Browse results

Sommaire.

Etat des choses au commencement de 1826. Départ du gouverneur-général baron Van der Capellen. Arrivée d’un commissaire-général à Batavia. Le lieutenant-gouverneur-général rejoint l’armée. Il tient à Salatiga une conférence avec les résidents. Mangkou-Négoro décoré de l’ordre royal de Guillaume. Services rendus par ce prince. Progrès de nos opérations. Expédition à Pleret. Position à Dixo. Le général Van Geen dans un grand péril. Dipo-Négoro fait massacrer les nouveaux tuteurs du jeune sultan. Changement fatal dans l’état des choses. Les chefs et le peuple déjà soumis se rangent de nouveau sous l’étendard de la révolte. Plusieurs détachements de Mangkou-Négoro sont victimes de ce changement. Progrès de l’ennemi, Il est près de Solo. Consternation dans cette place. La ville est mise à l’abri d’un coup de main. Le sultan Sepou rétabli sur le trône. Arrivée de renforts. Plusieurs expéditions ont lieu, entr’autres à Gowok. Nouveaux progrès de nos troupes. Établissements de redoutes. Soumission de Mangkou-di-Ningrat. Conclusion.

In: Mémoires sur la guerre de l'Ile de Java de 1825 à 1830

Sommaire.

État des affaires au commencement de 1827. On s’attache davantage à établir des bentings ou petits forts. Avantages qui résultent de ce système. Organisation de notre armée moyennant des renforts considérables. Colonnes mobiles. Organisation de l’armée de Dipo-Négoro. Chefs des différentes cohortes de l’ennemi. Sentot. Kiaij-Modjo ouvre des négociations. Elles n’ont aucun résultat. Sosro-di-Logo. Echec éprouvé par le résident de Souracarta. Le général Holsman met en sûreté la ville de Rembang. Sosro-di-Logo et plusieurs autres chefs se soumettent au gouvernement. Pertes de notre armée.

In: Mémoires sur la guerre de l'Ile de Java de 1825 à 1830

Sommaire.

Continuation du même plan d’opérations. Redoutes établies. Communications sur la Progo au moyen de ponts suspendus. Dipo-Négoro se fait proclamer sultan de Mataram. Iman-Mouska et Mâs-Lourah déploient une grande activité. Progrès de nos troupes malgré la saison des pluies. Position de l’armée au mois de mai,, Mouvements ordonnés pour chaque colonne. Troupes auxiliaires arrivées des Moluques. Esquisse du caractère de ces peuples. Le général Van Geen retourne en Europe. Le quartier-général transféré à Magelang, qui est le centre des opérations. Conspiration découverte à Souracarta et étouffée dans sa naissance. Poudre à canon confectionnée par l’ennemi. Emprunts en faveur de la colonie. On craint de nouveaux troubles dans le Madion. Le résident de Djocjocarta se rend sur les lieux et y ramène la tranquillité. Différence d’opinions sur la manière de conduire cette guerre. Dangers qu’il y aurait à suivre des systèmes européens dans une guerre de fanatisme. Honneurs funèbres rendus par les Javanais à leurs morts. L’ennemi serré de toutes parts cherche à se frayer un chemin au travers de nos colonnes. Il réussit à la faveur de la nuit et des orages, par une marche des plus hardies. Il atteint et détruit en partie la 8ème colonne à Kario. Effets dangereux de cet échec prévenus à temps par l’activité extraordinaire des colonnes. Abattement des troupes causé par la longueur de cette guerre. Leur courage est ranimé par l’influence de leur chef. L’ennemi est battu. Kiayo-Modjo cherche à parlementer. Sa perfidie. Il pénètre furtivement dans une province pacifiée. Il est rapidement poursuivi et fait prisonnier au pied du Mérapi. Mâs-Lourah se soumet. Le général en chef est douloureusement atteint dans ses plus chères affections. Tristesse profonde causée par cet événement. La 4ème colonne éprouve un échec qui est immédiatement vengé par son commandant.

In: Mémoires sur la guerre de l'Ile de Java de 1825 à 1830
In: Woordenboek der Latijnsche taal
In: Grieksch-Hollandsch handwoordenboek
In: Dichterlijke nalatenschap van E. A. Borger
In: Dichterlijke nalatenschap van E. A. Borger
In: Dichterlijke nalatenschap van E. A. Borger
In: Ons tooneel