Browse results

You are looking at 1 - 10 of 41 items for :

  • Cultural Studies x
  • French & Francophone x
  • Status (Books): Published x
Clear All

Boris Vian, faiseur de hoax

Pour une démystification de l’Affaire Vernon Sullivan

Series:

Clara Sitbon

Boris Vian, faiseur de hoax : pour une démystification de l’Affaire Vernon Sullivan propose la première véritable théorie du canular, ou hoax littéraire : Qu’est-ce qu’un hoax littéraire ? Comment se manifeste-t-il ? Quelles en sont les conséquences sur la fonction de l’auteur ?
S’inspirant de grands théoriciens de la littérature tels Roland Barthes, Michel Foucault ou Jacques Derrida, Clara Sitbon applique sa toute nouvelle théorie des hoaxes littéraires à des exemples tirés des littératures française, britannique et australienne et, ce faisant, parvient à établir la première typologie des hoaxes. Plus précisément, à travers une analyse détaillée de l’Affaire Boris Vian/Vernon Sullivan (1946-1950) comme fil rouge, Clara Sitbon démontre habilement que le hoax littéraire peut être un outil d’analyse littéraire de qualité. Plus important encore, elle prouve que les auteurs pseudonymes, ces compagnons d’infortunes de leurs créateurs ont, eux aussi, une légitimité littéraire.

Boris Vian, faiseur de hoax : pour une démystification de l’Affaire Vernon Sullivan offers the first comprehensive theory of literary hoaxes: What are they? How can recognise them? How do they work? What are their consequences on the notion of authorship?
Drawing on literary theorists such as Roland Barthes, Michel Foucault and Jacques Derrida, Clara Sitbon applies her theory to a range of hoaxes in French, British and Australian literatures, thereby providing a detailed typology of hoaxes. More particularly, through detailed analysis of the Boris Vian/Vernon Sullivan Affair (France, 1946-1950) as a case study for her theory, Clara Sitbon cleverly demonstrates that the literary hoax can indeed be a useful analytical tool in literary criticism. More importantly, she proves that pseudonymous authors can indeed have a literary legitimacy.

Récits contemporains d’endeuillés après suicide

Les cas Fottorino, Vigan, Grimbert, Rahmani, Charneux et Delaume

Series:

Michèle Bacholle-Bošković

Cet ouvrage de Michèle Bacholle est le premier à examiner des écrits autobiographiques de romanciers français contemporains endeuillés après suicide. Alors que les livres de Fottorino et Vigan permettent une réflexion sur la famille, la filiation et les secrets (aux effets pathogènes et transgénérationnels), ceux de Grimbert et Rahmani montrent comment l’Histoire (l’Holocauste et les massacres des harkis) a causé des suicides retardés. Charneux et Delaume ouvrent, eux, une discussion sur les enfants endeuillés après suicide. Puisant dans la psychologie et la suicidologie, ce livre montre les stratégies utilisées pour dire l’indicible et que l’écriture permet une restructuration de soi. En explorant le suicide et les tenants et aboutissants de ce deuil particulier, il lève aussi un tabou.

Michèle Bacholle’s book is the first to examine autobiographical writings by contemporary French novelists, survivors of another person’s suicide. While Fottorino’s and Vigan’s books allow a reflection on family, filiation, and family secrets (with their pathogenic and transgenerational effects), Grimbert’s and Rahmani’s show how History (the Holocaust and the harkis’ massacres at the end of the Algerian War) caused delayed suicides, and Charneux and Delaume open a discussion on children as suicide survivors. Using sources in psychology and suicidology, this book shows the strategies these writers use to tell the unspeakable and shows how writing enables self-restructuration.By exploring suicide and the ins and outs of its specific kind of mourning, this book breaks a taboo.

Series:

Sophie Bélot

In The Cinema of Catherine Breillat, Bélot offers a detailed analysis of Breillat’s past and recent films. Breillat is one of the most internationally renowned French women filmmakers whose notoriety is built on her explicit representation of women’s sexuality. Most of her films rely on a female protagonist’s personal and intimate search of her self, characterised by her sexual journey.
Facing censorship and controversy, Breillat’s films do not easily fit classification and place the viewer into an uncomfortable position. This study looks at Breillat as an independent cinema auteur entertaining a close relation with her films by exploring and positing women, from adolescence to adulthood, as sexual beings reflecting her films’ identity emanating from Breillat’s personal or intimate scenes.

Mademoiselle de Montpensier

Writings, Châteaux, and Female Self-Construction in Early Modern France

Series:

Sophie Maríñez

Mademoiselle de Montpensier: Writings, Châteaux, and Female Self-Construction in Early Modern France examines questions of self-construction in the works of Anne-Marie-Louise d’Orléans, Duchesse de Montpensier (1627-1693), the wealthiest unmarried woman in Europe at the time, a pro-women advocate, author of memoirs, letters and novels, and the commissioner of four châteaux and other buildings throughout France, including Saint-Fargeau, Champigny-sur-Veude, Eu, and Choisy-le-roi. An NEH-funded project, this study explores the interplay between writing and the symbolic import of châteaux to examine Montpensier’s strategies to establish herself as a woman with autonomy and power in early modern France.

Une troisième vague féministe et littéraire

Les femmes de lettres de la nouvelle génération

Series:

Michèle Schaal

En France, les années 1990 constituent une période charnière pour la littérature et le féminisme. Cette décennie marque l’émergence d’une nouvelle génération d’écrivaines ainsi que d’une nouvelle génération de militant.e.s féministes. Une troisième vague féministe et littéraire de Michèle A. Schaal constitue une approche inédite car elle est la première à établir une connexion entre les deux mouvements. À travers une analyse interdisciplinaire—féministe, culturelle et littéraire—Schaal démontre comment ces deux mouvances ont abordé de manière similaire les questions identitaires et sexuelles qui émergent lors de cette décennie, notamment via l’analyse de quatre romans : Truismes de Marie Darrieussecq (1996), Les Jolies Choses de Virginie Despentes (1998), Viande de Claire Legendre (1999) et Garçon manqué de Nina Bouraoui (2000).

In France, the 1990s constituted a crucial era both for feminism and literature. This decade witnessed the emergence of a new generation of women writers, as well as of a new generation of feminist activists. Michèle A. Schaal’s Une troisième vague littéraire et féministe is the first study of its kind to establish a connection between both. Through an interdisciplinary approach—feminist, cultural, and literary—Schaal demonstrates how these young feminists and writers approached, in similar manners, the identity and sexuality-related debates that occurred during this decade, namely via an analysis of four novels: Truismes by Marie Darrieussecq (1996), Les Jolies Choses by Virginie Despentes (1998), Viande by Claire Legendre (1999) and Garçon manqué by Nina Bouraoui (2000).

Series:

Luiz Renato Martins

Edited by Steve Edwards

In The Conspiracy of Modern Art the Brazilian critic and art-historian Luiz Renato Martins presents a new account of modern art from David to Abstract Expressionism. The once vibrant debate on these touchstones of modernism has gone stale. Viewed from the Sao Paulo megalopolis the art of Paris and New York - embodying Revolution, Thermidor, Bonapartistm and Bourgeois ‘Triumph' - once more pulsates in tragic key.
Equally attentive to form and politics, Martins invites us to look again at familiar pictures. In the process, modern art appears in a new light. These essays, largely unknown to an English-speaking audience, may be the most important contribution to the account of modern painting since the important debates of the 1980s.

Series:

Edited by Alessandro Badin, Stefano Genetti, Fabio Libasci and Jean-Marie Roulin

Trois décennies après l’émergence du VIH, à l’ère du « post-sida », deux générations de chercheurs dressent le bilan des représentations qu’en a données la littérature française. Depuis les premiers pseudo-témoignages jusqu’à l’historicisation du sida, à l’intériorisation du deuil et à l’insurrection contre la sérophobie, autour de l’œuvre de Guibert et d’autres écrivains (Hocquenghem, Lagarce, Dustan), se dispose toute une constellation de récits alliant autobiographie et fiction. La pluralité d’approches (études littéraires, de genre et culturelles) interroge l’actualité d’un phénomène et de ses multiples implications, aussi bien intimes que politiques, esthétiques que morales. Le VIH/sida s’avère un opérateur herméneutique pour explorer le corps et la maladie, le désir et la mort, pour rompre le silence et repenser l’identité.

In the ‘post-AIDS era’, three decades after the emergence of HIV, two generations of researchers take stock of its representations in French literature. A whole constellation of narratives combining autobiography and fiction has formed around the works of Guibert and other authors (Hocquenhem, Lagarce, Dustan), from the initial pseudo-testimonials to texts historicising AIDS, internalising grief, or protesting against AIDS/HIV discrimination. Calling on a variety of approaches (literary studies, gender studies, and cultural studies), this volume questions the current relevance of this phenomenon and its multiple personal, political, aesthetic, and ethical implications. HIV/AIDS proves of hermeneutic value in exploring issues relating to the body and illness, to desire and death, and to breaking silence and rethinking identity.

Racines et déracinements au grand écran

Trajectoires migratoires dans le cinéma français du XXIème siècle

Series:

Edited by Marianne Bessy and Carole Salmon

Racines et déracinements au grand écran examine les représentations de la migration dans le cinéma français contemporain. L’héritage du passé colonial français, la décolonisation et les vagues d’immigration vers l’Hexagone continuent de jouer un rôle majeur dans la société française d’aujourd’hui. Les débats liés à l’« identité nationale » et à l’insécurité, la banalisation du programme du Front National, les reconduites à la frontière de Roms ou la crise des migrants en Méditerranée font que la question migratoire est une préoccupation pour la société et la scène politique française. L’ouvrage analyse comment des réalisateurs français tels que Yamina Benguigui, Laurent Cantet, Philippe Faucon, Philippe Lioret ou Marie-Claude Pernelle abordent les trajectoires migratoires (passées et présentes) propres à l’espace national français et les débats qu’elles suscitent.


Racines et déracinements au grand écran examines representations of migration in contemporary French cinema. The historical legacy of the French colonial past and of decolonization, with its subsequent waves of immigration to the Hexagone continues to impact French society. Debates over “national identity” and insecurity, the increasing success of the Front National platform, the recent Roma repatriations, and migrant crisis in the Mediterranean are only a few examples of the importance of the migration question in French society and politics today. The book analyzes how migratory trajectories (past and present) within the national French space, and the debates surrounding them, have been addressed by contemporary French directors - amongst others Yamina Benguigui, Laurent Cantet, Philippe Faucon, Philippe Lioret and Marie-Claude Pernelle - in their films.


Espace méditerranéen

Écritures de l’exil, migrances et discours postcolonial

Series:

Edited by Vassiliki Lalagianni and Jean-Marc Moura

À l’ère postcoloniale, les littératures de la migration et de l’exil se sont considérablement développées dans les pays de la Méditerranée qui ont connu, sous des formes diverses, le colonialisme, les guerres d’indépendance, puis la décolonisation. « Espace-mouvement » autour de trois aires culturelles, la chrétienté, le monde orthodoxe et la oumma musulmane, la Méditerranée a connu nombre d’affrontements, de heurts et de bouleversements identitaires. Au-delà de la crainte et de la méfiance nées de cette histoire, il existe une capacité d’invention renouvelée manifestée par les textes des écrivains issus des différents pays méditerranéens: Algérie, Chypre, Croatie, Égypte, Grèce, Liban, Maroc, Tunisie.
À la lumière de la critique postcoloniale, Espace méditerranéen : écritures de l’exil, migrances et discours postcolonial analyse la dimension politique de ces œuvres et le rôle qu’a pu jouer la découverte de cultures différentes – à travers la migration, l’exil, l’expatriation – dans le parcours de certains écrivains ou penseurs caractérisés par une double appartenance. Les auteurs de cet ouvrage s’attachent donc à montrer les complexités mais aussi tout l’intérêt des écritures de l’exil et de la migrance à la croisée des cultures et des langues de la Méditerranée contemporaine.

Paroles d’auteurs jeunesse

Autour du multiculturalisme et des minorités visibles en France

Series:

Edited by Michèle Bacholle-Bošković

Paroles d’auteurs jeunesse – autour du multiculturalisme et des minorités visibles en France
donne la parole à treize auteurs et à un illustrateur de littérature jeunesse contemporaine. Nadira Aouadi, Louis Atangana, Hubert Ben Kemoun, Dounia Bouzar, Marc Cantin, Marie-Félicité Ebokéa, Gudule, Catherine Kalengula, Gisèle Pineau, Karim Ressouni-Demigneux, Leïla Sebbar, Tran Quoc Trung et Marcelino Truong se sont gracieusement prêtés à une réflexion autour du multiculturalisme, du multiethnique, de l’interculturalité.
Cet ouvrage part d’un simple constat : le manque de représentation des minorités visibles en littérature jeunesse dans les années 1970. Cette littérature s’inscrit dans un contexte historique et socio-politique ; or, un des traits caractéristiques de la France actuelle est sa multiculturalité, maintenant visible dans sa production pour la jeunesse. Chacun de ces auteurs, aux origines et parcours différents, aux voix et styles très divers, s’est penché sur la question d’appartenir à une « minorité visible » et sur sa propre contribution.
L’ouvrage de Michèle Bacholle-Bošković s’adresse aux professionnels du livre jeunesse, aux chercheurs en littérature jeunesse, en études francophones, études postcoloniales et études culturelles, mais aussi à un large public. Il offre une voie d’accès essentielle à des auteurs d’un genre en expansion, toujours renouvelé.