Browse results

You are looking at 1 - 10 of 11 items for :

  • Social Sciences x
  • Postcolonial Literature & Culture x
  • Primary Language: French x

Masculinités maghrébines

Nouvelles perspectives sur la culture, la littérature et le cinéma

Series:

Edited by Michael Gebhard and Claudia Gronemann

This volume seeks to revisit the Franco-Maghrebian representations of masculinity in the line of the New Men’s Studies examining the aesthetical expressions as well as their interconnectedness with the sociocultural realities. In order to emphasize the arts’ role to rethink the codes of masculinity related to social, national and cultural identities, it assembles the work of experts from different research fields as Maghrebian Studies, Gender and Queer Studies, Popular culture, Cinema and Media Studies, sociology and anthropology. Their contributions unveil the processes of formation, negotiation and transformation of gendered and sexual norms in the societies at issue here providing an in-depth description of the variety of Maghrebian Masculinities.

Dans la lignée des études sur le masculin, ce volume a pour objectif de revisiter les manifestations de la masculinité en contexte franco-maghrébin en éclairant autant les expressions esthétiques que leur rapport aux réalités socioculturelles. Visant à souligner l’impact des arts pour repenser les codes du masculin et leur rapport aux identités, il réunit les réflexions des experts de diverses disciplines – des études maghrébines ‘classiques’, des études du genre et ‘queer’, de la culture populaire, de la sociologie, l’anthropologie, du cinéma et des médias. Leurs contributions rendent visibles les processus de constitution, de négociation et de renégociation des normes du genre et de la sexualité dans les sociétés ici en question en établissant une vision précise de la variété des masculinités ma¬ghrébines.

Contributors are/avec des contributions de: Mourida Akaichi, Manuel Billi, Denise Brahimi, Michael Gebhard, Claudia Gronemann, Kristine Hempel, Renaud Lagabrielle, Lila Medjahed, Birgit Mertz-Baumgartner,Sabrina Nepozitek, Gianfranco Rebucini, Mohand-Akli Salhi, Ronja Schicke, Alexie Tcheuyap, Mourad Yelles

Espace méditerranéen

Écritures de l’exil, migrances et discours postcolonial

Series:

Edited by Vassiliki Lalagianni and Jean-Marc Moura

À l’ère postcoloniale, les littératures de la migration et de l’exil se sont considérablement développées dans les pays de la Méditerranée qui ont connu, sous des formes diverses, le colonialisme, les guerres d’indépendance, puis la décolonisation. « Espace-mouvement » autour de trois aires culturelles, la chrétienté, le monde orthodoxe et la oumma musulmane, la Méditerranée a connu nombre d’affrontements, de heurts et de bouleversements identitaires. Au-delà de la crainte et de la méfiance nées de cette histoire, il existe une capacité d’invention renouvelée manifestée par les textes des écrivains issus des différents pays méditerranéens: Algérie, Chypre, Croatie, Égypte, Grèce, Liban, Maroc, Tunisie.
À la lumière de la critique postcoloniale, Espace méditerranéen : écritures de l’exil, migrances et discours postcolonial analyse la dimension politique de ces œuvres et le rôle qu’a pu jouer la découverte de cultures différentes – à travers la migration, l’exil, l’expatriation – dans le parcours de certains écrivains ou penseurs caractérisés par une double appartenance. Les auteurs de cet ouvrage s’attachent donc à montrer les complexités mais aussi tout l’intérêt des écritures de l’exil et de la migrance à la croisée des cultures et des langues de la Méditerranée contemporaine.

Series:

Edited by Carole Edwards

Les littératures francophones postcoloniales portent l’empreinte de la douleur, du compromis ou encore de l’oubli, notions qui transparaissent dans celle du sacrifice. Dans ce collectif, les auteurs se penchent sur différentes représentations et fonctions du sacrifice dans le roman, le théâtre, la nouvelle, et le film antillais, haïtien, africain et québécois. L’étude déploie la diversité, tant dans le ton que la forme, du sacrifice dans des régions géographiques diverses et selon des esthétiques variées. Qu’il s’agisse du sacrifice au sens propre ou de l’artifice, la notion demeure riche en interprétations et traduit le caractère unique des littératures francophones. Don de soi ou don de l’autre, l’étude du sacrifice nous permet de comprendre l’Histoire d’hommes et de femmes pris dans le tourbillon de leur culture respective face au « destin ».

Series:

Edited by Efstratia Oktapoda

Mythes et érotismes propose une réflexion neuve sur l’Érotisme en rapprochant l’érotique et le mythe dans la production littéraire et culturelle de l’extrême contemporain. Par la diversité des thèmes et des écrivains analysés, la multitude des approches et des points de vue théoriques, méthodologiques et textuels proposés, l’ouvrage se veut une exploration profonde de la littérature érotique, une cartographie moderne des nouvelles tendances d’écriture, masculine et féminine, et des mariages des genres de l’extrême contemporain. Le mythe de l’érotisme constitue un outil de l’idéologie, des croyances de la société, un discours et un métadiscours. Par sa double approche épistémologique, du Mythe et de l’Érotisme, cette étude vise à renouveler les études féminines et les études de genre dans les littératures et les cultures françaises et francophones.

Paroles d’auteurs jeunesse

Autour du multiculturalisme et des minorités visibles en France

Series:

Edited by Michèle Bacholle-Bošković

Paroles d’auteurs jeunesse – autour du multiculturalisme et des minorités visibles en France
donne la parole à treize auteurs et à un illustrateur de littérature jeunesse contemporaine. Nadira Aouadi, Louis Atangana, Hubert Ben Kemoun, Dounia Bouzar, Marc Cantin, Marie-Félicité Ebokéa, Gudule, Catherine Kalengula, Gisèle Pineau, Karim Ressouni-Demigneux, Leïla Sebbar, Tran Quoc Trung et Marcelino Truong se sont gracieusement prêtés à une réflexion autour du multiculturalisme, du multiethnique, de l’interculturalité.
Cet ouvrage part d’un simple constat : le manque de représentation des minorités visibles en littérature jeunesse dans les années 1970. Cette littérature s’inscrit dans un contexte historique et socio-politique ; or, un des traits caractéristiques de la France actuelle est sa multiculturalité, maintenant visible dans sa production pour la jeunesse. Chacun de ces auteurs, aux origines et parcours différents, aux voix et styles très divers, s’est penché sur la question d’appartenir à une « minorité visible » et sur sa propre contribution.
L’ouvrage de Michèle Bacholle-Bošković s’adresse aux professionnels du livre jeunesse, aux chercheurs en littérature jeunesse, en études francophones, études postcoloniales et études culturelles, mais aussi à un large public. Il offre une voie d’accès essentielle à des auteurs d’un genre en expansion, toujours renouvelé.

Un passé contraignant

Double bind et transculturation

Series:

Michèle Bacholle-Bošković

Un passé contraignant. Double bind et transculturation de Michèle Bacholle constitue jusqu’à présent la seule étude à regrouper trois écrivains contemporains venus d’horizons très différents et formés par deux mondes contradictoires : le milieu petit-commerçant et la bourgeoisie pour Annie Ernaux, la Hongrie communiste et la Suisse francophone pour Agota Kristof, et les valeurs françaises et les traditions arabo-musulmanes pour Farida Belghoul. S’adressant aux chercheurs en littérature et culture françaises et francophones contemporaines, ainsi qu’aux psychologues, sociologues et anthropologues, Un passé contraignant présente une approche originale de l’œuvre d’Ernaux, de Kristof et de Belghoul. A la différence des travaux critiques déjà parus, ce livre tente de dépasser les binarités fondatrices de chaque écrivain et montre comment, par la mise en écriture du double bind, au moyen du double et de la schizophrénie, ces écrivains sont parvenus à échapper à une situation contraignante et à la “réorienter”. L’auteur montre que, dans ces textes empreints de postmodernisme deleuzo-guattarien, les deux mondes formateurs ont été traités de façon égalitaire et que seul un tel traitement garantit le succès de la transculturation en permettant la création d’un “tiers-espace”, né mais distinct des deux mondes originels, où peut s’épanouir la “tierce-identité” du sujet transculturé.

Postcolonialisme & autobiographie

Albert Memmi, Assia Djebar, Daniel Maximin

Series:

Edited by Alfred Hornung and Ernstpeter Ruhe

Les deux volumes de Postcolonialisme & Autobiographie sont consacrés à l'affinité qui unit la littérature postcoloniale et le genre de l'autobiographie. Les contributions de spécialistes originaires d'Afrique du Nord, d'Europe et des Etats-Unis se concentrent sur deux régions dans lesquelles l'interrelation entre le postcolonialisme et l'autobiographie est particulièrement marquante et fertile: le Maghreb et les Caraïbes anglophones et francophones. L'arrière-fond colonial stimule les auteurs et les amène à élaborer un programme d'émancipation en vue de constituer un sujet décolonisé grâce à l'écriture autobiographique. Tandis que le volume anglais traite des problèmes du genre autobiographique dans les Caraïbes anglophones, le volume français analyse les écrits autobiographiques du Maghreb, en particulier ceux d'Assia Djebar et d'Albert Memmi et ceux des Antilles francophones, surtout l'oeuvre de Daniel Maximin. Des critiques comme Mireille Calle-Gruber, Françoise Lionnet, Mireille Rosello, Ronnie Scharfman et d'autres révèlent les multiples couches des différentes cultures africaines et indiennes sur lesquelles les pouvoirs coloniaux européens et américains sont venus se greffer. Nomadisme, exil et hybridité déterminent l'existence des écrivains et des critiques. Les textes d'auteurs inédits permettent de se faire une idée de la grande variété et de la grande richesse de l'écriture autobiographique postcoloniale.

Réécriture des mythes

L’utopie au féminin

Series:

Edited by Joëlle Cauville and Metka Zupančič

Définir de façon univalente la notion de mythe et celle d'utopie semble en soi une entreprise tout à fait utopique. Par ailleurs, jumeler les deux notions, celle du mythe et celle d'utopie, reléve d'un processus de réflexion qui peut facilement être à double tranchant: le mythe, construction par excellende de l'imaginaire humain, ne se situe-t-il pas ailleurs que dans un non-lieu? — et l'utopie, quant à elle, ne fait-elle pas écho au mythe, à la fois s'en inspirant, le niant et le transformant? Redondance possible, et aussi, parfois, refus des deux domaines à admettre leur interdépendance, cheninement parallèle surtout et création commune de ce qui, en fin de compte, s'avère mythe transformé, utopie revistée.
Toutefois, mythes et utopies quels que soient la position choisie, le point de vue défendu, semblent faire bon ménage, à en juger par ce projet, mavec dix-neuf textes couvrant principalement la littérature contemporaine des femmes, mais puisant parfois aux œuvres antérieures qui ont déjà préparé le terrain, en offrant des visions d'existences idylliques — ne serait-ce que littéraires.

Littératures du Congo-Zaïre

Actes du colloque international de Bayreuth (22-24 juillet 1993)

Series:

Edited by Pierre Halen and János Riesz