultural and literary dynamics at work in a corpus of histoires angloises, by making use of concepts drawn from the fields of discourse analysis and Imagology.

Dans Altérité et identité dans les « histoires anglaises » au XVIIIe siècle. Contexte(s), réception et discours Beatrijs Vanacker présente une vue inédite sur le mouvement d’Anglomanie qui a inondé la littérature et la culture françaises au XVIIIe siècle. Cet ouvrage contient une étude du discours ambivalent au sujet de l’anglicité, littéraire et culturelle, tel qu’il prit forme dans les récits de voyage et les journaux littéraires en France, et présente une analyse des dynamismes socio-culturels et littéraires mis en œuvre dans un corpus d’histoires angloises, ayant recours à des concepts de l’analyse du discours et de l’Imagologie.
In: Altérité et identité dans les « histoires anglaises » au XVIIIe siècle
In: Altérité et identité dans les « histoires anglaises » au XVIIIe siècle
In: Altérité et identité dans les « histoires anglaises » au XVIIIe siècle
In: Altérité et identité dans les « histoires anglaises » au XVIIIe siècle
In: Altérité et identité dans les « histoires anglaises » au XVIIIe siècle
In: Altérité et identité dans les « histoires anglaises » au XVIIIe siècle
In: Altérité et identité dans les « histoires anglaises » au XVIIIe siècle