Browse results

You are looking at 1 - 10 of 434 items for :

  • 19th & 20th Century Philosophy x
  • Brill | Rodopi x
  • Literature and Cultural Studies x
Clear All
Ce volume comporte un dossier sur la thématique du rire dans À la recherche du temps perdu. Toutes sortes de procédés rhétoriques, de multiples collusions avec le destinataire, un discours nourri de plaisir et d’intentions caustiques, donnent à cette dimension une place de première importance. Ironie raffinée qui subtilise les perspectives, satire mordante ou subreptice, burlesque caricatural et grotesque scabreux, humour bonhomme ou raillerie polissonne, moquerie ou sarcasme, toutes les nuances du rire, du plus léger au gros calibre, se rencontrent tout au long de l’apprentissage de ‘Marcel’.

This volume includes a major section on the theme of laughter in the Recherche. Various rhetorical processes, many collusions with the recipient, a discourse nourished with pleasure and caustic intentions, make that this dimension plays a prominent role. Sophisticated irony that subtilises the perspectives, harsh or subreptitious satire, caricatural burlesque and scabrous grotesque, good humour or rascally moquerie, sarcasm or derision, we encounter all kinds and variants of laughter, from the most gentle to its extremely furious manifestations, throughout the apprenticeship of ‘Marcel’.

Avec des contributions de/contributors: Paul Aron; Dominique Defer; Nell de Hullu-van Doeselaar; Karen Haddad; Sjef Houppermans; Didier Hurson; Mathieu Jung; Bérengère Moricheau-Airaud; Anne-Aël Ropars; Thanh-Vân Ton That; Manet van Montfrans; Ruud Verwaal; Philippe Willemart.
Perspektiven der Philosophie. Neues Jahrbuch eröffnet Forschern, denen die philosophische Begründung des Denkens wichtig ist, eine Publikationsmöglichkeit. Wir verstehen uns nicht als Schulorgan einer philosophischen Lehrmeinung, sondern sehen unsere Aufgabe darin, an der Intensivierung des wissenschaftlichen Philosophierens mitzuwirken. Besonders fördern wir den wissenschaftlichen Nachwuchs und laden ihn zur Mitarbeit ein.

Mit Beiträgen von: Damir Barbarić, Eike Brock, Dagmar Fenner , Jutta Georg, Georges Goedert, Dagmar Kiesel, Rolf Kühn, Salvatore Lavecchia, Thorsten Lerchner, Claudia Luchetti, Johannes Achill Niederhauser, Rudi Ott, Tina Röck, Werner Schmitt, Harald Seubert, and Robert Theis.
In: Proust et le rire

Résumé

L’exercice consiste en une sorte d’extrapolation, à partir d’une boutade attribuée à Albertine (l’été à Balbec est une vaste blague), où le régime de la blague est considéré comme représentatif du régime d’écriture dans la Recherche. Suivent alors quelques considérations sur la différence entre ironie et humour, où l’on essaie de définir le régime très spécifique, non axiologique de l’humour proustien.

In: Proust et le rire
In: Proust et le rire
In: Proust et le rire
In: Proust et le rire
Author: Paul Aron

Résumé

L’article étudie la formation de l’éthos de Proust imitateur à partir de sa fréquentation du lycée Condorcet d’où sont issus de nombreux pasticheurs. Il rappelle ensuite que l’écrivain n’était pas le seul à pratiquer le pastiche dans les années 1906-1908, et il compare sa pratique du genre à celle de Paul Reboux et de Charles Müller. En analysant les justifications que ces auteurs donnent de leur intérêt pour l’imitation, il fait comprendre les positionnements différents des auteurs en faveur d’un pastiche comique ou d’un pastiche sérieux. Ces éléments contextuels indiquent combien il importe de comprendre les pastiches proustiens dans un cadre plus large que celui auquel les commentateurs de l’écrivain ont habituellement recours.

In: Proust et le rire
In: Proust et le rire

Résumé

Ce texte essaie de saisir dans la première partie les conséquences de la nouvelle vision de l’espace-temps inaugurée par Einstein dans l’étude du manuscrit ; dans un deuxième moment, de percevoir combien le narrateur de A la recherche du temps perdu, prévoit sans le savoir une conception de l’espace où le temps est presque aboli, conception très proche de celle de l’astrophysicien Carlo Rovelli. Retrouver ce qui unifie les hommes de sciences et les littéraires, à la recherche de ce que nous ne comprenons pas, vaincre un peu plus notre ignorance est l’un des buts de cet essai.

In: Proust et le rire