Browse results

In: Simone de Beauvoir Studies
In: Simone de Beauvoir Studies

Résumé

Dans cet entretien, Claudia Bouliane interroge les principaux.ales éditeur.trice.s de la Pléiade consacrée aux Mémoires de Simone de Beauvoir au sujet des choix qu’ ils ont fait quant à la manière d’ encadrer le lectorat dans sa (re)découverte des écrits autobiographiques de l’ autrice et philosophe. L’ échange s’ organise autour des différentes parties critiques des deux volumes ainsi que de l’ album et soulève des questions d’ ordre méthodologique, en plus d’ éclairer les rapports particuliers de Beauvoir à l’ Histoire, à l’ identité, à l’ amitié, à l’ écriture et à la réception de ses écrits.

In: Simone de Beauvoir Studies

Résumé

Cet article propose un dialogue intermédial entre L’ innommable de Beckett et la Sinfonia de Luciano Berio, où l’ on entend des fragments de The Unnamable, afin d’ entreprendre une analyse des questions de la voix, de la subjectivité, et de leur irréductible expérience hétérogène face à la parole et au langage. Sinfonia incite à une entente non-narrative du texte beckettien en français, là où la folle multiplication de sens nous heurte, à travers les énoncés musicaux beckettiens, au non-dit et à l’ indicible. Le Purgatoire de Dante fournit la “scène primitive” qui suscite telle disruption essentielle du sens et d’ une lecture linéaire chez Beckett. L’ article conclut par une réflexion autour de la fonction résonnante de l’ eau dans Sinfonia et dans L’ Innommable.

In: Samuel Beckett Today / Aujourd'hui
Author: Chiara Montini

Résumé

L’ autotraduction dans l’ œuvre de Beckett témoigne de la tentative de miner la fonction auteur (Foucault, 1969) et le rôle de l’ original dans la littérature occidentale moderne. Censée effacer celui ‘qui parle’, non plus en tant qu’ auteur, mais en tant que “traducteur servile,” l’ autotraduction met en scène un ‘moi’ sans cesse changeant. En multipliant les ‘egos’ de l’ auteur, les langues, les références et les textes, l’ autotraduction permet d’ interroger la croyance en l’ unité de l’ origine et donc l’ aura (Benjamin, 1937) de l’ œuvre d’ art et de l’ auteur. Écriture et traduction finissent par se rencontrer : elles sont les deux têtes de Janus Bifrons. Grâce à l’ autotraduction Beckett représente ce qu’ il y a de paradoxal dans l’ écriture et dans le rapport du sujet au langage.

In: Samuel Beckett Today / Aujourd'hui
In: Simone de Beauvoir Studies
In: Simone de Beauvoir Studies
In: Simone de Beauvoir Studies