Browse results

You are looking at 1 - 10 of 47 items for :

  • English & Anglophone x
  • Primary Language: fra x
  • Search level: All x
Clear All
In: Samuel Beckett Today / Aujourd'hui

Résumé

Après avoir interrogé la notion freudienne d’ Unheimlich, je procède à une revue des représentations de La dernière bande après 2000 en tentant de les considérer sous l’ angle de l’ Unheimlich. Une expérience personnelle avec la pièce de Beckett permet d’ introduire mon affect subjectif.

Open Access
In: Samuel Beckett Today / Aujourd'hui
Author:

Résumé

Pour la toute première fois en 1986, une pièce de Beckett est jouée en RDA, dans le lieu très symbolique qu’était le Palais de la République à Berlin-Est. Ce n’est pas le tant attendu Godot qui marquera la fin officielle de la censure pesant sur l’auteur mais La Dernière Bande, mise en scène par David Leveaux et Ekkehard Schall. Toutefois, dans le climat tendu précédant de peu la chute du mur de Berlin, représenter une pièce de Beckett seule n’aurait pas été possible. Celle-ci est couplée avec le poème épique de Brecht « L’Éducation du millet ». Entrent en dialogue deux auteurs de renom, deux héros a priori très opposés, deux blocs politiques en conflit. On retient moins l’événement pour ses qualités dramaturgiques que pour sa résonance politique.

In: Samuel Beckett Today / Aujourd'hui

Résumé

Cet article propose un dialogue intermédial entre L’ innommable de Beckett et la Sinfonia de Luciano Berio, où l’ on entend des fragments de The Unnamable, afin d’ entreprendre une analyse des questions de la voix, de la subjectivité, et de leur irréductible expérience hétérogène face à la parole et au langage. Sinfonia incite à une entente non-narrative du texte beckettien en français, là où la folle multiplication de sens nous heurte, à travers les énoncés musicaux beckettiens, au non-dit et à l’ indicible. Le Purgatoire de Dante fournit la “scène primitive” qui suscite telle disruption essentielle du sens et d’ une lecture linéaire chez Beckett. L’ article conclut par une réflexion autour de la fonction résonnante de l’ eau dans Sinfonia et dans L’ Innommable.

In: Samuel Beckett Today / Aujourd'hui
Author:

Résumé

On ne peut comprendre l’importance majeure de l’œuvre de Beckett dans l’art contemporain sans revenir sur la réception de l’écrivain par les « néo-avant-gardes » américaines des années 1960 – l’art minimal en particulier –, qui marquent le moment inaugural, précisément, de l’art contemporain. Beckett fournit alors aux artistes ainsi qu’aux critiques qui les défendent une référence essentielle dans leur tentative de repenser la notion d’œuvre d’art et l’expérience esthétique contre les fondamentaux du modernisme tel que les conçoit Clement Greenberg. Pourtant, Beckett lui-même n’a semble-t-il jamais participé aux débats sur le minimalisme américain ni seulement évoqué les artistes new-yorkais. Et pour cause : les artistes de son temps qui l’intéressent sont tous des peintres de l’expressionnisme abstrait, autrement dit le courant moderniste contre lequel se positionne la nouvelle avant-garde new-yorkaise. Le hiatus est donc profond entre les références artistiques de l’écrivain et les artistes qu’il a lui-même inspirés. On s’intéressera ici à ce moment originel, qui reste largement ignoré par la critique française, ainsi qu’aux différentes lectures qui, rétrospectivement, en ont été proposées par la critique anglo-américaine des vingt dernières années.

In: Samuel Beckett Today / Aujourd'hui

Résumé

Jacques Osinski s’ entretient avec Bruno Clément des deux textes de Beckett qu’ il a récemment mis en scène en France (Cap au pire en 2017 et La dernière bande en 2019). C’ est pour lui l’ occasion de préciser qu’ il a voulu, dans ces deux spectacles comme dans ceux qu’ il prépare et qu’ il évoque aussi, être attentif à la musicalité du texte de Beckett comme à sa proximité avec la danse.

In: Samuel Beckett Today / Aujourd'hui
Author:

Résumé

L’ autotraduction dans l’ œuvre de Beckett témoigne de la tentative de miner la fonction auteur (Foucault, 1969) et le rôle de l’ original dans la littérature occidentale moderne. Censée effacer celui ‘qui parle’, non plus en tant qu’ auteur, mais en tant que “traducteur servile,” l’ autotraduction met en scène un ‘moi’ sans cesse changeant. En multipliant les ‘egos’ de l’ auteur, les langues, les références et les textes, l’ autotraduction permet d’ interroger la croyance en l’ unité de l’ origine et donc l’ aura (Benjamin, 1937) de l’ œuvre d’ art et de l’ auteur. Écriture et traduction finissent par se rencontrer : elles sont les deux têtes de Janus Bifrons. Grâce à l’ autotraduction Beckett représente ce qu’ il y a de paradoxal dans l’ écriture et dans le rapport du sujet au langage.

In: Samuel Beckett Today / Aujourd'hui

Résumé

Dans cet entretien, Charles Chemin décrit le processus de création qui a donné naissance à la mise en scène de Krapp’s Last Tape par Bob Wilson. Il explique comment ils ont travaillé ensemble selon des modalités qui font étrangement écho à l’ intrigue même de la pièce : un jeune Charles Chemin a joué dans un premier temps le rôle de Krapp, défrichant la représentation, et offrant à Bob Wilson une vision de lui-même en jeune homme. Puis Bob Wilson monte à son tour sur scène pour s’ emparer, à sa façon, du rôle. Charles Chemin, en évoquant la création de la pièce, aborde aussi la question de la relation entre Bob Wilson et Beckett, et les affinités qui existent entre ces deux artistes.

In: Samuel Beckett Today / Aujourd'hui
Author:

Résumé

Au rebours de l’ idée abstraite de la pièce longtemps dominante en France, la mise en scène de Godot dirigée par Jean Lambert-wild, Lorenzo Malaguerra et Marcel Bozonnet mobilise des références contextualisées très nettes : migrants africains qui nourrissent des espoirs d’ Europe, Shoah, univers clownesques. Ces références n’ apparaissent pas comme des clés de lecture obligatoire et définitives. Elles s’ inscrivent dans un jeu de sens qui laisse place à la fois à la littéralité et à l’ universalité. Par la place donnée aux contextes explicites, la mise en scène s’ inscrit donc au rebours des options beckettiennes ; par le souci de préserver les espaces de circulation du sens, elle rejoint l’ esprit des dynamiques scéniques mises en place par l’ auteur.

In: Samuel Beckett Today / Aujourd'hui
Author:

Résumé

Une mise en scène de La Cerisaie présentée en 2021 par Tiago Rodrigues dans le cadre du festival d’Avignon permettait de prendre conscience des liens étroits qu’entretient cette pièce avec En attendant Godot. Notre analyse des convergences prend d’abord pour objets les rapports entre tragique et comique – ce dernier l’emportant selon Tchekhov –, ce qu’il reste d’action(s) et de psychologie. La représentation de l’espace et du temps, dans ces pièces, échappe au symbolisme. Le langage y exprime la difficulté d’éviter le monologue, malgré le besoin de rester en relation avec autrui. La comparaison de plusieurs scènes met en lumière de remarquables analogies entre ces pièces.

In: Samuel Beckett Today / Aujourd'hui