Browse results

You are looking at 1 - 10 of 987 items for :

  • Criticism & Theory x
  • Upcoming Publications x
  • Upcoming Publications x
  • Just Published x
  • Search level: Titles x
Clear All
Volume Editors: and
Comment une femme pouvait-elle s’affirmer et faire carrière dans le monde du spectacle entre 1650 et 1914 ? Dans une perspective interdisciplinaire, les quinze études réunies dans ce volume apportent des éléments de réponse à travers l’analyse de parcours d’autrices, de compositrices et de performeuses aux profils très variés, actives dans les domaines du théâtre, de la danse et de l’opéra. Ces études proposent une meilleure compréhension et contextualisation des obstacles et préjugés auxquels ces artistes ont dû faire face dans un milieu socio-professionnel majoritairement masculin, ainsi qu’une interprétation analytique des stratégies artistiques et discursives mises en place pour les surmonter. Il en ressort une approche renouvelée et une meilleure connaissance de notre matrimoine culturel.


Volume Editor:
Depuis le romantisme, la littérature a annexé les innombrables formes d’impuissance inhérentes à la complexité du monde moderne. Le présent ouvrage réfléchit sur les raisons et les modalités qui ont transformé la déclinaison de l’impuissance en objet littéraire, de Balzac à Huysmans, de Proust à Queneau, de Malraux à Michaux, en passant par Tinan, Amiel, Beckett pour arriver à Chaillou, Senges, aux écrivains de la postmémoire et de l’extrême contemporain. Il montre notamment comment la littérature française du XIXe au XXIe siècle s’est construite à partir de l’énonciation de ses limites et de celles de l’homme face à la réalité et à l’histoire. Une incitation à reconsidérer les discours contemporains sur le déclin du littéraire et à repenser la fictionnalisation de l’impuissance en termes de relance.

Since Romanticism, literature has embraced the myriad forms of powerlessness inherent in the complexity of the modern world. This book examines the reasons and methods that have transformed powerlessness into a literary object, from Balzac to Huysmans, from Proust to Queneau, from Malraux to Michaux, via Tinan, Amiel and Beckett to Chaillou, Senges, and the writers of post-mémoire and extrême contemporain. In particular, it shows how French literature from the nineteenth to the twenty-first century has been built on the enunciation of its own limits and those of man in the face of reality and history. It constitutes an invitation to reconsider contemporary discourses on the decline of the literary and to rethink the fictionalisation of powerlessness in terms of revival.